Le  baiser de l’Ogre, Elsa Roch

Le livre : Le  baiser de l’Ogre, Elsa Roch. Paru le 9 octobre 2019 aux Editions Calmann-Lévy dans la collection Calmann-Lévy Noir. 18€50 ( 312 pages) ; 13 x 21 cm 

4ème de couverture :

Paris, en pleine nuit, Amaury Marsac, chef de groupe à la Criminelle, découvre dans le hall d’un immeuble sa plus jeune équipière, Lise Brugguer, gisant entre la vie et la mort. Près d’elle, un cadavre d’homme à la tête explosée, mais pas d’arme.

Avant de sombrer dans l’inconscience, Brugguer lui révèle qu’elle a une fille de trois ans, qui est peut-être en danger, et que lui, Marsac, soit veiller sur elle.

Marsac est stupéfait d’apprendre l’existence de cette enfant. Et quand il la rencontre, petite fille muette aussi mystérieuse qu’attachante, la protéger devient son obsession.

Mais pourquoi Brugguer était-elle dans ce hall ?

Quelles étaient ses relations avec la victime, vermine criblée de dettes ? Et qui pourrait en vouloir à cette petite fille ?

Marsac va devoir démêler les faux-semblants et déterrer les secrets du passé que son équipière pour percer la vérité.

Et vaincre l’Ogre…

L’auteur : Elsa Roch écrit depuis son enfance, de la poésie d’abord. À l’adolescence, une rencontre change sa vie, celle d’une petite fille autiste dont elle s’occupe pendant son temps libre. C’est ainsi que naît sa première vocation : elle devient psy, avec pour spécialisation les troubles autistiques, ceux de l’adolescence, et les addictions. Parallèlement elle écrit toujours, et la découverte de Lehanne, James Lee Burke, Fred Vargas… est un déclic. Désormais elle écrira des polars. Le baiser de l’Ogre est son troisième roman. Elle vit près de Grenoble.
Extrait :
« Oui. Il en est convaincu. Les pires pages de l’histoire de l’Humanité se répètent sans cesse et, de l’outre à la cannette, l’Homme, quel que soit l’endroit sur cette Terre, n’a finalement que peu évolué. »

L’accroche de Miss Aline :

 Le  baiser de l’Ogre, Elsa Roch

 

Le baiser de l’ogre… un ogre… un monstre. Qui est le monstre ? Quel mal porte-t-il en lui ?

Je voulais juste lire les premières lignes mais je n’ai pas pu refermer le livre d’Elsa Roch. Elle m’a chopé direct par les émotions. Deux pages et je pleure. Une femme à terre, une balle dans le dos qui arrache une promesse. Celle de veiller sur sa fille de trois ans.

Amaury également va se laisser prendre et promettre. Situation délicate par rapport au reste de l’équipe. Il va fondre devant Miss Butterfly qui ne va pas lui décrocher un mot.

Il va émettre le code d’urgence. Son bras droit va rappliquer et le soutenir. L’enquête est laborieuse, les indices peinent à révéler leurs secrets. Bon sang qu’est-ce qui peut bien menacer cette gamine ?

Lise joue les dures à cuire. Elle a du mal à lâcher des infos. Amaury va devoir la bousculer un peu. Et l’ogre se déplie et révèle toute sa noirceur tentaculaire.

C’est mon premier roman d’Elsa Roch et surement pas le dernier. Plume affutée et efficace. Chapitres courts pour un rythme page turner. Une intrigue bien menée. La noirceur de l’homme, une fois n’est pas coutume, sur le devant de la scène.

Des personnages avec des failles que l’on a envie de soutenir. La lumière de ce roman : Miss Butterfly. Elle est l’espoir. La raison qui fait que tu te lèves et que tu pars au combat chaque jour. Pas question que l’ogre ne pose  le bout d’un doigt, l’ombre d’un regard sur elle.

Elle est l’amour d’une mère, son combat, sa raison de vivre. Elle est la petite lumière au fond du tunnel d’un homme blessé par la vie. Par sa particularité elle touche le cœur, elle invite à sourire.

Elsa Roch a (volontairement ou non) apporté un soin particulier à contre balancer la noirceur humaine avec la caresse d’un Butterfly.

C’est mon deuxième coup de cœur pour cette rentrée. Un grand merci aux Editions Calmann-Lévy pour ce SP. Merci également à Elsa Roch pour y avoir apposé une dédicace. Au plaisir d’une rencontre sur un salon.

 

10 réflexions sur “ Le  baiser de l’Ogre, Elsa Roch

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s