La petite mort de Virgile de Christian Rauth

Le Livre : La petite mort de Virgile de Christian Rauth. Paru le 12 septembre 2019 aux Editions de Borée dans la collection Marge Noire. 21€. (437 p.) ; 23 x 15 cm

4e de couv :

La petite mort de Virgile

4 mars 2014. Ce jour-là, Gina Santos enterre son mari, Virgile. Toute la ville rend hommage à celui que l’on appelait le « petit Portos », modeste maçon devenu un entrepreneur prospère. Elio Figo, l’ami d’enfance, est là qui soutient la veuve. Arnaud Fortier, grand capitaine d’industrie, notable fortuné et responsable de la faillite annoncée de l’entreprise de Virgile, se fait discret dans la foule. Mais trois semaines plus tard, Elio Figo s’est jeté par la fenêtre, Fortier est sauvagement assassiné et les deux prêteurs sur gages de Virgile sont retrouvés carbonisés. Beaucoup trop de morts autour de la veuve, se dit monsieur Yo, l’assureur qui vient de faire un virement de quinze millions d’euros à Gina. Yo mandate alors Timon Barthès, expert en arnaques aux assurances-vie. Une question se pose bientôt : qui est dans le cercueil de Virgile Santos ? Le détective sait-il qu’il va enquêter au pays des revenants ?

La Petite Mort de Virgile, destin croisé de trois hommes réunis à la vie à la mort pour l’amour fou d’une femme.

L’auteur :  Christian Rauth de son vrai nom Christian Roth, né à Paris le 9 mai 1950, est un acteur et scénariste français. Il est également auteur de théâtre et de roman. Christian Rauth, comédien c’est plus de 30 pièces de théâtre,  plus de 140 rôles au cinéma et à la télévision, dont celui du fameux inspecteur Auquelin dans Navarro . On le connaît notamment pour ses rôles dans les séries « Navarro » et « Les Monos » sur France 2, ainsi que « Père et Maire » sur TF1.. Il est également auteur dramatique, scénariste et nouvelliste. Au cinéma, on retiendra surtout Omnibus un court métrage primé à Cannes en 1992 et aux Oscars en 1993, et dont il est le coauteur du scénario avec Sam Karmann.

 

Extrait :
– J’ai pas toujours été à la rue monsieur, vous savez. J’ai eu ma boîte à moi ! Oui, oui, monsieur ! Maison Lumière ! Faut dire que j’m’appelle Lumière, comme les deux frères. J’avais vingt-deux piges et ça marchait du tonnerre de Dieu… jusqu’au jour où j’ai signé cette saloperie de contrat avec la mairie. Un projet d’installations lumineuses grandioses ! Et patatras ! Le maire s’est barré en Afrique du Sud, il a laissé un trou dans la caisse gros comme celui de la Sécu ! Moi, je n’ai jamais été payé, et au final je me suis assis sur six millions de francs de l’époque. L’Urssaf m’a tout pris, j’ai fait faillite, ma femme s’est barrée avec les mômes, et depuis je bosse ici. La manche, c’est un vrai boulot à plein temps, je vous garantis.

 

Le post-it de Ge

La petite mort de Virgile de Christian Rauth

Ici tout commence par un enterrement et dés le prologue le ton est donné. On comprend tout de suite que l’on est dans une comédie policière.

Une petite estrade et un micro ont été installés devant la tombe ouverte. La foule patiente devant le cercueil posé sur des tréteaux, dans l’alignement du trou béant.
Virgile Santos
9 mai 1964 – 4 mars 2014
La plaque de cuivre rutile sous le soleil de mars, projetant des rayons jusqu’à cette chapelle à l’intérieur de laquelle il s’est réfugié. Derrière la porte métallique, par un trou créé par la rouille, il observe le spectacle. Il ne devrait pas être là. Ce n’était pas prévu comme ça.
De sa cachette, il peut voir son ami le capitaine Perot, au premier rang. Il vient de lui jouer un mauvais tour : quelques jours plus tôt, au volant de son pick-up, il a traversé le muret des remparts entourant la ville haute et il a basculé dans le vide.

Et effectivement nous sommes bien là dans une comédie qui a tout d’une satire sociale, mais pas que… Car ce roman est multiple. Roman d’aventure et d’action, roman d’amour, roman noir… Et que dire des dialogues que l’on savoure avec plaisir.

Mais alors qu’est ce que ça nous raconte ?

La mort soi-disant accidentelle de Virgile Santos va provoquer la rencontre inopinée de trois hommes unis par le même amour pour une femme qui les conduit à l’irréparable.

Car c’est bien d’amour qu’il est question dans ce polar. D’un amour ravageur, dévastateur ou comment aimer à la folie.

Pour nous faire comprendre tout cela, Christian Rauth nous offre un roman choral. Il donne la parole à chacun des protagonistes. Il leur taille un costard sur mesure. Il a cette particularité de s’intéresser à chacun d’entre eux, de nous les détailler avec finesse et de nous faire entrevoir leur psychologie. Il arrive à les sublimer comme à nous montrer leur part d’ombre. Il sait à merveille nous faire entrer en empathie avec ses personnages. On sent bien qu’il les aime ces humains même dans leur travers.

D’ailleurs son roman est construit en deux partie et la première met en place à la fois les protagonistes de l’histoire. Et ils sont nombreux, tous aussi bien campés même les plus secondaires et l’histoire elle-même.

Dans un second temps, l’histoire va s’accélérer, et avec l’auteur on va petit à petit dénouer l’écheveau de son épopée romanesque. Il va nous entraîner avec lui d’ Angoulême à Sao Paulo et de Paris à Göteborg. Et peu à peu au file des pages on comprends l’étendue de la supercherie du départ et les tenants et les aboutissants de notre histoire nous apparaissent comme une évidence.

Bravo c’est finement et intelligemment mené. L’histoire est brillamment montée, suffisamment alambiquée pour nous tenir en haleine. Et en plus c’est bourré d’humour. Humour noir il va de soi !

Je peux le dire La petite mort de Virgile est un livre qui m’a touchée, un chouette roman où l’humour affleure à chaque page et où la gouaille de l’auteur fait merveille. Bravo monsieur Rauth.

9 réflexions sur “La petite mort de Virgile de Christian Rauth

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s