Restons groupé-e-s : l’ITW d’une Administratrice de groupe Facebook 2 : Marine du groupe Le Comptoir de la Culture

Restons groupé-e-s

ITW d’une Administratrice de groupe Facebook 2

: Marine du groupe Le Comptoir de la Culture

Aujourd’hui je poursuis une nouvelle rubrique sur ce blog et tout cela à cause du dernier bouquins de Nick Gardel , Morts Chroniques.

Cette nouvelle rubrique va concerner les groupe Facebook, Vous savez ces groupe où l’on parle de livres , où on partage nos avis, où on échange sur nos lectures.

Quand on est lectrice et blogueuse comme moi, on est forcément inscrite dans ce genre de groupes d’échanges et de partages. On a tous des choses à dire sur ces groupes, sur nos accrochages avec certains membres, de nos coups de gueule avec les administrateurs. On a tous nos avis sur ces cercles de lecteurs. Et on a tous des groupes préférés, où on se sent bien, où on aime dialoguer et où on se retrouve comme à la maison entre potes.

C’est le cas pour moi du Comptoir de la culture

Un groupe différents, participatif  mais où pour autant on ne se prend pas la tête et où on trouve une ambiance bon enfant, décontractée et sympathique comme je les aime. Et où on ne se prend pas trop au sérieux comme ici sur Collectif Polar.

Aussi ai-je décidez de vous présenter dans cette nouvelle rubrique une des administratrices de ce groupe Le comptoir de la Culture

Restons groupé-e-s

ITW d’une Administratrice de groupe Facebook 2

: Marine du groupe Le Comptoir de la Culture

1ère Partie

GVL : Bonjour, es-tu prêt(e)à être soumise à la question ?

Marine : Bonjour à tous !! Je suis prête Chef ! J’ai quand même fumé un petit pétard avant…

 

GVL : Ok, je ne suis pas des stups donc tout va bien ! Alors ici on va, je vais essayer de comprendre comment on en arrive à créer un groupe Facebook et comment on anime celui-ci.

Marine : Ou : Comment ma vie a totalement changé ! Un groupe facebook, c’est beaucoup de travail et d’investissement. Mon messenger ne sait plus s’il doit me montrer les messages tellement. Il a peur de mon potentiel burn out ! J’ai pensé à me greffer mon téléphone directement sur la tronche au moins je gagnerais plus de temps haha

 Oui je vois bien le genre. C’est un peu pareil oui…Mais avant cela je sais mes lecteurs et lectrices sont curieux

Ge : Alors, peux-tu te présenter ? je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, oui je le demande même aux dames ! Surtout quand elle aime le noir !

 Marine : Marine, 29 ans, gérante de mon bar pizzeria dans le sud de l’Espagne, ex globe trotteuse qui a la bougeotte, et qui a posé ses valises un peu de partout sur le globe. Anciennement diplômée en odonto stomatologie, et hôtesse de l’air (oui oui je sais, rien à voir…), j’étais bonne élève à l’école malgré mes penchants pour la marijuana. De mes origines italiennes, j’ai une passion pour la bouffe, j’ai quitté les dents et les ailes pour la pizza, la mejor de todo el mundo ! Depuis un an je tiens un blog de Critiques Littéraires Endiablées, le Rythms’n’Books, une activité qui me permet de rassembler plusieurs passions, la lecture, l’écriture, la musique, la photo, et les rencontres. Je suis en couple avec un homme merveilleux,  j’ai adopté trois chiens dans les Caraïbes que j’ai ramenés avec moi et qui comblent ma vie. Un peu anarchiste, j’aime pas trop les normes, mais le respect et la tolérance sont primordiaux pour entrer dans ma vie.

GVL : Dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

 Marine : Mes parents lisent beaucoup, de tout, tout le temps. Petite déjà, je voulais imiter ma mère, mais étant trop jeune, je m’endormais toujours avec des bandes dessinées sur la figure, elle, se riant doucement de moi, et mon père qui venait me les retirer et me bordait correctement.  La lecture a une place très importante dans la vie de ma mère. Plus qu’un refuge, elle a appris à son père à lire. Les mots sont parfois un bon remède contre la souffrance du cœur.

 

GVL : Comment abordait-on le livre chez toi ?

 Marine : De façon très naturelle. Chez tous les membres de ma famille, on se prête, on se donne, on s’échange. On achète parfois ensemble. On s’entend vraiment tous très bien, j’ai beaucoup de chance. Même si nos goûts divergent quelques fois, on a toujours un autre livre à se prêter !

 

GVL : Veux-tu bien me montrer ta/tes bibliothéque (s) :

Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont rangées ?

 Marine : Il y en a plusieurs. Vu que je déménage souvent de continent, j’ai un point de chute pour les romans accumulés, la maison de mes parents ! Une vraie bibliothèque géante ! Mais sinon j’ai une autre biblio dans mon bar, une autre chez moi, sans parler des cartons qui s’entassent un peu partout…Entre les magasines, les bandes dessinées, les romans, les ouvrages en tout genre… Des trésors !

 

GVL : Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?

 Marine : La lecture, c’est du voyage émotionnel. Etre transporté dans un univers, ou une poésie, l’espace temps, il y a tellement de possibilités et de visions… Lire, ça ouvre les portes de la pensée. Ca forge, ça fait grandir. Les livres, c’est l’histoire . Notre empreinte sur le monde. Un mémoire sur la Vie. Le plaisir de lire ne s’achète pas. Il faut la comprendre, pour qu’elle t’emporte avec elle. 

 

GVL : Es-tu papier ou numérique ?

 Marine : Papier sans hésiter ! La sensation de tenir un livre est irremplaçable. Les nouveaux lecteurs préfèrent le numérique pour gain de temps, d’espace, mais pour moi, c’est le livre au coin du feu, avec les petits gâteaux au chocolat !

 

GVL : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?

 Marine : Oui bien entendu, c’est un peu la caverne aux merveilles pour un lecteur passionné. Par contre j’ai une nouvelle technique, je m’attache les mains avant d’entrer sinon c’est la fête au découvert bancaire !

 

GVL : Si oui qui as-tu trouvé, que t’ont-elles apportée ?

 Marine : C’est sans aucun doute le développement des sens qui restera la meilleure réponse à cette question et l’amour pour les romans. La beauté des couleurs, l’odeur du papier, la sensation des couvertures, le bruit des pages qui se tournent. Les librairies apportent la diversité, mais toujours avec le même objet. Et je trouve ça fascinant.

 

GVL : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une ou tu achètes tes bouquins ?

 Marine : En ce moment c’est la charité de mon village qui me procure mes nouvelles pépites. Sinon j’utilise internet car je vis à l’étranger, ce n’est pas toujours facile de trouver un bon roman en français.

 

GVL : Où achètes-tu principalement tes bouquins. (Ça peut-être dans différent lieu, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairies où je vais voir des auteurs, des librairies que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs…mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour l’occasion)

 

Marine : La charité de mon village où je redécouvre les classiques en espagnols ou anglais, Cultura quand j’ai la chance de pouvoir faire un saut (toujours avec les mains attachées), et les aéroports !

 

2ième Partie

 

 

GVL : Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prête ?

 Marine : CHEF, OUI CHE F !

 

GVL : Combien de livre lis-tu par semaine, par mois, par ans ?

 Marine : Tout dépend de mon travail. Etant gérante de ma propre affaire, je cours toute la journée, donc c’est surtout quand je peux. Mais s’il fallait donner une moyenne, entre 4 et 6 par mois.

 

GVL : Tiens-tu décompte précis de tes lectures ?

 Marine : Non pas du tout, je n’ai déjà pas le temps de les lire alors pas possible. Mais mon blog est là pour me servir de journal finalement.

 

GVL : As-tu une PAL ?

 Marine : Plus énorme que le mont Everest ! Anglaise, espagnole, française, je passe au camion 39 tonnes  pour le prochain déménagement.

 

GVL : Combien de livre dans ta PAL ?

 Marine : Si on les compte tous, j’ai honte, une centaine.

GVL : Pour toi c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?

 Marine : Ma Pile à Lire c’est comme une amie aux plusieurs ressources. Elle a toujours quelque chose en stock pour me nourrir, pour me calmer, pour m’écouter, je l’aime beaucoup ! Elle me met la pression aussi, ça me motive à me bouger les fesses !

  

GVL : Alors….Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? as-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

 Marine : Je pense que cette passion me vient de ma mère. Une grande fan de thriller, ne peut qu’engendrer une fadade. L’intrigue d’un polar, selon moi, est ce qui excite le lecteur. La poussée à la réflexion est très intéressante du point de vue d’un lecteur, et ce genre le maîtrise parfaitement.

 

GVL : dis-nous Marine, quels sont tes auteurs favoris ?

  Marine : Ma vision de la littérature a énormément évolué depuis que je suis devenue « chroniqueuse ». Le monde de l’auto édition m’a appris qu’une pépite n’a pas besoin d’une marque connue pour être belle. Je pense notamment aux univers de LA Bailey, Olivier Bron, Williams Exbrayat, Nil Borny. Puis, il y a les classiques, les Vernes, les Saint Exupéry, les Jack Kerouac, les Stephen King. Les plumes francophones, comme Thilliez, Norek, ou Legardinier. L’auteur n’est rien sans le roman, il n’est que le pinceau, le tableau, lui, doit avoir du style. J’aime le roman avant l’auteur, donc question assez difficile pour moi.

GVL : Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marqué ces dernières années

Marine :

  • Samuel Appelgreen, la somme de ce que nous sommes, est un roman urbain philosophique qui m’a foudroyé. Captant l’essence du monde, avec un style qui déchire, je pense avoir dormi avec pendant toute une semaine, j’ai eu beaucoup de mal à passer à une autre lecture.

  • Les racines amères, roman historique sur la guerre d’Espagne, roman très fort qui prend aux tripes, et qui m’ouvre les yeux sur beaucoup de choses, ce pays m’ayant accueilli l’année passée, auquel je commence à m’attacher.

  • Moi, Peter Pan, conte revisité, qui donne une vision du monde et au rapport au ‘je’ totalement différente à nos habitudes. Très lyrique, sentimental, décalé. Tout pour me plaire.

  • L’œil de Caine, thriller, trouvé après l’ouragan Irma, après avoir tout perdu, un espoir qui m’a rendu vivante grâce à ses émotions. Un second souffle, qui m’a redonné goût.

  • Flash ou le Grand Voyage, roman auto biographique hippie. Un retranchement de soi, dans un voyage psychédélique, plein de rencontres.

  • J’en rajoute un sixième, Jeux de Morts et de Miroirs, qui m’a prouvé que le mélange de genre, quand il est bien fait, est un jeu de lumière.

 

GVL : Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis quand ?

 Marine : Comme je vis à l’étranger, malheureusement pas. Le salon de Boussac rassemble les auteurs du Comptoir de la Culture, cette année j’essaierais d’être présente, mais mon travail ne me permet pas de vacances. Ce serait une belle expérience.

  

GVL : Que t’apportent ces salons, ces rencontres ?

 Marine : A moi pas grand-chose personnellement puisque je n’y vais pas, mais je vais commencer à harceler les copains qui y vont pour qu’on fasse des lives sur le Comptoir de la culture ! Au moins les absents ne louperont rien.

 

3ième Partie

 

 

GVL : Nous voilà dans le dur, on va sans doute enfin comment pourquoi, et comment on en vient à créer un groupe facebook.

 Marine : Vous pouvez répéter la question ???? Stéphanie de Monaco !

 

Ge : Alors dis-moi qu’est ce qui t’a poussée à créer un groupe FB ?

 Marine : Je ne suis pas la créatrice du Comptoir, Hm Hm est le géniteur. Initialement, le Comptoir s’appelait le Piano Bar de la Culture.

Hm m’avait proposé d’animer une rubrique pour le Piano Bar, et je me suis lancée dans des interviews auteurs en chanson, puisque mon blog se nomme le Rythms’n’Books, des vidéos de quelques minutes avec les musiques décrivant l’auteur.

Puis le groupe a évolué, les rubriques se sont faites plus nombreuses avec différents animateurs.

Jusqu’au jour où, Hm m’a proposé la place de co administratrice, pour l’aider à gérer l’organisation de la quinzaine d’animations que le groupe propose.

Je le remercie encore à ce jour de sa confiance, car c’est un très beau cadeau et une superbe récompense. Aujourd’hui, le Piano Bar s’est fait un petit relooking, et les animatrices l’ont rebaptisé le Comptoir de la Culture.

 

GVL : Comment ont choisi le nom de ce groupe ?

 Marine : L’idée était de rappeler un endroit convivial, sans jugements, où l’on viendrait se détendre et s’instruire à la fois, et comme on est un peu tous des alcoolos, faut pas se mentir, ça a donné ça haha

 

GVL : Quel est le but de votre de votre groupe ?

 Marine : Le Comptoir est destiné à promouvoir les acteurs du monde littéraire. Mais pas que ! Groupe participatif, et d’échanges, c’est le premier bar virtuel dédié à la culture et l’art en général, réunissant les passionnés de livres.

 

GVL : Comment fonctionne « votre groupe »

 Marine : Le Comptoir est un groupe participatif.

Nous sommes deux admins,

deux modératrices de choc, Linda Da Silva et Rime de Bervuy,

et les animateurs, Léa Trys, Alexia Hoffman, Florence Brichaux, Salem Rendis, Laurianne Bailey, Pascale Marlier, Stephanie Delecroix, Zabou Vaneste, Caroline David, Nelly Topscher, Mélanie Mel, 

et également Michael Roch.

Chacun a mis en place  des rubriques, activités, jeux, ateliers d’écriture, salons vocal, site internet, chaîne youtube.

 Là:  Les rencontres du piano-bar de la culture la chaine Youtube

Le site Le piano bar de la culture ICI

La page Facebook du Comptoir de la Culture

L’union fait la force, et notre équipe est spéciale, puisque nous sommes unis dans nos différences. Je suis vraiment reconnaissante envers notre équipe pour leur intelligence d’esprit et de cœur.

 

GVL : Quelles en sont les règles

 Marine : Respecter la visibilité de chacun.

Echanger dans le respect.

Tenue correcte exigée !

 

GVL :  Oh mince, c’est pas pour moi alors ! Il y a souvent des concours ou des jeux proposés aux membres. Pourquoi ? Est-ce obligatoire ? Comment on les organise ?

 Marine : Ca tombe super bien cette question !!!

Linda Da Silva organise un calendrier de l’avant pour ce mois de décembre. Du 2 au 24 décembre, un auteur est mis à l’honneur sur le Comptoir et à la fin de la journée, un concours vous est proposé pour gagner un roman broché de l’auteur du jour !!

Et c’est pas fini !!!

Linda organise également un MEGA concours pour le 31 décembre, pour célébrer l’anniversaire du Comptoir et la nouvelle année, avec un gros lot à gagner. Nous avons déjà réussi à rassembler une vingtaine de romans brochés, pleins de romans numériques, et des goodiiiiiiies ! Ce sera notre premier vrai concours, et papa noël est déjà très généreux. Je suis joiiiie ! Ce n’est absolument pas obligatoire mais nous voulions faire plaisir à nos membres, un minimum de 23 gagnants en un mois c’est une belle motivation.

Pour l’organisation, les formalités seront gérées par Linda Da Silva, moi je fais que les trucs cools, genre ramener les copains, chercher les cadeaux, manger les chocolats, j’ai la belle vie haha

 

GVL : A votre avis : Quel est l’avenir pour les groupes dans l’avenir du livre ?

Marine : Je pense que c’est un super support promotionnel pour les auteurs, édités ou auto édités, qui n’est pas prêt de s’éteindre si tout le monde continue à s’entre aider.

 

GVL : Combien de temps consacres-tu au Groupe par jour ?

 Marine : Beaucoup trop haha. De jour comme de nuit, c’est ma deuxième maison. Nous discutons aussi beaucoup en message privé entre animateurs, c’est un travail à temps plein.

 

GVL : Que t’a-t-il apporté depuis sa création ?

 Marine : Beaucoup de choses. Sans parler des amitiés et rencontres extraordinaires faites au Comptoir, il m’a aussi ouvert beaucoup de portes pour mon parcours de « chroniqueuse » (j’aime pas trop ce mot en fait, d’où les guillemets)

  

GVL : Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi !

 Marine : J’ai frôlé l’attaque cardiaque quand Hm m’a annoncé que Michael Roch acceptait de discuter avec moi pour le parrainage… Oui, je suis sensible, mais avouez le, c’est quand même un canon ! J’ai mis plusieurs jours avant de l’appeler… J’étais trop stressée et impressionnée !! Çà reste entre nous hein…

 

Ge :  Oui, oui, je garde le secret . Mais …Dirais-tu que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu tiens le groupe

 Marine : Etant un groupe ouvert pour tous les genres de littérature, je dirais que quelques fois je me laisserais bien tenter par un style que je ne lis peut être pas d’habitude, suite aux retours de lectures variés que les membres postent sur le Comptoir. Je note dans un petit carnet les titres, ou je fais un « screenshot » que je garde dans un dossier dans mon téléphone. Puis quand j’ai le temps, ce qui n’arrive que rarement, je m’y intéresse de plus près.

 

GVL : Vous gérer tout cela à deux ou a plusieurs, quels sont vos liens ? Pourquoi vous ?

 Marine : Comme expliqué plus haut, Hm et moi sommes les admins, puis chaque animateur s’occupe de sa rubrique. Hm nous a tous réunit. Nous sommes aujourd’hui 15 personnes liées, différentes, qui marchent ensemble. Et pourquoi moi, j’en sais rien, je me demande aussi, si vous avez la réponse, faites moi signe haha

  

GVL : Parle-moi de ton ou tes « associé(es) » en quelques phrases ? Pourquoi elle, pourquoi eux ?

 Marine : Avec Hm, c’est une grande histoire. Pendant presque un an j’ai cru que c’était une mamie punk. Jusqu’au salon de Boussac où l’on a appris la supercherie. Hm est Harold, père de famille, et mari aimant. Je vous laisse imaginer ma réaction. Les liens que nous partageons sont très forts. Il est comme une mère pour moi.

Les animateurs, je ne les connaissais pas avant. C’est ce qui nous rend beaux. On est un arc en ciel. Nous nous respectons, nous nous entre aidons, sans se juger, et sans se connaître, et ça c’est assez fort. L’implication de chacun pour le Comptoir me rend très fière. C’est grâce à eux que le Comptoir vit et je les en remercie. Que ce soit de littérature, de culture, de musique, tous les animateurs sont tous un rayon de soleil pour l’art.

 

GVL : Dites-moi les filles quand on gère un groupe, on est beaucoup sollicitées ? On a beaucoup de propositions ? D’ailleurs quel genre de propositions ? Et les SP, comment on les gère

Marine : Les propositions sont nombreuses en effet, juste pour les SP hein, n’allez pas vous imaginer des cochonneries !! On essaye de me soudoyer avec du chocolat, des oranges, du whiskyyy !!! Et ils ont raison, ça fonctionne ! D’où le système de PAL qui s’agrandit alors que j’ai pas touché !

  

GVL : Pour terminer, y a-t-il d’autres questions que tu aurais aimé que je te pose sur le groupe ?

Et si oui, lesquelles, et peux-tu y répondre du coup !

 Marine : Bah voui, j’aimerais beaucoup parlé de la nouvelle rubrique que nous lançons sur le Comptoir, un outil que certains auteurs utilisaient déjà pour leur Cartes Blanches (le dimanche, un auteur détient les clef du comptoir pour parler de lui), « Les Vidéos en Direct ».

Le lancement s’effectue le 26 octobre 2019 à 18h00 avec en invité d’honneur Laurent Fabre, chroniqueur littéraire. Le but étant de faire découvrir l’univers d’un chroniqueur ou auteur pendant une heure à nos membres, et qu’ils puissent eux même intéragir en direct live.

D’autres dates sont prévues et bookés, ça va être du très lourd, mais je ne peux rien vous dire de plus sinon je gâche toute la surprise !

 

GVL : Sinon…rien à ajouter ?

 Marine : Je suis vraiment touchée de ton intérêt Geneviève, le Comptoir de la culture et moi-même te remercions infiniment pour cet entretien. Je me suis bien amusée, et c’est un honneur de pouvoir promouvoir le groupe chez le Collectif Polar.

 

GVL : Tu es certaine que c’est ton dernier mot ?

 Marine : J’ai le droit ? Vraiment ?? Hihihi. Alors :

PULL UP A TOUS MES ALCOOLIQUES DE CULTURE ! On va tout déchirés ! VAMOOOOOOOS !

 

GVL : Alors un petit coup de gueule. ET Un gros coup de cœur… ? (mais pas des livre, hein !)

 Marine : Un petit Coup de Gueule :

Le plus dur en tant qu’admin, c’est de ne pas pouvoir prendre partie lors des « disputes » ou « désaccords ». Et ce qui me tue, ce sont les gens qui ne voient que le doigt, quand le sage pointe la lune, se fatiguant à force de la montrer. Ils restent coincés dans leur jugement, alors que tout n’est pas tout blanc, ou tout noir. Et en dépit du fait que les admins privilégient l’évolution à l’affront, les singes ne font que critiquer, avec leur pauvresse d’esprit.

Un gros Coup de Cœur :

L’ambiance du Comptoir. Musiques, jeux, débats, écritures, lectures, crises de rire, soutiens, rencontres, partages, échanges, apprentissages, aides, arts, encore du rire… Que voulez vous de plus ? Le Comptoir est une grande famille accueillante qui déborde d’énergie. On ne s’ennuie jamais.

 

 Ge : Ah et comme nous somme sur un blog dévolu aux littératures policière peux-tu répondre à cette dernière question : Que penses-tu de l’évolution du roman noir-policier et thrillers en ce moment ?

Marine : Notre charme, c’est notre diversité. Nous n’avons pas que des Thrillers, mais étant personnellement lectrice du genre je peux répondre en mon nom. Les Thrillers ne cesseront de nous surprendre, grâce aux mélanges de style. Les nouveaux auteurs l’ont très bien compris, intégrer une romance, ou du fantastique, ou que sais je, attire un plus gros public. Les lecteurs changent, je trouve normal que la littérature noire évolue avec eux.

 

GVL :  Merci à toi pour ces petites confidences, et à très vite sur collectif Polar 

Marine : Encore un grand merci Geneviève, c’était un réel plaisir. Longue vie au Collectif Polar ! Et on se rejoint tous sur le Comptoir de la Culture !

Ge : 樂

5 réflexions sur “Restons groupé-e-s : l’ITW d’une Administratrice de groupe Facebook 2 : Marine du groupe Le Comptoir de la Culture

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s