Baby-foot de Joseph Joffo

Le livre : Baby-foot de Joseph Joffo. Paru en 1977 chez Lattes. 18€ (252 p.) ; 22 x 14 cm.
4ème de couverture :
 
Publié en 1973, Un sac de billes est désormais devenu un classique et un succès mondial. Avec Baby-foot, Joseph Joffo nous fait découvrir la suite des aventures du petit Jo, devenu adolescent dans le Paris de la Libération.
Une époque étrange pour un jeune garçon où se mêlent la joie de la liberté retrouvée, le temps du marché noir et des trafics en tous genres, la découverte du Nouveau Monde et des Américains, l’anxiété d’avoir le certificat d’études à passer. Baby-foot est un livre étourdissant de vie où se côtoient émotion, drôlerie, espièglerie et débrouillardise, un livre bien dans la lignée de ce succès mondial qu’est le Sac de billes.
 
 
Bio de l’auteur :  Joseph Joffo, né en 1931 à Paris XVIIIe, est principalement connu pour avoir raconté son enfance d’enfant juif durant l’occupation allemande dans son roman « Un sac de billes » paru en 1973.  Fils de coiffeurs, il passe son enfance dans le 17° arrondissement. Sous l’Occupation allemande, sa famille d’origine juive est persécutée. Il passe avec son frère en zone libre. Il rentre à Paris à la fin de la guerre et retrouve le reste de sa famille, sauf son père qui a été déporté.

 

 

 

 
 
Extrait :
 Je serai cow-boy, boxeur, businessman, gangster, n’importe quoi mais pas coiffeur, pas un petit mec médiocre qui coupe des tifs à longueur de journée. Quant à son certificat d’études, alors là, je rigole doucement. Et s’il y a une chose dont je suis bien sûr, c’est que c’est pas moi qui vais le passer. Je laisse ça aux minables. En 1945, il faut vivre avec son temps.
 
 

Les Emotions lecture de Cécile :

Baby-foot de Joseph Joffo

Sur un salon où nous chouinions un peu quant à la température sous chapiteau, des escalades ou du quatre-pattes peu élégant pour sortir de nos places, je repère impérial Joseph Joffo, 86 ans, en bout d’allée face à une paroi plastique et point de passage non aisé pour les visiteurs. Je me suis précipitée faire ma groupie et payer mes respects. J’ai embarqué « Sac de Billes » et « Babyfoot ».

 Avec « Babyfoot », quel bonheur de retrouver la plume de Joseph Joffo et Jojo, sa famille et ses copains de « Sac de billes » dans le Paris de l’après-guerre ; les meurtrissures de la cette dernière que Jojo et ses amis essaient d’oublier en rêvant de l’Amérique, et du bon coup, de la bonne arnaque ! De parties de babyfoot en petits trafics en passant par les règlements de comptes dans les squares, on plonge dans ce récit comme dans une photo de Robert Doisneau. Joseph Joffo y met juste la couleur !!

 Ravie d’avoir fait ma groupie et promis, je ne chouinerai plus sur les salons enfin j’essaierai en pensant à la classe de Joseph Joffo !

 « Je m’étonne de l’intérêt que nous prenons à l’affaire Petiot. Je ne les écoute plus…

1945, Mon père est mort dans l’un des camps sur lesquels les journaux et les magazines ne cessent de nous donner de nouveaux détails. Les chiffres dépassent nos entendements, on parle de quatre, cinq, six millions de personnes, et cela ne veut plus rien dire, peut-être que quatre-vingt dix est un chiffre à notre mesure, et puis l’assassin est là… et c’est presque rassurant d’avoir un coupable, car pour l’autre, pour ce grand crime de 4 ans, on semble bien en peine de savoir qui sont les meurtriers. Ceux qui ordonnent ? Ceux qui obéissent ?… »

 « La guerre est finie et le monde commence. De ce monde je veux ma part, et, tant qu’à faire, pas une petite…Les Américains, ils nous ont apporté de sacrées envies, et juste celles dont j’avais besoin à l’aube de mes quatorze ans : voir grand ! » 

8 réflexions sur “Baby-foot de Joseph Joffo

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s