Le mystère du pâtissier exécuté : L’affaire Christophe Belle de Jean-Michel Bloch et Rémi Champeix

La double Chronique

Aujourd’hui ça va être un peu spécial.

En effet Dany et Ge vont vous faire part d’une de leur dernière lecture. Mais il ne s’agit pas d’une fiction, non, mais du récit d’une véritable enquête criminelle.

Aussi je laisse la parole à notre porte flingue pour ce second compte-rendu.


Le livre :  Le mystère du pâtissier exécuté – L’affaire Christophe Belle de Jean-Michel Bloch et Rémi Champeix .Paru le chez Pocket 24 octobre 2019 dans la collection Document, récit, essai . 4.95 € .  (144 pages) ; 10 x 27 cm

4ème de couverture :

Une enquête racontée par…

Le 17 mai 2005, un promeneur découvre le corps d’un homme sans vie dans un bois de Sucy-en-Brie, en région parisienne. Il s’agit de Christophe Belle, 40 ans, un pâtissier à succès dans le quartier du Marais, à Paris. Il a reçu trois balles dans la tête et de la cocaïne est retrouvée près de son cadavre. Lors de leur enquête, les hommes de la brigade criminelle du 36, quai des Orfèvres, vont aller de surprise en surprise.

Le commissaire Jean-Marc Bloch raconte cette affaire hors du commun où la réalité dépasse la fiction.

Les auteurs : Le commissaire Jean-Marc Bloch ( à gauche) a notamment dirigé la BRI, la BRB, l’état-major de la police judiciaire et le SRPJ de Versailles. Il coprésente aujourd’hui l’émission « Non élucidé » sur France 2 aux côtés d’Arnaud Poivre d’Arvor.
Rémi Champseix ( à droite) travaille pour la société Phare Ouest qui produit, entre autres, « Non élucidé » et « Indice ».
Extrait : 
Certaines enquêtes criminelles cumule plusieurs aspects qui les rendent à la fois extraordinaires et fascinantes ; c’est le cas de l’affaire Christophe belle que je souhaite vous raconter ici.
Avant tout, à titre personnel, elle me rappelle de nombreux souvenirs, car c’est la brigade criminelle de Paris qui en fut charger en 2005. Et à l’époque, la fameuse Crim était encore installé au 36 quai des Orfèvres, un bâtiment où j’ai passé 16 ans de ma vie ! Je ne résisterai dans pas à l’envie de vous raconter quelques souvenirs de ce lieu mythique.
Ensuite, cette affaire fait partie de ces rares histoire ou le profil de la victime – ici un pâtissier à succès – ne s’accordent pas avec sa mort.
Quand vous tombez sur un gros dealer abattu dans sa zone de trafic, il y a une certaine cohérence. Idem avec un bijoutier tué dans son magasin pendant un braquage. Et si vous trouvez un bon père de famille poignardée dans son garage, vous découvrirez vite qu’il était volage où que l’amant de sa femme a craqué.
Mais quand un pâtissier sans histoire se fait exécuter de 3 balles dans la tête, en pleine nuit, dans une forêt de la banlieue parisienne loin de chez lui, il y a un truc qui ne colle pas !
Qu’est-ce qu’il faisait là ? Qu’il a exécuté et pourquoi ? Mystère et boule de coco.
Enfin, dans cette enquête on découvre également à quel point la vie des gens et parfois une pure façade qui cache les pires turpitudes.
En fouillant dans un innocent chou à la crème, il arrive qu’on tombe sur de vieux rognons moisis.
Je profiterai de cette histoire pour vous donner quelques exemples de tordus que j’ai croisés dans ma carrière et qui trompaient bien leur monde.
Mais ne vous méprenez pas ! Certes, je n’ignore pas que nous avons tous une part d’ombre, ce qui est bien naturel. Je sais aussi, que selon les individus, cette face cachée est plus ou moins importante et plus ou moins sordide. Mais loin de moi l’idée que tu mes congénères sont des diables déguisé en ange
J’ai beaucoup fréquenté le côté obscur de l’âme humaine en 40 ans de carrière de flic, et j’ai parlé avec les pires tueurs, mais je reste intimement persuadé que la plupart des gens sont honnêtes, au sens judiciaire comme au sens moral.
Depuis quelques années, les médias raffolent des affaires criminelles qui le rassure des succès d’audience.

La post-it de Ge

Pocket se lance dans le récit de faits-divers avec deux conteurs hors-pair, et ce livre est un des 3 premiers de cette nouvelle collection! Tout est vrai, le mystère est
toujours résolu à la fin : pour ce tome-ci, il s’agit de l’affaire Christophe
Belle…

En mai 2005, le cadavre de Christophe Belle, 40 ans et pâtissier à Paris, est retrouvé dans un bois de Sucy-en-Brie. Il a été tué de trois balles dans la nuque et des sachets de cocaïne sont retrouvés près de son corps. Les soupçons se portent sur son associé.

Un jour un promeneur découvre un corps sans vie. La police prend l’affaire en main. Des prélèvement sont fait par la police scientifique. Des ADN sont retrouvées, la coke fait penser qu’il s’agirait d’une affaire de stup. le lieu donnerai à croire que la victime a été assassiné par un concurrent avec qui il avait mailles à partir.
Mais le message téléphonique « Je suis là dans cinq à dix minutes. » laissé à son associé Xavier Philippe change la donne. Ce 17 mai 2005, à 2 h 56 du matin, Christophe Belle ne se doute pas qu’il a rendez-vous avec la mort.
On va suivre pas à pas l’enquête telle que l’a menée la crime durant tout le temps qu’à durer l’instruction de cette affaire trouble.
C’est très instructif mais ça reste très factuel ! Le tout dans un style très journalistique.
Un peu comme dans cette ancienne série, Pierre Bellemare raconte….

22 réflexions sur “Le mystère du pâtissier exécuté : L’affaire Christophe Belle de Jean-Michel Bloch et Rémi Champeix

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s