Bilan d’une flingueuse # 2 par Eppy Fanny

Bilan d’une flingueuse #2

par Eppy Fanny

Les activités littéraires d’Eppy Fanny.

 

De Septembre 2018 à juin 2019 il s’en est passé des choses :

Huit salons avec de nombreuses interviews d’auteurs (hors Nemours) – Textes sous les photos.

Quarante et une chroniques publiées.

que vous pouvez retrouver ICI

Six rencontres-interviews dont 4 nouveaux auteurs et une interview exclusive de Cédric Sire.

Création de ma chaîne Youtube.

Les Salons :

Toulouse Polars du Sud (TPS) 10 ANS – 12 AU 14/10/18 :

 

Une rencontre lors d’un déjeuner parisien (merci Geneviève) avec Sylvie Marquez et une promesse faite, m’ont fait revoir mon programme « salons 2018 » pour y intégrer TPS qui célébrait ses 10 ans. Nous voici donc avec Lo Andre parties pour un weekend de découvertes et retrouvailles. Je tiens à remercier TOUS les auteurs pour le temps qu’ils m’ont accordé. Pour des infos plus complètes sur eux, je vous encourage à lire les textes qui accompagnent les photos.

ICI

Mais aussi là et encore ICI sur Collectif Polar

NEMOURS 4ème édition– PRESENTE LE SAMEDI 12/01/19 UNIQUEMENT :

 

Retour photos de cette fête toujours réussie. Un immense merci à Florence et à tous les passionnés pour le formidable travail accompli !

LIRE C’EST LIBRE MAIRIE 7EME – 26/01/19 :

 

Encore un merveilleux salon qui m’a permis de retrouver de nombreux auteurs connus et appréciés, certains pour la 1ère fois dans la vraie vie. De faire, comme sur chaque salon, des découvertes. De retrouver une partie du gang des Flingueuses et beaucoup d’autres blogueurs, ainsi qu’une éditrice dynamique (Nathalie Carpentier – French Pulp). Une mention particulière pour les membres de l’association et les bénévoles qui ont fait un travail formidable.

MENNECY SALON DU LIVRE ET DE LA BD – 02 ET 04/02/19 :

 

J1 le 02/02/2019. Un reportage pour ceux qui n’ont pas pu en être.
Des retrouvailles, des découvertes, des fous rires. Une fois encore du bonheur. Merci à Claude et à Élisabeth pour leur engagement sans failles.

J2 le 03/02/19. Une matinée studieuse, ensuite du plaisir et encore du plaisir.

Passer du temps avec des amis c’est précieux !
Encore merci à Claude et Elisabeth, ainsi que toutes les petites mains qui ont œuvrées pour nous offrir ces 48h.

LES MINES NOIRES – NOEUX LES MINES – 10/02/2019 :

 

Il était une fois un salon à part. Une fréquentation juste incroyable ; ou lorsque les lecteurs assidus font la queue devant les portes avant l’ouverture. Des affiches à faire baver tous les organisateurs de salon, une ambiance chaleureuse et chaque fois renouvelée, des organisateurs qui font un super boulot, puis les retrouvailles avec les copains, la quasi famille. En un mot : le bonheur !
Comme toujours les photos qui ne sont pas signées « @Sylvie-EppyFanny » ne sont pas de moi. J’en ai emprunté quelques-unes aux amis (entre autres celles d’Aline et celles de la remise des prix).

POLARS ENTRE DEUX MERS – 11/05/19 :

 

Samedi 11/05/2019 – Une fête du livre incroyable, des organisatrices passionnées, des bénévoles souriants et infatigables, des auteurs et des lecteurs heureux. Merci à vous tous pour cette journée mémorable ! Et encore merci aux auteurs qui se sont laissé mettre dans le panier à salade.

*Merci à Nathalie pour le complément de photos. Ayant vu certains auteurs sur d’autres salons (certains plusieurs fois depuis janvier), je me suis consacrée en priorité à ceux jamais rencontrés. * Ses photos, comme les miennes, sont signées.

L’ESCARGOT NOIR DE SENS – 25 ET 26/05/19 :

 

Sens J1– Samedi 25 mai 2019
Vous prenez :
Une libraire passionnée (librairie Calligrammes à Sens) + un auteur généreux et talentueux qui mouille la chemise (Jacques Saussey) et rameute ses potes + des bénévoles extraordinaires + un invité d’honneur dont tous les organisateurs de salons polar rêvent (Franck Thilliez).
Vous obtenez :
une 1ère édition extraordinaire malgré des élections et la fête des mères ! Je n’avais jamais vu autant de monde sur une première 1/2 journée.
Bravo à vous tous. C’était juste magique.
En revanche si pour la seconde édition vous pouviez éviter la fête des mères ce serait sympa.
Mes photos sont comme toujours signées – Celles qui ne le sont pas ont été empruntées pour donner plus d’épaisseur à mon retour.

 

J2 – Dimanche 26/05/19
Ce 2ème jour a été consacré à échanger avec Franck avant le rush, et à profiter des auteurs amis, des amis de passage, de connaissances virtuelles devenues, enfin, de vrais individus.
Des instants de partages et de bonheur simple, comme la vie en offre parfois et qu’il faut savoir apprécier.
Je souhaite ici féliciter l’artiste qui a réalisé les affiches des auteurs. Elles étaient superbes.
Encore une fois un immense merci aux organisateurs et aux nombreux bénévoles qui ont fait un travail extraordinaire dans une bonne humeur contagieuse. Pour ceux qui ont loupé cette 1ère édition, j’espère vous avoir donner l’envie d’accourir pour la seconde.
Comme toujours mes photos sont signées. Pour compléter ce jour 2, où je l’avoue j’étais dissipée, j’en ai emprunté à mon amie Christelle (les siennes sont également signées : il y a la tête de Dav sur toutes).

8) SMEP – 15 ET 16/06/19 :

J1– Samedi 15/06/19

Comme toujours mes photos sont signées. Cette année je les dédicace au CNL.
J’en ai emprunté qq unes pour étoffer mon retour, dont celles prises chez Nadia, La Griffe Noire, des pages auteurs et aux 2 adorables jeunes lectrices rencontrées lors de ce salon. Pour plus d’infos direction le lien ci-dessous.

J2– Dimanche 16/06/19

Second jour de cette fête littéraire. Encore de belles rencontres, des tables rondes d’exception, des moments privilégiés avec les amis (nombreux qui se reconnaitront) et les auteurs. Merci à tous ceux qui rendent ces instants possibles.
Mes photos sont signées, celles qui ne le sont pas ont été empruntées à des tiers, car je n’arrive toujours pas à être partout. Et le dimanche, la fatigue s’invite.

B) Chroniques : quelques livres marquants.

 

Islanova de Jérôme Camut et Nathalie Hug – Editions Fleuve Noir.

 

4ème de couverture : Rien n’avait préparé Julian Stark à une telle vision ce matin-là. Alors qu’il rentre chez lui pour évacuer sa maison menacée par un incendie de forêt, il trouve Charlie, sa fille de seize ans, au lit avec son beau-fils Leny.  Certaine que son père va les séparer, Charlie persuade Leny de fuguer, direction le Sud-ouest. Son idée : rallier la ZAD (zone à défendre) de l’Atlantique, située sur l’île d’Oléron. Là-bas, ils seront en sécurité le temps que Julian se calme. Là-bas, surtout, se trouve Vertigo, un homme charismatique dont elle écoute la voix sur les ondes depuis des mois. Vertigo, le leader de l’Armée du 12 Octobre, groupe d’écologistes radicaux.  Ce que la jeune fille ignore, c’est que la ZAD abrite des activistes prêts à tous les sacrifices pour défendre leur cause, et qu’en s’y réfugiant, elle précipite sa famille dans une tragédie qui les dépasse tous.

Mon ressenti :

Islanova nous parle de la famille, ici recomposée, et des difficultés pour la conserver unie. Nous parle de la nature, de valeurs, de combats, d’engagements, d’amour, de culpabilité et de vengeance. Et d’une louve qui sait aimer comme seule un animal en est capable : totalement et sans rien attendre en retour.

Et ce roman interroge sur le droit à l’eau qui est loin d’être équitable pour tous.

Cette question résonne d’autant plus lorsque les patrons de grands groupes alimentaires estiment que l’eau devrait être taxée et tiennent de plus en plus fermement ce discours.

Et lorsque l’eau d’une fontaine d’un quartier de Nice est refusée aux SDF au printemps 2018, car ils font tache pour les commerçants de ladite place. Double peine donc pour ces personnes qui vivent dans la rue. La solidarité, on en parle ?

Hâte de découvrir la suite de cette histoire dans laquelle j’ai retrouvé avec plaisir Anne Chassin, documentariste de W3, et d’autres personnages de ce cycle que j’avais dévoré. J’ai également découvert mon copain David au fil du récit. Un bel hommage mérité.

Ce roman fait la part belle à un endroit que les auteurs affectionnent : l’Ile d’Oléron. Elle est un des personnages principaux de cette histoire. Il faut dire que ce lieu le mérite.

De cauchemar et de feu, Nicolas Lebel

4ème de couverture : Paris, jeudi 24 mars 2016 : à quelques jours du dimanche de Pâques, le cadavre d’un homme d’une soixantaine d’années est retrouvé dans un pub parisien, une balle dans chaque genou, une troisième dans le front.
À l’autopsie, on découvre sur son corps une fresque d’entrelacs celtiques et de slogans nationalistes nord-irlandais. Trois lettres barrent ses épaules : IRA.
Le capitaine Mehrlicht fait la grimace. Enquêter sur un groupe terroriste irlandais en plein état d’urgence ne va pas être une partie de plaisir. D’autant que ce conflit irlandais remonte un peu.
Mon ressenti :

Un roman flamboyant. Une page d’histoire parfaitement dépeinte.

Nicolas nous offre des personnages attachants, dépeints remarquablement des enfances volées, brisées. Nous parle des puristes irlandais, comme français, qui voulant bien faire attirent le pire. De la religion qui ne met pas toujours l’amour du prochain au centre de son discours (de sa propagande ?).

Je viens, pour ma part, de lire le meilleur des romans de l’auteur. Incontestablement.

Puis les faits d’armes de l’IRA font partie de mes souvenirs d’enfant, alors que mon père suivait les informations à la radio. J’ai de facto appris beaucoup grâce à cet ouvrage et suis allée creuser un peu en plus. Merci professeur.

Hâte de lire la suite. Je vais donc attendre que l’auteur daigne l’écrire… Et s’il souhaite explorer d’autres chemins pour laisser au repos, un moment, cette équipe qu’il n’a pas épargnée, c’est bien aussi.

 

Majestic Murder, Armelle CARBONNEL

4ème de couverture : Quand l’étrange Seamus lui propose de passer une audition au Majestic, Lilian pense toucher son rêve du doigt. Plusieurs semaines de répétitions payées, le gîte, le couvert et la promesse d’une carrière… voilà ce que le metteur en scène du Majestic offre à cette jeune camée fanatique de Shakespeare, en échange de son engagement. Mais la jeune femme ignore qu’en intégrant la troupe, elle abandonne toute espérance. Car, tous les trois ans, en souvenir de Peg Entwistle, une actrice célèbre qui se tua en sautant du panneau de Hollywood Land en 1932, quelqu’un doit mourir sur scène. Qui sont les membres de l’étrange troupe du Majestic ? Qui sont ces êtres qui cultivent le souvenir morbide d’une gloire déchue, entre l’enfer, le purgatoire et le paradis d’un lieu sur lequel semble régner la folie ?

Mon ressenti :

J’avais découvert l’écriture d’Armelle Carbonel avec « Criminal Loft » (que je vous encourage vivement à lire) et que j’avais beaucoup aimé. Celui-ci m’a encore plus tenu en haleine de bout en bout. Une ambiance oppressante, un quasi huis clos où la folie et la mort rôdent et où les méchants ne sont pas forcément ceux que l’on pense.

C’est la vraie vie de Peg Entwistle qui a inspiré ce roman à Armelle. Et bien remercions ce fantôme, car ce livre est une réussite incontestable. Une fois ouvert et débuté, impossible de le lâcher. Je ne peux que vous en conseiller la lecture. Et merci Armelle de nous offrir des genres différents d’un roman à l’autre.

Entre deux mondes, Olivier NOREK

 

4ème de couverture : Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquences.

Mon ressenti :

Ce roman est bouleversant. Il interroge sur l’humanité de chacun de nous, sur l’impuissance face à un système qui ne veut rien faire et laisse la situation pourrir. Sur ces enfants, ces femmes et ces hommes qui n’ont plus rien que l’espoir. Un espoir qui s’amenuise chaque jour. Il met dans la lumière le travail de ces associations qui font de leur mieux avec si peu. Le personnage de Julie en est un formidable exemple. Et puis il y a ces policiers, désabusés, qui doivent gérer l’ingérable et qui se sentent, à raison, totalement oubliés.

Une peinture sociale sans concession, où l’humain est au cœur de tout.

De quoi serions-nous capables, si nous aussi, demain nous devions fuir en laissant notre vie et nos biens derrière nous ?

La mort nomade, Yeruldelgger – Ian MANOOK

 

4ème de couverture : Usé par des années de lutte stérile contre le crime, l’incorruptible commissaire Yeruldelgger a quitté la police d’Oulan-Bator. Plantant sa yourte dans les immensités du désert de Gobi, il a décidé de renouer avec les traditions de ses ancêtres. Mais sa retraite sera de courte durée. Deux étranges cavalières vont le plonger bien malgré lui dans une aventure sanglante qui les dépasse tous. Eventrée par les pelleteuses des multinationales, spoliées par les affairistes, ruinées par la corruption, la Mongolie des nomades et des chamanes semble avoir vendu son âme au diable !

 

 

 

 

Mon ressenti :

Nous découvrons l’histoire des mères des steppes, intimement liée à la tradition, pour la fierté des garçons, dans la douleur des gamines. Un pays dévasté. Une terre stérile. Une misère voulue et planifiée. Un récit empli de manipulation, de corruption qui gagne, quoi que l’on tente. Car les têtes de l’Hydre repoussent encore et toujours. Et le plus haut sommet n’est jamais inquiété.

Une fois encore, Ian Manook nous offre un roman parfaitement documenté qui nous fait voyager.

Mais cette fois je n’ai pas chevauché au côté de Yeruldelgger. Je n’ai pas ressenti le vent de l’immensité et de liberté que m’avait procuré le 1er volet. J’ai vu, par ses yeux, bien plus profondément que dans le 2ème volet, mourir son pays, ses traditions, tout ce qui lui donnait envie de vivre.

Et par respect de ces dernières traditions je suis partie sans me retourner en prenant bien soin d’oublier le chemin.

 

 

C) Rencontres-interviews d’auteurs

 

Courir, couvrir les salons escarpins aux pieds c’est toujours un excellent moment de rencontre, de convivialité, d’échange. Parfois, je me pause et j’ouvre une parenthèse privilégiée avec un(e) auteur(e) :

 

 

08/09/18 – Rencontre et Itw d’Angélina Delcroix chez France Loisirs Evry

Et 3) 23/02/19 – Rencontres et Itw de Mélanie Gaujeon et Marine Kélada (auteurs Fantaisy) chez France Loisirs Evry.

2) Itw Mélanie:

3) Itw Marine:

16/02/19 – Itw exclusif Cédric Sir pour la sortie de Vindicta

Itw 1

Itw 2 –

13/04/19 – Rencontre et Itw de  Jack-Laurent Amar chez France Loisirs Evry

(Itw Vidéos en cours de traitement YT- A venir)

Itw Eppy

Itw Manuela

27/04/19 – Itw Claire Favan à la Coop’s avec la patronne et Ophélie

L’occasion de retrouvé 5 flingueuses

D) Création de ma chaine YT

Je saute le pas et je crée ma chaîne Youtube… suivez-moi !

Eppy Fanny  ma Chaîne TV ICI

7 réflexions sur “Bilan d’une flingueuse # 2 par Eppy Fanny

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s