Le Tanneur, Borya Zavod

La journée Fantastique de Collectif Polar

Aujourd’hui  nous avons eu une journée spéciale sur notre blog.

En effet vous avez eu droit à une double chronique. Et plus si affinité…

Maud et Ge ont lu le même bouquin. Et elles vous ont offert chacune à leur tour leur retour de lecture. Ce matin c’est Maud qui a ouvert le bal, Ici et en  ce début de soirée, Ge vous entraîne dans un after débridé.

Entre les deux, Ge, à nouveau vous a proposé une petite pose en vous dévoilant son avis sur le derniers tomes d’une tétralogie flamboyante .

Punaise ça dépote chez Ge et ses Flingueuses

Allez c’est parti pour le post-it fantastique de Ge

Le livre : Le Tanneur de Borya Zavod. Traducteurs : Jérémy Bouquin et Stanislas Petrosky.Paru le 19 Octobre 2017 Aux Editions L’Atelier Mosécu – Collection Slash –9.17€. 160 pages. 19,5 x 12,3 cm.

4ème de couverture :
Un futur proche, trop proche… Elle a pris le pouvoir, elle a ruiné la France. Le pays est sous la tutelle de la Russie. Plus de police, ou si peu. Il ne reste que les gangs de motards pour faire régner un semblant de loi. Dans ce monde post-apocalyptique, Tonton tanne. Il tanne la peau humaine, prélève les « patchs ». Jusqu’au jour où un drôle de zig vient lui proposer un marché : tanner une pièce de collection. Une œuvre magistrale. Mais d’autres gangs sont aux aguets pour s’approprier la pièce unique. A côté de Borya Zavod, Mad Max c’est un Bisounours sur un karting.

L’auteur : Borya Zavod est un ancien mercenaire serbe. Borya a torturé et tué pour survivre, mais peut-être aussi par plaisir. C’est dans la furie des combats qu’il a menés qu’il puise son imagination pour écrire. Ceci explique peut-être la violence de ses textes. Des romans sans espoir sur l’avenir de l’humanité. Au détour d’une soirée fortement arrosée, il croise Jérémy Bouquin et Stanislas Petrosky. Les deux auteurs sont fascinés par l’homme et ses récits. Ils décident de le traduire et de faire ses textes en France.
Extrait :
Je pose ma bassine en inox, dedans un liquide classique de conservation, une recette perso, très peu de formol qui grisonne le derme, le ride, juste pour stopper la putréfaction. Non, un cocktail à ma façon, avec comme ingrédient principal de la propolis, et autres produits bios qui ont fait leurs preuves depuis des siècles. Et au moins, cela ne m’agresse pas les naseaux.
Je désinfecte la zone d’un coup de lingette et je n’ai plus qu’à l’écorcher vif.

Le post-it de Ge pour la Journée Fantastique de Collectif Polar

Le Tanneur – 

Borya Zavod   vous connaissez ?

Il paraîtrait que Mad Max est un bisounours à côté.

Il paraîtrait aussi que Borya Zavod soit un ancien mercenaire serbe.

Borya aurait torturé et tué pour survivre, mais peut-être aussi par plaisir. C’est dans la furie des combats qu’il a menés qu’il puise son imagination pour écrire. Ceci explique peut-être la violence de ses textes. Des romans sans espoir sur l’avenir de l’humanité.

Au détour d’une soirée fortement arrosée, il croise Jérémy Bouquin et Stanislas Petrosky. Les deux auteurs sont fascinés par l’homme et ses récits. Ils décident de le traduire et de faire ses textes en France.
Borya Zavod est en fait une hydre à deux têtes née de la folie passagère qui s’est emparée de ses deux créateurs Jérémy Bouquin et Stanislas Petrosky.

Mais qu’est qu’il est passé par la tête de ses deux gaillards.

Il nous offre un récit furieux et totalement déjanté. Et en plus c’est jubilatoire.

Que je vous explique :

Dans une France post-apocalyptique sous la tutelle de la Russie, Tonton tanne la peau humaine. Un jour, un homme lui propose de tanner une pièce de collection, mais d’autres gangs aimeraient se procurer cette oeuvre d’art.

Et voilà vous êtes lancés dans un road-movie dont vous n’allez pas sortir indemne.

On va suivre Tonton et sa bande de bikers

Il y a là Daddy le chef de la meute, Paulo le mécano, Teddy, un méchant très méchant limite pervers et Antoine, l’apprenti qui n’est autre que le neveu de Tonton.

Notre joyeuse bande parcourt les routes hexagonales pour gagner leur vie. Tonton est tanneur. Ok tanneur d’un genre un peu spécial. En effet il tanne les peaux humaines.

Vous vous souvenez sans doute du film avec Gabin et De Funes, Le tatoué ? Mais si le film de  Denys de La Patellière, non toujours pas ?

Bon ok je vous en fait le pitch : « Le richissime Félicien Mézeray, un marchand d’art avare, découvre qu’un dénommé Legrain, légionnaire à la retraite, a un authentique Modigliani tatoué dans le dos ! Stupéfait, Mézeray veut aussitôt s’en porter acquéreur. Mais l’irascible Legrain n’a pas l’intention de le lui céder. Face au refus du noble désargenté, Mézeray lui propose de restaurer son manoir du Périgord en échange du précieux dessin. »

Nous étions ici dans une comédie enlevée qui réunissait à l’écran deux monstres sacrés du cinéma français. Et bien avec Le tanneur on reste sur le ton de la comédie mais furieuse cette fois-ci. Et c’est aussi deux sacrés lascars qui sont à la manœuvre pour nous entraîner avec eux dans ce road- trip pas piqué des hannetons servi par des dialogues savoureux.

Bon ok c’est une comédie mais elle est noire et sanglante, attention ne vous méprenez pas.

Nos deux auteurs n’ont pas fait dans la dentelle.

Ça cisaille, ça découpe, ça flingue aussi. Ça surine sec dans ces territoires de l’Ouest.

Et si nos motards sont loin d’être des tendres, que dire des gars qui sont à leur trousse.

Vous l’aurez compris on est ici dans un truc totalement barré cependant derrière les sourires en coin et les éclats de rire se cachent des sourires de façade car on parle bien de dictature, de totalitarisme, de pouvoir aux mains des militaires mais aussi d’un pays en « délitation » ,en dislocation totale, où la loi, les lois du plus fort sont de mise.

Bon, perso, j’avoue, j’ai kiffé et surtout je n’ai pas boudé mon plaisir

Alors prêt(e)s pour le grand saut ?

14 réflexions sur “Le Tanneur, Borya Zavod

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s