La triade du bourreau de Christian Blanchard

La triade du bourreau de Christian Blanchard. Paru le 30 avril 2010 chez EdB (Les Editions du Barbu) ; 10€ ;  (248 p.) ; 18 x 13 cm

Le résumé :

1989. À la demande d’un officier de police, un jeune archiviste effectue des recherches dans les journaux parus à la fin des années soixante. Il doit retrouver des articles de presse sur la disparition d’une jeune femme morte et abandonnée dans les égouts de la ville.

L’année suivante, le policier instigateur de cette recherche disparaît sans laisser de traces. Il réapparaît quatorze ans plus tard, hagard, déambulant dans le centre-ville.

Durant tout ce temps, des dizaines de personnes d’ethnie, de taille et de sexe différents meurent de façon violente. Un seul point commun : il leur manque la dernière phalange à l’auriculaire droit.

L’auteur : Enseignant, formateur, proviseur, Christian Blanchard a été tout cela. Dans une autre vie. Qu’il ne renie pas mais ne regrette pas non plus. Depuis quelques années, il s’adonne, non sans une certaine délectation, à l’observation du genre humain et à l’écriture, à travers le pamphlet (Que les gens sont laids) ou plus encore des romans noirs (Chairs amis, Brest 2020). Aujourd’hui, il a jeté l’ancre à quelques encablures de l’Elorn et a aussi fondé une société, Les Éditions du Barbu, ce qui lui permet de publier, non seulement ses œuvres mais aussi, tout ce qui lui plaît.

Le post-it de Ge 

La triade du bourreau de Christian Blanchard

Un archiviste est missionné par un policier pour collecter toutes les informations concernant la disparition d’une jeune femme retrouvée morte dans les égouts de la ville. L’année suivante, le policier disparaît à son tour pour réapparaître quatorze ans plus tard hagard dans le centre-ville. Pendant cette période, des dizaines de personnes de tout genre et des deux sexes disparaissent à leur tour.

 Ce titre n’est pas sans rappeler “la voix des ombres” de Camut et Hug. »Le nettoyeur » n’a rien à envier à « Kurtz ». L’histoire d’un bourreau qui soumet ses victimes à un long conditionnement, à une monstrueuse expérience visant à modeler leur subconscient. L’auteur a centré son intrigue sur la manipulation, la dépendance et le conditionnement humain..  Ce roman tant troublant que fascinant est basé sur le  mode du trio infernal bourreau-victime-sauveur…Et bien sûr nous allons suivre une histoire à trois voix. Le triangle dramatique : Victime, Persécuteur, Sauveur devient un jeu malsain. Les Protagoniste du jeu manquent complètement d’empathie et sont englués dans le rôle qu’ils endossent. Le jeu va offrir à chacun une identité qui remplit le vide. Ils deviennent dépendants les uns des autres. Le jeu créé le malaise et engendre la souffrance, quel que soit la position que l’on prenne. Les trois rôles sont constamment à la recherche inconsciente les uns des autres. Et nous voilà entraîné dans un huis clos dont personne ne sortira indemne.

« La triade du bourreau » a été finaliste du Prix Intra-Muros de Cognac.

11 réflexions sur “La triade du bourreau de Christian Blanchard

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s