Lésions Intimes de Christophe Royer.

Le livre : Lésions Intimes de Christophe Royer. Paru le 12 septembre 2019 à Taurnada Editions ; 12,99 € ; 410 p. ; 18 x 11 cm.

4ème de couverture :

Nathalie Lesage, capitaine au caractère bien trempé, travaille au sein de la brigade de répression du proxénétisme. Une des branches de l’organisation  » Gorgona « , spécialisée dans un certain genre de soirées parisiennes, va l’amener à côtoyer un milieu où règnent la perversion et les pratiques extrêmes. Victime d’un banal accident, son enquête va prendre une tournure inattendue. Dans le même temps, le décès de son frère va l’obliger à renouer avec son passé. Tout va alors se mélanger et entraîner Nathalie vers l’inimaginable…

 

 

 

L’auteur :  Né en 1971 au Creusot, il est passionné par l’art sous toutes ses formes. En 2014, il décide d’explorer l’univers de l’écriture. Essais réussis avec sa duologie Projet Sapience mêlant aventure et réflexion humaine. Aujourd’hui, avec Lésions intimes, il se tourne vers le genre thriller avec un indéniable talent de conteur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait :
« Madame ! Vous n’êtes vraiment pas bien. C’est dangereux ces choses-là ! On arrête les conneries maintenant. Bon Dieu, qu’est-ce que je vous ai fait ? Expliquez moi ! »
Son visage devint transparent de terreur quand la femme se leva pour s’approcher de lui d’un pas titubant, l’arme au fil tranchant pointée vers lui.
« EH ! STOP ! On peut discuter ? Ce dossier est un ramassis de conneries, je peux tout vous expliquer ! Ne faites pas quelque chose que vous regretteriez ! Vous n’avez pas le droit ! C’est interdit. »
La femme esquissa un sourire à l’écoute de cette pathétique défense.
Déterminée, elle se plaça de profil devant lui pendant qu’il cherchait désespérément à la raisonner.
Sans prévenir, de sa main libre, elle saisit fermement la base de la verge dure et la ramena parallèlement au sol.
Complètement paniqué, Pascal se démena comme un diable pour essayer d’échapper à cette étreinte glaciale et douloureuse. Ses blessures aux poignets se remirent à nourrir le sol de son sang. Il suppliait la femme d’arrêter.
Il hurla quand elle posa par en dessous le fil de la lame sur le frein de son sexe, juste avant le gland.
« NOOOOOOOOON !!! »
La main de la femme descendit légèrement avant de remonter d’un coup sec. »

 

 

Chronique d’Isabelle

Lésions Intimes de Christophe Royer

Catapultée dès les premières pages vers un monde sombre, glauque et obscure.

Je ne remercierai pas Christophe ROYER de m’avoir fait raccourcir mes nuits tellement il nous tient en haleine 😉 . Son écriture est addictive.

Accrochez vous car l’histoire est hard. L’auteur s’est inspiré de faits divers malheureusement réels pour construire son intrigue. Le thème est délicat à porter. On est à la limite du supportable sur certains passages.

« Dans la perversité, certaines personnes n’ont aucune limite. »

Je me suis fortement attachée à Nathalie, notre capitaine de police, qui ne se ménage pas pour résoudre l’enquête autour de l’organisation « Gorgona ».

Un peu surprise et déroutée par cette « Voix » qui arrive dans l’histoire mais qui s’explique très vite. Le cerveau est encore loin de nous avoir révélé toutes ses capacités.

L’enquête et la vie personnelle de l’héroïne vont être intimement et judicieusement mêlées.

Gros point positif pour la couverture

Il va me falloir quelques jours de repos de lecture pour digérer et passer à autre chose. Pour autant, hâte de retrouver Nathalie dans un prochain opus.

4 réflexions sur “Lésions Intimes de Christophe Royer.

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s