Blog à part : Portrait de blogueur, Stef du blog Les cibles d’une lectrice à visée

Blog à part : Portrait de blogueur, Stef du blog Les cibles d’une lectrice à visée

Salut les polardeux,

 Aujourd’hui je reviens avec « mes ITW Blogueur »

une nouvelle rubrique sur notre blog

Blog à part : Portrait de blogueur

 

Cette rubrique aurait du être une des premières sur le blog, elle était au programme avant même la création de celui-ci, mais vous savez ce que c’est, les années passent et le temps fait le reste. Mais elle est restée dans un coin de ma tête et comme prévu au départ…

Je me ferai curieuse, et j’irai chercher à comprendre vos motivations.

Aussi

La troisième blogueuse à être interrogé est une amie que j’apprécie beaucoup. Une fille discrète et d’une gentillesse sans nom.

Aujourd’hui j’ai la chance de recevoir Stef du blog

Les cibles d’une lectrice à visée

Allez c’est parti pour l’ITW Blogueur


GVL : Dis-moi Stef…As-tu déjà participé à des interviews ?

 

1ère Partie

 GVL : Bonjour, es-tu prêt(e) à être soumise à la question ?

La question est : ai-je vraiment le choix ? Car il faut bien informer les lecteurs de ton blog, peu de chose t’arrête et peu de personnes te disent non ! Il y a bien une raison à cela … Une cave, un fauteuil moisi et un vieux pichet en guise d’urinoir…Une lumière qui crépite et on entend des grattements dans un des angles à l’ombre.. Non, sérieusement, j’ai essayé de dire non une fois….Mes nuits s’en souviennent encore !

 

 GVL : Alors ici on va, je vais essayer de comprendre comment on en arrive à créer un blog et comment on anime celui-ci.

Mais avant cela je sais que mes lecteurs et lectrices sont curieux

Alors, peux-tu te présenter ? Je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, oui je le demande même aux dames ! Surtout quand elle aime le noir !

 Stéphanie ( Stef pour les potes ) 44 ans, 2 enfants et un mari. J’ai un lapin qui aime aussi la lecture enfin pas tous les grains de papier, madame est exigeante ! Je la surveille de près !

Je travaille dans le plus grand hôpital de Paris. Je ne suis pas au contact des patients, mais ils restent la raison de ma mission. Et j’y suis très attachée.

Je suis quelqu’un d’entier. Franche et cela m’a porté préjudice bien des fois. Sensible et émotive que je cache derrière un côté extraverti.

Je n’ai pas vraiment l’habitude de parler de moi, enfin le moi profond donc je m’arrête là sur les présentations madame Geneviève

 GVL : Dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

 Très peu de place à vrai dire. Mais j’ai toujours aimé les livres. Vers 12-13 ans j’ai demandé pour un anniversaire, une bibliothèque. Je rêvais d’une bibliothèque avec plein de livres. J’ai reçu ma bibliothèque. Quelle fierté ce jour-là !

 

 GVL : Comment abordait-on le livre chez toi ?

 Sans animosité, mais sans passion.

 

 GVL : Veux-tu bien me montrer ta/tes bibliothèque (s) :

Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont rangées ?

 Il n’y a aucun classement. Les poches d’un côté et grand format de l’autre. Sinon je les range au fur et à mesure de mes lectures. Seuls les livres à lire sont rangés à part.

 GVL : Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?

 En premier lieu, une évasion dans le temps, l’espace. Et, un moyen de m’enrichir intellectuellement. Je lis « presque » tous les styles littéraires, ma palette est large afin de puiser dans tous les mondes et les mots des auteurs

GVL : Es-tu papier ou numérique ?

 J’ai, bien entendu, un lien étroit avec le papier (pas le même que ma lapine, mais tout de même !). Ceci étant, le numérique a le mérite d’être léger, transportable et d’exorciser les angoisses de finir son livre dans le train et de ne pas en voir d’autre sous la main !

S’il met fin à certaines psychoses chez nous les lecteurs addicts alors ce n’est pas si mauvais …

 

 GVL : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?

 J’y suis allée beaucoup petite fille. Puis, j’y suis allée beaucoup avec mes enfants. Mais, je dois bien avouer que dans le côté un peu toqué, j’aime avoir mes livres.

 

 GVL : Si oui qui as-tu trouvé, que t’ont-elles apportée ?

 L’économie des livres jeunesse J ma fille est comme moi donc je ne suivais pas la cadence pour elle. Je n’aborderai pas mon fils, j’ai raté les gênes lecteurs à sa fabrication (la faute du père, je ne vois que ça…)

 

  GVL : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une ou tu achètes tes bouquins ?

 Pas vraiment. J’achète mes livres aux divers salons auxquels je me rends ou à la gare si j’ai oublié ma liseuse ou mon livre (oui cela arrive et là c’est le drame !)

 

 GVL : Où achètes-tu principalement tes bouquins. (Ça peut-être dans différent lieu, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairies où je vais voir des auteurs, des librairies que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs…mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour l’occasion)

 Heu …….Désolée Geneviève, je ne voulais pas être indisciplinée, mais j’ai déjà répondu à la question ….Pas la cave s’il te plait !

 

GVL : Ben ma cave c’est un vrai entrepot de livre donc ça devrait aller. Et puis j’accepte ta réponse puisque tu achètes tes livres sur les salons que tu fréquentes et qui amène ainsi  la seconde partie de cette interview. Alors…

 

2ième Partie

 

 

GVL :  Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prêt(e) ?

 Je dois vraiment répondre à la question ??

 

GVL : Ben oui et répondre à celle-ci aussi ! hahaha

Combien de livre lis-tu par semaine, par mois, par ans ?

 Tout cela est aléatoire bien entendu, cela dépend de mon travail, de ma famille et loisir, mais en moyenne je dirai 3 livres par semaines.

 

GVL : Tiens-tu décompte précis de tes lectures ?

 Oui indirectement par le blog. Je donne mon avis sur toutes mes lectures. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises pour moi. Et je suis aussi une fidèle de Babélio.

 

 GVL : As-tu une PAL ?

 La question est : Qui n’en a pas ?? Non, mais allo quoi !

 

  GVL : Combien de livre dans ta PAL ?

 Beaucoup trop entre les livres papier et les numériques !

 GVL : Pour toi c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?

 Ma Pal est mon garde-fou ! Oui je deviendrai folle sans prévision de lecture. Il y a des livres que j’ai depuis un certain temps, mais que je veux absolument lire, d’autres qui sont arrivés pour le blog. Parfois, j’ai le désir de la vider, mais je n’y arrive jamais réellement. Elle me rassure.

GVL : Alors…. Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? as-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

 Comme dit plus haut, je lis de tout. Le polar, roman noir, thriller comme des romans plus introspectif, blanche, historique…mais le polar est généralement une lecture avec un côté ludique. Je réfléchis, j’utilise mes méninges pour deviner le fin mot de l’histoire. Je me fais berner généralement, mais ce n’est pas grave.

 Et puis, parfois il remet le monde à sa place. Tout n’est pas si beau !

 

 GVL : dis-nous, quels sont tes auteurs favoris ?

 Ouh, il y en a un paquet !

Dans les classiques : Zola incontestablement !

Dans les polars : Oliver Norek, Nicolas Lebel, Ian Manook mais aussi ses autres pseudos,  Michaël Mention, René Manzor, Robert Goddard

Dans les romans noirs : Franck Bouysse, Nicolas Zeimet, Robert Goolrick

Dans la blanche : Amélie Antoine, Sorj Chalandon, Mathias Malzieu

    Et tant d’autres !

 

 GVL : Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marqué ces dernières années

 Entre deux mondes de Olivier NOREK : Un des romans qui m’aura le plus bouleversé, remué les tripes.  L’histoire de migrants à Calais. Ce roman nous emmène en Syrie, au Soudan, mais aussi dans tous les Pays ou région en guerre. Il baigne dans l’humain, dans le plus abject et le plus beau et on en ressort indubitablement secoué.

Power de Michaël MENTION: La plume de l’auteur est un éternel renouveau. Chacun de ses romans est une surprise. Ce roman est original. Ici, c’est l’histoire romancée des Black Panthers . Ce livre a du groove mes amis ! Vous n’avez qu’une envie c’est de chanter, crier avec lui. Il a de la hargne également. Il a cet espoir et ce refus de l’injustice. L’auteur est un grand avec sa plume si maîtrisée, si rythmée. Comment cet homme qui est si calme et parait si tempéré peut-il mettre tant de cœur, de puissance dans ses romans ?

Apocryphe de René MANZOR: Un autre ovni. Une lecture étonnante et enrichissante. Un grand moment de plaisir. Il fallait oser adapter l’essence même de la religion en roman noir ! Ce roman n’apporte aucune réponse. Il reste une fiction, mélange de roman noir, de péplum, de fresque historique et religieuse. Il est fait dans le respect des croyants ou non-croyants .

Nulle part sur la terre de Michael Farris Smith : Ce roman est une histoire d’humanité très émouvante. Dans ce roman, nous suivons deux personnages brisés. Russel, un homme qui a passé 11 ans en prison pour une connerie de jeunesse qui a eu des conséquences dramatiques. Et Maben, une mère célibataire, qui se retrouve sur la route avec sa gamine sans un sou. On suffoque, on grince des dents et surtout plus que tout on espère qu’une bonne fée se tourne sur les deux personnages principaux.

Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck : La force de ce livre : Il m’a fait pleurer plusieurs jours d’affilés. Impossible de sortir de cette histoire et de quitter Hugo. Encore aujourd’hui, 4 ans après, j’ai une pensée émue pour ce personnage. Hugo n’est pas un gentil, loin de là ! Ce n’est pas le héro dans toute sa splendeur ! C’est un jeune homme plein de cassure, qui se soigne par ses poings, et son chemin de vie. Sa ligne de conduite l’Honneur, le Respect et la Fraternité. Et putain qu’il est dur de rester droit .Mais y’a pas à dire, il est droit dans ses bottes. La liberté, il l’a dans la peau !

 

GVL : Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis quand ?

 Oui, j’y vais en fonction de mes envies, des ami(e)s qui sont présents. Mais je suis tous les ans à Saint Maur en poche et au salon libre c’est lire. Après on peut m’apercevoir de temps en temps à Quai du polar. Je garde un magnifique souvenir du salon de Toulouse et celui de Mulhouse.

 

 GVL : Que t’apportent ces salons, ces rencontres ?

 Soyons honnête, c’est tout d’abord le RDV des copains blogueurs et lecteurs. En second lieu, les auteurs avec qui j’ai toujours grands plaisirs à échanger. C’est aussi de nouvelles rencontres par le biais des amis. Très rarement, un contact avec les éditeurs, car il faut bien avouer qu’à ce jeu-là je suis très mauvaise et je ne suis pas vraiment à me vendre pour le blog, bien au contraire.

 

 

3ième Partie Un blog ? Pourquoi un blog ?

  

 GVL  : Nous voilà dans le dur, on va sans doute enfin comment pourquoi, et comment on en vient à créer un blog.

 Et toujours pas une bouteille d’eau ou café …Il fait soif à force de parler comme ça ..

 

 GVL :  Ben non, à la dure, pas de pitié pour les blogueuses ! lol  Alors dis-moi :  qu’elles ont été la motivation à la création de ton blog ? Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la création d’un blog

 Je suis lectrice. Oui comme beaucoup de monde en effet. J’étais à un moment de ma vie où j’ai eu besoin de me prouver quelque chose. C’est d’un côté excitant et angoissant, car il faut bien avouer que l’on fait un blog pour être lu. Cela serait mentir de dire l’inverse. Donc quand on se lance, on se demande si l’on peut apporter un plus à la blogosphère. Humblement, je n’en suis pas certaine, mais il faut tenter pour le savoir. Alors après un pas en avant deux pas en arrière, un jour on se jette à l‘eau. Cela fait 5 ans et je suis toujours là.

 GVL : Comment ont choisi le nom de son blog ?

 Très rapidement, j’avais une idée de présentation avec mes petits bonhommes et des cibles …J’ai cherché et trouvé mon jeu de mots : Les cibles d’une lectrice à visée. Avec le recul, je trouve le nom trop long, mais je suis connue comme ça

 

GVL : Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

J’ai recommencé ….J’ai répondu à la question L

J’aimerai une brève histoire pour expliquer comment a débuté son blog ?

Alors, je vais répondre à la question indirectement. J’ai commencé sur la plateforme Blogger sur lequel je suis restée quelques années tout de même. Me trouvant un peu brimé, voulant changer le visuel et trouvant les chiffres de stats un peu biaisés, j’ai désiré changer. Aujourd’hui, je suis sur WordPress. Pour tout mettre en place et ne connaissant pas toutes les subtilités j’ai fait appel à des amis. Je remercie encore de tout cœur Yvan du blog Emotions et David du blog C’est Contagieux pour les messages et coups de fil J

 

 Pourquoi l’avoir nommé ainsi 

 Je voulais un jeu de mots. Mon humour à la noix. Mon côté faussement prétentieux m’a amusé pour avisée et à visée .

 

GVL : Quel est le but de ton blog ?

  Au départ, c’était comme dit plus haut pour me prouver que je pouvais le faire. Après pour les échanges avec les autres lecteurs.

  GVL : Comment fonctionne celui-ci ?

 Il est à mon image, je pense, curieux, éclectique, honnête.

J’ai divers types d’articles : Les avis lectures bien entendu.

Il y a également de temps en temps un article : Le savais-tu ? qui reprend un sujet fort ou moins fort d’un livre lu récemment sur lequel j’approfondis, comme un des articles qui a beaucoup de succès qui a été repris par le site France 3, sur les bases américaines en France.. Tout part d’un livre, d’un instant de curiosité.

Il y a également, des interviews d’auteurs, mais ce sont les lecteurs du blog qui pose leurs questions à l’auteur (cela fait un moment que je n’en ai pas fait, mais je ne l’oublie pas )

 Il y a un article ou l’on se penche sur un Pays avec son histoire, localisation géographique et bien entendu ses auteurs avec quelques citations et livres. Afin d’ouvrir nos horizons.

 Des concours aussi. Pareil, le jeu est un peu diffèrent, car le gagnant lit le livre et me fait un retour sur le blog. Les gagnants ont l’air d’être contant de cette idée donc je suis heureuse.

 Voilà entre autres, car il y a d’autres RDV bien entendu et j’espère ne pas m’arrêter là !

 

  GVL : Où trouves-tu ton inspiration pour écrire tes articles ?

Généralement, je laisse passer 2 ou 3 jours pour laisser décanter. Le plus difficile pour moi est de commencer l’article, les premières phrases, après tout coule.

 

 GVL Comment les prépares-tu ?

Je ne fais aucune notation pendant ma lecture. Je ne veux surtout pas en sortir pour le blog. Je suis une lectrice avant tout ! Donc aucune préparation ! À tiède quoi, pas à chaud, mais pas à froid 😉

 

 GVL : À quelle fréquence postes-tu et comment tu t’organises ?

Alors pour être honnête, et j’ai décidé de l’être ici. Depuis le début de l’année, les visuels sont faits par mon mari. Donc j’essaie d’avoir un rythme de 3 articles par semaine, mais les diverses activités de celui-ci ne me permettent pas toujours de tenir mes engagements personnels. En clair tout est de sa faute !

 

GVL : Comment fais-tu la promotion de ton blog et de tes posts ?

Sur la page Facebook du blog puis sur divers groupes sur la même platerform. Sur Babélio bien sûr. Twitter lorsque j’y pense, car je n’en suis pas fan. Depuis le début de l’année sur Instagram. On peut aussi me suivre sur Pinterest et livraddict. Et c’est déjà bien suffisant

 

GVL : Combien de temps consacres-tu à ton blog par jour ?

 Je vais faire une moyenne, car il y a des jours où je n’y vais pas. Eh oui, je suis quelqu’un qui n’aime pas être cloisonné donc même une passion doit me laisser libre. Je veux que cela reste une envie et un plaisir, surtout pas une obligation. Je peux d’ailleurs, par incidence, mettre 2 jours à répondre à un message. Il ne faut pas m’en vouloir. Par contre, à contrario, je peux passer plusieurs heures sur une journée, car j’ai envie de parler de tel ou tel sujet avec mes lecteurs. Donc si je fais un rapide calcul, on va dire 6 à 8 heures par semaine ..Merde une journée de travail non payé !

 

GVL : Que t’a-t-il apporté depuis sa création ?

 Des rencontres. Des lectures qui ne seraient surement pas passées entre mes mains. Une certaine satisfaction personnelle aussi. Je ne cherche pas à être la plus grande des blogueuses donc je suis heureuse comme ça !

 

GVL : Qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie ?

Une confiance en soi au moment où je n’en avais plus. Un exutoire par moment aussi.

 

GVL : Quel est ton meilleur souvenir de blogueur ?

Un souvenir où tu étais présente ma Geneviève. Une interview filmée avec d’autres blogueurs à Mulhouse.  Un grand moment de partage auprès de personnes qu’on aime et qu’on respecte. Le plus beau de tous ! (je te laisse mettre le lien pour tes lecteurs afin qu’il découvre nos amis )

 

GVL : Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi ! sur toi ou ton blog ?

 Par l’intermédiaire du blog, tu peux être amené à travailler sur divers projets. J’ai notamment été relectrice pour un roman, fais partie d’un prix littéraire ….

Mais celui qui m’a le plus marqué à ce jour est celui de Laurent LOISON.

 Un jour, je reçois un message privé avec cette idée folle de demander à certaines blogueuses de participer à l’écriture de son prochain roman.

 J’ai créé pour lui un personnage (que l’on peut retrouver sur le blog puisque j’ai partagé par la suite le document donné à Laurent).

Je n’ai d’ailleurs pas été la gentille blogueuse, car comme à mon habitude, je n’en ai fait qu’à ma tête. Je pense que c’est pour cela que le seul personnage qui meurt dans son livre, c’est le mien !

 

GVL :  Dirais-tu que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu le tiens

 Oui et non, je lis toujours autant, de façon régulière et sans post-it J On va dire que la seule chose qui change est dans mes choix de lecture. Et je me stoppe là, car sinon je réponds à la question en dessous (Tu as vu, cette fois-ci je n’ai rien dit !! Avoue que tu es fière de moi là 😉 )

 

GVL : Dis-moi quand on a un blog, on est beaucoup sollicité(e) ? On a beaucoup de propositions ? D’ailleurs quel genre de propositions ? Et les SP, comment on les gère

 J’ai en effet certains liens avec des maisons d’Édition. Des sollicitations, on en a tous à un moment. À nous d’être assez intelligents pour rester soi-même et fixer certaines conditions. Moi, je veux rester honnête, donc je préviens dès le début que je peux dire que je n’ai pas aimé un roman. Bien entendu, il y a une façon de le dire et un argument à apporter. Je me réserve aussi le droit de refuser un livre, je ne suis pas une machine à lire.

Après, il y a des auteurs qui viennent à toi. Certains sont autoédités , car la seule façon pour eux de se faire connaitre, c’est nous. Il faut bien avouer qu’un blogueur au tout début n’aura d’ailleurs que ce genre de proposition.

Puis, des auteurs plus connus avec qui nous avons tissé des liens, auxquels nous sommes fidèles. Pour moi, ces SP-là sont les plus beaux, les plus précieux, car il y a un partage, un plaisir d’offrir qui me touche. (Mais attention, je dis tout de même ce que j’en pense avec honnêteté)

 

GVL : Te considères-tu comme un influenceur ? Pourquoi ?

Ouh là …non. Je n’ai pas la parole divine, je ne donne que mon avis. En plus, j’ai tendance à lire des livres qui ne font pas partie des tapages médiatiques volontairement, ou alors avec plusieurs mois après les sorties. Je fais un pas de danse légèrement décalé, c’est ma fantaisie. Donc influenceur, non je ne me considère pas comme ça. Une passeuse de mots, un pense-bête.

 

GVL : Quelle est pour toi la définition du bon blogueur ?

Une personne qui respecte l’auteur et le lecteur. L’auteur en ne spoliant pas son histoire, le but est de donner envie de lire un livre, en donnant son avis en argumentant. Les lecteurs en ne se glorifiant pas des livres reçus en SP un mois avant sa sortie, en mettant son avis en respectant la date fixée par la maison d’Édition. Et surtout avec sincérité sans penser que si c’est négatif, on risque de perdre le lien avec la maison d’Édition.

 

 GVL :  À ton avis : Quel est l’avenir des blogs dans l’avenir du livre ?

Tant qu’il y aura des réseaux sociaux ,il y aura des blogs 😉

 

GVL : Ne penses-tu pas que la blogosphère livresque sera saturée un jour

C’est un éternel recommencement. Certains blogs naissent pendant que d’autres ferment. « C’est l’histoire de la vie, le cycle éternel … » oups je m’emballe ……

 

GVL : Peux-tu donner deux conseils aux nouveaux blogueurs ?

Amusez-vous et restez vous-même !

 GVL : À par la lecture et ton blog, quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Les voyages. Je fais un voyage une fois par an et dès mon retour en France, je pense déjà à ma prochaine destination.

 

GVL : Pour terminer, y a-t-il d’autres questions que tu aurais aimé que je te pose sur ton blog ?

Et si oui, lesquelles, et peux-tu y répondre du coup !

 Est-ce que j’ai un regret ? Oui, que le partenariat avec l’école belge se soit terminé. Pour ceux qui me découvrent, j’avais créé des partenariats avec une classe afin d’apporter la lecture de façon ludique. Les enfants lisaient un livre en classe ou individuellement et me faisaient un petit retour. Ils ont même pu interviewer des auteurs. J’étais très fière de ces articles.. Si parmi vous, il y a des instits, faites un tour sur le blog. Je suis disponible pour le remettre à flot.

 

GVL : Sinon…rien à ajouter ?

 Je réfléchis, mais je trouve que j’ai déjà beaucoup parlé ! Je suis un peu pipelette il est vrai J Et puis ce n’est pas tous les jours qu’on me donne la parole 😉

  

GVL : Tu es certain(e) que c’est ton dernier mot ?

Moui

 

GVL : Alors un petit coup de gueule. ET Un gros coup de cœur… ? (Mais pas des livres, hein !)

 Ouh là, je suis la spécialiste des coups de gueule en général ! Il y a tant de choses qui me révoltent. L’injustice, notre système politique, le monde gouverné par l’argent et la perte d’humanité. Les guerres et la religion qui ne devrait pas être liée. La cruauté. La pauvreté. La pollution de notre planète. La peur en l’avenir pour mes enfants ……..

Un coup de cœur ?? La chanson Saying Goodbye de J.S ONDARA

 

 GVL :  Ah et comme tu as un blog autour des polars, peux-tu répondre à cette dernière question : Que pensez-vous de l’évolution du roman noir-policier et thrillers en ce moment ?

Ce sont des passeurs d’émotions, mais de plus en plus des passeurs de messages. Je ne veux pas connaitre leur parti politique attention, mais j’aime savoir ce qui leur titille les tripes. Et c’est important de permettre d’ouvrir certains esprits. Finalement, ce sont eux les influenceurs 😉  J’ai pour ma part, appris beaucoup de chose au travers de mes lectures. Je suis quelqu’un qui cherche sur internet afin de comprendre certains points (d’où mon article le savais-tu ?? ). Je suis riche de ces romans.

GVL : Pour conclure : Que penses-tu de ces questions ?

Tu as fouillé les moindres recoins, je me suis livrée comme jamais. J’espère ne pas décevoir les personnes qui me suivent. Et peut-être permettre de nouvelle rencontre par ton biais. Je te remercie infiniment de me permettre de laisser une part de moi sur ton blog. Moi qui ai commencé cette interview en plaisantant, tu as réussi à me faire parler très sérieusement, ce qui est rare J

GVL :  Merci à toi pour ces petites confidences, et à très vite sur collectif Polar et sur Les cible d’une lectrice à visée

29 réflexions sur “Blog à part : Portrait de blogueur, Stef du blog Les cibles d’une lectrice à visée

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s