Le TOP 10 de nos lecteurs et lectrices 1 , Sandrine

Le TOP 10 de nos lecteurs et lectrices 1 , Sandrine

Coucou ami(e)s polardeux

Il y a peu j’ai demandé aux flingueuses de me remettre leur top 10 2019.

Et maintenant c’est au tour des lecteurs et lectrices de ce blog de vous proposer leur plus belles lectures de l’année 2019.

Et la première a dégainer est Sandrine Zorn

voici donc son classement


Bonjour Geneviève !

J’ai fait un top 6 de mes meilleures lectures de polar de l’année 2019… je ne réponds pas tout à fait à la demande, mais ce sont vraiment ceux-là qui se distinguent dans ce que j’ai lu et que j’ai envie de mettre en avant…

1 – Ephé[mère],  John N. Turner

Qui est réellement Isabelle ? Qu’a-t-elle dissimulé au monde ? Un long chapelet de prénoms s’égrène de la Savoie rurale à l’Amérique postindustrielle de Detroit : Hope, Jean-Pierre, Garrett, Anne-Marie, Casey, Jocelyne, Lauren, Georgette… Tous ont croisé dans leur vie Isabelle Lelièvre, cette femme effacée et taiseuse. Ils l’ont connue, désirée, aimée, ignorée, appréciée, oubliée, interrogée, soignée. Ils détiennent tous à leur manière un fragment de son secret intime, une pièce du puzzle de la nature humaine, une facette de sa vie, une parcelle de la vérité. Mais seul le lecteur pourra reconstituer son énigme !

Un roman choral, noir et glaçant.

2 – San Perdido,   David Zukerman

« Qu’est-ce qu’un héros, sinon un homme qui réalise un jour les rêves secrets de tout un peuple ? »

Un matin de printemps, dans la décharge à ciel ouvert de San Perdido, petite ville côtière du Panama aussi impitoyable que colorée, apparaît un enfant noir aux yeux bleus. Un orphelin muet qui n’a pour seul talent apparent qu’une force singulière dans les mains.

Il va pourtant survivre et devenir une légende. Venu de nulle part, cet enfant mystérieux au regard magnétique endossera le rôle de justicier silencieux au service des femmes et des opprimés et deviendra le héros d’une population jusque-là oubliée de Dieu.

3 – Demain c’est loin,  Jacky Schwartzmann

 » J’avais un nom de juif et une tête d’Arabe mais en fait j’étais normal.  » Voici François Feldman, originaire de la cité des Buers à Lyon, plus tout à fait un gars des quartiers mais n’ayant jamais réussi non plus à se faire adopter des Lyonnais de souche, dont il ne partage ni les valeurs ni le compte épargne. Il est entre deux mondes, et ça le rend philosophe. Juliane, elle, c’est sa banquière. BCBG, rigide et totalement dénuée de sens de l’humour, lassée de renflouer le compte de François à coups de prêt.  » Entre elle et moi, de sales petites bestioles ne cessaient de se reproduire et de pourrir notre relation, ces sales petites bêtes contre lesquelles nous ne sommes pas tous égaux : les agios.  » Mais le rapport de force va s’inverser quand, un soir, François lui sauve la mise, un peu malgré lui, suite à un terrible accident. Et la banquière coincée flanquée du faux rebeu des cités de se retrouver dans une improbable cavale, à fuir à la fois la police et un caïd de banlieue qui a posé un contrat sur leurs têtes. Pour survivre, ils vont devoir laisser leurs préjugés au bord de la route, faire front commun. Et c’est loin d’être gagné.

Avec Demain c’est loin, Jacky Schwartzmann signe un polar sous haute tension, violemment drôle et d’une belle humanité.

4 – Evasion,  Benjamin Withmer

1968. Le soir du Réveillon, douze détenus s’évadent de la prison d’Old Lonesome, autour de laquelle vit toute une petite ville du Colorado encerclée par les montagnes Rocheuses. L’évènement secoue ses habitants, et une véritable machine de guerre se met en branle afin de ramener les prisonniers… morts ou vifs. À leurs trousses, se lancent les gardes de la prison et un traqueur hors pair, les journalistes locaux soucieux d’en tirer une bonne histoire, mais aussi une trafiquante d’herbe décidée à retrouver son cousin avant les flics… De leur côté, les évadés, séparés, suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin.

Avec ce troisième roman impressionnant, Benjamin Whitmer s’impose comme un nouveau maître du roman noir américain.

 

5 – L’appétit de la destruction,  Yvan Robin

L’Appétit de la destruction relate les dernières heures d’un groupe de rock (Âme less), les frasques de son leader, les coulisses d’un milieu qui suscite bien des fantasmes.

On pense évidemment à Bertrand Cantat (Noir Désir), à Nicolas Sirkis (Indochine) mais aussi aux Rolling Stones, aux Clash, aux Sex Pistols, à Nirvana… à toutes ces formations géniales menées tambour battant par des rockstars déjantées, s’autorisant tous les excès, tous les abus.

Une fiction parfois trash, passionnante, qui mêle tragique, transgression, disparition…

6 – Power,  Michael Mention

« Ici, comme dans les autres ghettos, pas d’artifice à la Marilyn, ni de mythe à la Kennedy. Ici, c’est la réalité. Celle qui macère, mendie et crève. »

1965. Enlisés au Vietnam, les États-Unis traversent une crise sans précédent : manifestations, émeutes, explosion des violences policières. Vingt millions d’Afro-Américains sont chaque jour livrés à eux-mêmes, discriminés, harcelés. Après l’assassinat de Malcolm X, la communauté noire se déchire entre la haine et la non-violence prônée par Martin Luther King, quand surgit le Black Panther Party : l’organisation défie l’Amérique raciste, armant ses milliers de militants et subvenant aux besoins des ghettos. Une véritable révolution se profile. Le gouvernement déclare alors la guerre aux Black Panthers, une guerre impitoyable qui va bouleverser les vies de Charlene, jeune militante, Neil, officier de police, et Tyrone, infiltré par le FBI. Personne ne sera épargné, à l’image du pays, happé par le chaos des sixties.

Un roman puissant et viscéral, plus que jamais d’actualité.

 

Tout cela est excellent ! A consommer sans modération, en tous cas, ce sont des livres que je n’hésite pas à conseiller.

Bonne journée
Sandrine Zorn

NDLR : laissez moi vous rappeler l’excellent roman de Sandrine écrit en duo avec Alain Siméon, Mitragyna

C’est l’histoire de Camille, une jeune prof de sciences qui s’apprête à passer trois jours à Paris, à visiter musées, monuments et boîtes de jazz. Trois jours qui s’annoncent paisibles… sauf qu’à peine arrivée au musée d’Orsay on l’agresse violemment et on lui vole son sac.

Le lendemain le précieux bagage est retrouvé aux pieds du cadavre d’un clochard assassiné.

Pourquoi Camille ne dit-elle pas à la police qu’elle connaissait très bien le SDF, du temps où il était son brillantissime directeur de thèse ? Pourquoi se retrouve-t-elle avec un trousseaux de clés dont elle ignore tout ? Pourquoi file-t-elle au nez et à la barbe du policier qui mène l’enquête vers Chartres et le labo de recherche qu’elle avait du quitter précipitamment quelques années plus tôt ? Pourquoi sa sœur, journaliste au Monde est-elle menacée ? Les réponses à ces nombreuses interrogations semblent se trouver à Dakar où chercheurs, agents secrets, trafiquants et industriels vont se rejoindre.

Et si toute cette histoire n’était qu’un immense scandale sanitaire et humanitaire ! Les deux auteurs nous livrent un roman policier mélangeant habilement sciences, espionnage, aventures, scandales, amours et rivalités. Littérairement on ne peut s’empêcher de penser à La constance du jardinier de John Le Carré. Une sacrée référence non ?

Ge porte Flingue du Collectif Polar

12 réflexions sur “Le TOP 10 de nos lecteurs et lectrices 1 , Sandrine

Répondre à ROCAFORT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s