Sang chaud de Kim Un-su

Le livre : Sang chaud de KIM Un-su. Paru le 9 janvier 2020 aux Éditions Matin Calme. 22,00 € ; (480 pages); 15,7×22,5 cm. Traduit du coréen par Kyungran Choi et Lise Charrin.

 4ème de couverture :

Guerres de succession dans la mafia coréenne

A propos de Kim Un-su :

« Après le polar scandinave, place au polar coréen ! Kim Un-su, le « Henning Mankell » de Corée, ouvre la voie. » The Guardian

Huisu, homme de main pour la mafia de Busan, atteint la quarantaine avec pas mal de questions. Jusque-là, il n’a vécu que pour les coups tordus, la prison, les exécutions, tout ça pour se retrouver dans une chambre minable, seul, avec pour horizon des nuits passées à dilapider son argent au casino. Il est temps de premdre certaines résolutions.
Avec un solide couteau de cuisine dans son poing serré.

 

L’auteur :  Kim Un-su, né en 1972 à Busan, commence sa carrière de romancier en 2002. Il a publié plusieurs romans dont Le placard (prix Munhakdongne 2006) et a reçu le prestigieux prix Yi Sang pour « Prisonniers de la chambre forte ». Ont été traduits en français « Prisonniers de la chambre forte » (éditions Cartouche, 2011), Le Placard (Ginkgo éditeur, 2013) et Les Planificateurs (éditions de l’Aube, 2016). Les Planificateurs a été vendu au cinéma pour deux adaptations, l’une en Corée et l’autre aux USA, actuellement en tournage.
Sang Chaud sera également adapté sur grand écran. Ses producteurs, directeurs de The Ink Factory, ne sont autres que les fils de John le Carré
Extrait :
Le sens du devoir du bon voyou ? Sa fidélité ? Son honneur ? Des couilles de chien ! C’est le putain de baratin que crachent les putains de boss pour pouvoir tout bouffer tout seuls. Parce qu’entre nous, il fait quoi, concrètement, le vieux pacha ? A part lécher le miel collé sur ses doigts, qu’est-ce qu’il fout ? Si les affaires tournent à Guam, c’est parce que nous, on se démerde, qu’on se fait trainer en prison et qu’on prend les coups de couteau, pas vrai ? Voilà notre vie, pendant que le vieux, peinard dans son fauteuil, l’une des personnalités les plus respectées et les plus influentes de la région, va couper les rubans d’inauguration avec les maires et les députés.

 

 

Les émotions de lecture de Cécile

Et jamais deux sans trois, après son recueil de nouvelles Jab! et son polar Les Planificateurs, Kim Un-su avec ce deuxième polar a relevé le défi de ne pas me décevoir. Certes, ça ne vaut pas une bonne bouteille de Soju partagé avec des amis sur le port de Busan pour lui mais tout de même, je lui adresse toutes mes félicitations d’une lectrice comblée.

La crise de la quarantaine de son héros au milieu de la mafia de Busan coincé entre la mer et la montagne de cette station balnéaire est autant savoureuse que sombre. Il y a du Soprano pour la crise existentielle du chef de gang, du Dallas pour les batailles d’héritiers et les manipulations des cadres pour obtenir une plus grosse part du gâteau. Les coups pleuvent comme les questionnements de Huisu sur la passion du voyou qui l’a désertée. Le sang est chaud comme glacé dans les veines de ses truands qui tractent comme ils plantent un couteau de sashimi pour prouver leur détermination. Personne n’est épargné, et surtout personne ne sait quand son tour vers la broyeuse ou sur le bateau fou viendra et de qui surviendra la sentence.

Je peux vous prédire que le polar coréen va conquérir la France et sans faire ma groupie du pianiste aveuglée par ma folie coréenne, je vais surveiller avec beaucoup d’attention toutes les sorties promises par les Editions Matin Calme pour 2020. Chers amis du Polar Coréen, l’envie est là à vous de jouer !! 

5 réflexions sur “Sang chaud de Kim Un-su

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s