Dolores Claiborne  de Stephen King

Le livre : Dolores Claiborne  de Stephen King. Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Dominique Dill. Paru le 6 novembre 2019 chez Le livre de Poche. 7€90. (355 p.) ; illustrations en noir et blanc, cartes ; 18 x 11 cm

4e de couv :

A Little Tall, on ne sait toujours pas exactement ce qui s’est passé il y a trente ans, et si l’accident, qui a coûté la vie au mari de Dolores Claiborne, le soir de l’éclipse, était vraiment un accident.

Aujourd’hui, la vieille dame indigne est à nouveau soupçonnée ; la riche et sénile Vera Donovan, dont elle est la gouvernante depuis des décennies, est découverte morte dans sa demeure.

Seul témoin et seule héritière, Dolores fait figure de coupable idéal.
Elle n’a désormais plus le choix ; elle doit passer aux aveux.
Raconter les étranges phobies qui habitaient sa maîtresse, ce souvenir.. Et l’horreur qu’elle a vécu il y a trente ans.

 

L’auteur : Doit-on encore présenter Stephen King ? Ou alors brièvement, car on ne présente plus l’auteur de Carrie, Shining, Misery, La Tour Sombre… autant de succès planétaires qui ont quasiment tous connu une adaptation au cinéma. Peut-être dire que Stepen King est née en 1947 et que cela fait une quarantaine d’année qu’il fait parti de mon imaginaire.

 

L’extrait :
Je suis qu’une vieille femme avec un mauvais caractère et une langue encore pire, mais c’est ce qui arrive, le plus souvent, quand on a eu une vie mauvaise.

Le post-it de Ge

Dolores Claiborne  de Stephen King

Quelle bonne idée au le livre de poche de faire reparaître ce titre en cette fin d’année 2019. Cela m’a permis de renouer avec le maître. C’est bien comme cela que l’on nomme Stephen King, non ?
J’avais lu il a une paye ce roman, j’était avec une jeune femme au début des année 90. J’avais aimé ce livre mais il ne m’avais plus marquée que cela. Et allez savoir pourquoi cette fois, j’y ai trouvé de grandes révélations.
D’abord il y a l’ambiance de cet île, Little Tall, où tout le monde connais tout le monde, tout le monde épie tout le monde.
Et à Little Tall, il y a des secrets que l’on n’enterre pas. À Little Tall, on attend toujours de savoir ce qui s’est passé le 20 juillet 1963, jour de l’éclipse et de la mort de Joe, le mari de Dolores. Et mëme si on a soupçonné Dolores, elle et Vera Donovan ont dit que c’était un accident. Alors tout est rentré dans l’ordre.
Aujourd’hui c’est une autre histoire, Véra Donovan est morte. La vieille héritière sénile dont s’occupe Dolores Claibone n’est plu. Et c’est Dolores qui est suspectée de sa mort. Soupçonnée à nouveau.

Aussi  Dolores Claiborne décide qu’il est temps de soulager sa conscience. Les secrets qu’elle dissimule auraient pu rester enfouis au fond du puits dans lequel son mari avait chuté trente ans plus tôt, si Vera Denovan, la riche maîtresse que Dolores servait avec dévouement depuis des décennies, n’avait été retrouvée morte et si Dolores n’avait été, pour la seconde fois, accusée de meurtre.
Alors on va interroger Dolores et là Dolores va se mettre à table. Dolores n’a désormais plus le choix : elle doit passer aux aveux. Pourtant, ce qu’elle raconte est très différent de ce qu’on aurait pu imaginer. Beaucoup plus noir, beaucoup plus terrible…
On boit ses paroles.

Et avec ses aveux elle va tout emporter sur son passage.
Et quand elle nous dit : « Je suis qu’une vieille femme avec un mauvais caractère et une langue encore pire, mais c’est ce qui arrive, le plus souvent, quand on a eu une vie mauvaise. », on finit par la comprendre tellement son existence a été malmenée.
Je ne sais pas vous, mais personnellement j’ai trouvé ce livre très féministe au fonds. Dolores Clairborne si elle est coupable, si elle est bourreau, elle devient peu à peu sous nos yeux la victime de cette horrible affaire. Et on entre en empathie avec cette héroïne tragique, poignante et bouleversante

10 réflexions sur “Dolores Claiborne  de Stephen King

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s