L’affaire Jane de Boy, Simone Gélin

Le livre : L’affaire Jane de Boy de Simone Gélin. Paru le 11 juin 2018 aux Editions Cairns. 12€.(426 p.) ; 18 x 12 cm

Déjà paru le 17 mai 2016 aux éditions Vents Salés en mai 2016. 22€50 ; (424 p.) ; 21 x 15 cm

4ème de couverture :

En 1960, dans le village de Jane de Boy, une petite fille de trois ans disparaît sur la plage. Qu’est venu faire en France ce jeune couple d’Espagnols, Felix et Justina, les parents ? Que sait Sarah, la voisine, prostituée du samedi soir ? Quel rôle a pu jouer la bande de blousons noirs commandée par Bertille ? Quel est celui de Pablo ? De Saveiro ? Le commissaire Arnaud Lasserre, aidé par son vieux complice Hippolyte, mène son enquête à travers les ruelles bordelaises du quartier espagnol dit la petite Espagne, et le marché des Capucins. Une affaire qui se corse aux bassins à flot et s’infiltre dans les ramifications de l’anti franquisme. Enlèvement ? Crime politique ? Passionnel ? Ou crapuleux ? Les lettres d’Abril nous éclaireront peut‐être.

L’auteur : Après une carrière dans l’enseignement, Simone Gélin se consacre à l’écriture de romans dont le cadre privilégié est Bordeaux et le bassin d’Arcachon, où elle vit et puise son inspiration.
Ses écrits ont reçu plusieurs récompenses : Prix de la nouvelle au salon du livre de Hossegor en 2012, et au Festival Paris Polar en 2016 ; Prix Augiéras en 2014 à Périgueux et Prix du jury au salon de Saint‐Estèphe pour le roman Le Journal de Julia. En 2017 elle obtient le Prix de l’Embouchure au festival international de littérature policière Toulouse Polars du Sud pour L’Affaire Jane de Boy. En 2018 elle publie dans la collection Du Noir au Sud son cinquième roman : Sous les pavés la jungle.

Extrait :
« Un nœud coulant se resserre sur sa gorge.
La peur.
Il la reconnait.
Jusqu’ici, il s’est toujours arrangé avec elle. Il a même été un champion de la peur. Il a voyagé avec elle. Il l’a portée sur son dos, collée à lui comme une deuxième peau. Puis il a voulu s’en débarrasser et là, il a compris qu’agrippée comme une teigne, elle ne le lâcherait jamais complètement, qu’elle ne se laisserait pas débarquer en route, qu’il faudrait mourir avec elle et il s’est habitué à elle.
La peur ne lui fait plus peur.
Mais celle-ci, si. »

L’accroche de Miss Aline :

L’affaire Jane de Boy, Simone Gélin

 

Les années 60 – Bordeaux – Jane 3 ans disparait. Justina et Félix, jeunes parents, sont anéantis.

Le commissaire Arnaud Lasserre est chargé de l’enquête. Il ne va rien lâcher, toutes les pistes qui s’ouvriront devant lui seront exploitées. Et pourtant,  Jane reste introuvable.

La quatrième de couverture est suffisamment développée pour vous donner une idée de l’ampleur de cette enquête.

L’auteur nous fait voyager de la Gironde à l’Espagne. Elle mêle savamment la fiction aux faits réels. On ne peut que saluer le travail de recherche sur le régime franquiste et ses horreurs. Pas de ton accusateur ou virulent. Non, elle pose des faits avec pudeur et respect pour les victimes. Elle m’éclaire sur un pan de l’Histoire que je ne connais qu’évasivement.

L’écriture est belle. Son rythme est captivant. On est mordue dès les premières lignes. Ma lecture se fait d’une traite et ma respiration est retenue. Jusqu’à la fin où l’émotion me fauche.

Ce roman nous parle du genre humain. Il est le reflet de la noirceur de l’individu, de ses ambitions démesurées, de sa mégalomanie, de son ignominie.

Il nous parle aussi de force et dignité dans la souffrance.

Ce roman est rempli de valeurs, de code d’honneur, de paroles données et tenues. Il est aussi le reflet de l’acharnement à la recherche d’une vérité. Il est l’espoir, l’amour d’une mère, celui d’une femme.

L’intrigue est admirablement bien construite. Combien de fois, avec le commissaire, on se laissera abuser par une piste ? Combien de fois on alternera entre espoir et désespoir pour Jane ? Jusqu’où l’auteur va me mener… surement pas là où je le pensais.

Même si le livre nous parle de faits historiques peu glorieux, il n’en est pas moins beau. Par le choix des mots, son rythme, sa poésie. C’est magnifiquement bien écrit.

Je suis ravie d’avoir découvert les écrits de Simone Gélin que je ne connaissais absolument pas.

Laissez-vous captiver, porter, chambouler.

Bonne lecture.

4 réflexions sur “L’affaire Jane de Boy, Simone Gélin

  1. Belle chronique Miss Aline, le livre est remarquable et l’auteure a une belle plume ! Elle est très sympathique, j’ai eu l’occasion de la rencontrer plusieurs fois en salon. Elle est très avide des commentaires de ses lecteurs. Son prochain roman sort en février et vaut le détour lui aussi !

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s