La Petite fille du phare, Christophe Ferré

Le livre : La Petite fille du phare de Christophe Ferré. Paru le 3 Octobre 2018 aux éditions L’Archipel. (442 pages) ; 14,5 x 22 cm. Réédité en poche 10 octobre 2019. 9€50. (620 p.) ; 18 x 11 cm

4ème de couverture : Ploumanac’h, Côte de granit rose. le temps d’une soirée dans un bar proche de leur maison, Morgane et Elouan laissent la garde de leur bébé, Gaela, à son frère adolescent. Au retour, un berceau vide les attend. Aucune trace d’effraction, nulle demande de rançon. Les pistes se multiplient, mais l’enquête piétine. Très vite, la police judiciaire pense que la petite fille ne sera jamais retrouvée. Pour les parents de Gaela, l’enfer commence. D’autant qu’on fouille leur passé, et que celui-ci présente des zones d’ombre. Morgane est bientôt suspectée d’avoir orchestré la disparition de sa fille.

 

Extrait :
« Morgane pensa à sa petite fille, à sa grossesse qui avait été tellement difficile, à tous les commérages qui couraient sur elle depuis des semaines, depuis des mois. Elle ferma les yeux un instant. Elle pensa à la mer sa seule amie sa seule confidente. Quand elle marchait sur la lande et qu’elle voyait l’immensité liquide à ses pieds, elle lui parlait à voix haute elle lui posait des questions, elle lui demandait ce qu’elle pensait de tout le malheur qui traversait sa vie depuis des année. En guise de réponse, la mer rugissait interminablement ».

 

L’auteur :Christophe Ferré est romancier et auteur dramatique. Il a obtenu le Prix de la nouvelle de l’Académie française en 2010. Il est l’auteur de La Chambre d’amour (Arléa, 1995), La Septième nuit (Seuil, 2000) ou encore Paradis Turquoise (Flammarion, 2005). Son premier suspense, La Révélation de Chartres (Salvador, 2015) s’est vendu à plus de 20 000 exemplaires, toutes éditions confondues

 

Chronique d’une flingueuse

L’avis de Sylvie K 

La Petite fille du phare, Christophe Ferré

La Bretagne est la toile de fond de cette histoire et comme la mer qui va et vient les fausses pistes se multiplient jusqu’au dénouement final. La petite Gaéla est enlevée et ses parents commencent à se déchirer, quand quelques semaines plus tard elle réapparaît ! Son frère ne croit pas que ce bébé soit sa sœur. Commence alors un jeu, un cluedo qui nous propose différents coupables, qui est qui ? La mère qui a déjà perdu un enfant est une artiste diaphane un peu éthérée ; elle ressemble plus à un être fragile qu’à une mère infanticide. Le père souvent absent un brin caustique peut être à la fois gentil et détestable, le fils qui avait la garde du bébé, les amants, les bons amis tous pourraient vouloir du mal à Morgane. Chacun accuse l’autre. Qui est ce bébé ?

Il s’agit d’un trhiller psychologique donc l’ambiance, la maison au bord de la mer, le temps, le vent, les personnages ambigus, les insinuations, les secrets découverts apparaissent au fil des pages et distillés dans des chapitres très courts.

Juste un bé mol sur certains personnages dont celui de la journaliste qui ne donne pas de valorisation à l’histoire. Pour celui de Morgane, la mère j’ai eu du mal à avoir de l’empathie. Je pense que l’auteur à du faire le choix de nous présenter une femme qui passe par certaines émotions mais j’aurais aimé la voir beaucoup plus combative. Je pense que la profondeur qui n’est pas donnée à certains personnages est faite pour brouiller les pistes. J’explique ; une mère est capable de tout quand on touche à son enfant et Morgane n’a pas cette niaque !

Idem pour le personnage du juge qui m’a fait penser à un genre de Colombo avec des réactions parfois surprenantes par rapport à la situation. Je pense que l’attitude des personnages a dû être un choix délibéré de l’auteur pour laisser le lecteur dans le doute.

J’ai aimé l’écriture et le style de Christophe et ai passé un bon moment de lecture. L’auteur nous dépeint magnifiquement les paysages qui ne donnent qu’une envie lire dans une maison face à la mer et près d’un phare en Bretagne !

Merci à l’auteur pour l’envoi du livre.

4 réflexions sur “La Petite fille du phare, Christophe Ferré

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s