Cataractes de Sonja Delzongle

Le livre : Cataractes de Sonja Delzongle. Paru le 11 avril 2019 chez Denoël dans la collection Sueurs Froides. 20€90. (393 p.) ; 23 x 16 cm

4e de couv :

C’est une folie de vouloir triompher de la nature

Il y a quarante ans, le petit Jan Kosta, trois ans, a été l’un des rares survivants de la terrible catastrophe de Zavoï. Lors d’un gigantesque glissement de terrain, ce village des Balkans a été littéralement englouti sous des torrents de boue. Sauvé par son chien qui l’a traîné, inconscient, hors de l’eau fangeuse, Jan a perdu toute sa famille.

Devenu hydrogéologue, Jan reçoit un coup de fil alarmé d’un ami ingénieur. Il se passe des choses étranges dans et autour de la centrale construite sur les flancs de la montagne de son enfance. Les gens ont des comportements imprévisibles, parfois violents. Les moines du monastère voisin ont tous disparu, et les bâtiments délaissés accueillent désormais un institut psychiatrique.

Vladimir demande à Jan de venir étudier les faits. Que le mal vienne de la centrale, de la montagne ou des hommes, si un nouveau drame est sur le point de se produire, seul un survivant de Zavoï aura une chance de pouvoir tout arrêter.

L’auteur : Sonja est née le 28 août 1967 à Troyes d’un père français et d’une mère serbe, elle a grandi entre Dijon et la Serbie. Elle a mené une vie de bohème, entre emplois divers (les plus marquants ayant été le commerce artisanal africain-asiatique et la tenue d’un bar de nuit) et écriture.
Après un DEUG en Langues et Lettres Modernes, elle s’attaque au concours de l’École des Beaux-Arts de Dijon et obtient un diplôme au bout de six ans. Elle peint et expose durant une quinzaine d’années, puis devient journaliste en presse écrite à Lyon.
Après l’écriture d’une nouvelle devenue depuis un roman court, « La journée d’un sniper » (2007), elle publie un premier thriller « À titre posthume » (2009), puis « Le Hameau des Purs », en 2011.
C’est en 2011 qu’elle commence l’écriture de « Dust ». Sa passion pour l’Afrique, qui remonte à sa petite enfance, l’a amenée à y faire de multiples séjours.
Son roman parait en 2015 chez Denoël et connait un succès éditorial et public. La même année, elle obtient le Prix Anguille sous Roche.
En 2016, parait « Quand la neige danse », toujours chez Denoël, qui met également en scène la profileuse Hanah Baxter et dont l’action se passe non plus au Kenya mais dans le froid nord-américain. « Récidive » paru en 2017 nous offre une troisième enquête.
Après une épopée arctique dans « Boréal » (2018), elle revient cette fois dans les montagnes des Balkans, ses racines, avec « Cataractes » (2019).
Sonja Delzongle habite Lyon depuis 2001.

 

Extrait :
Cette fois, Vladimir emmène Kosta examiner le béton du barrage à l’extérieur. Strié de lézardes comme autant de coupures sur la peau. Kosta se tourne vers l’ingénieur en chef.
— Ça sent mauvais, vieux… Ces fissures sont sans doute dues à des secousses sismiques ou à des mouvements du sol, et cette centrale n’a que trois ans !
Pour que Vladimir l’entende, il est presque obligé de crier.
— Si tu peux m’en dire plus que ce que nous savons, ici, sur ce sol…
Kosta passe une main sur son crâne rasé.
— Je vais essayer, mais sans rien te promettre. Ce qu’on voit est déjà suffisant pour dire que ce barrage est potentiellement dangereux.
Vladimir lui lance un regard consterné.
— Tu penses qu’il faudra évacuer la centrale ?
— Elle a été en partie construite avec des fonds privés, dit Kosta. En grattant au maximum sur les dépenses, quitte à utiliser des matériaux de merde sur un terrain sismique ! Ça se voit au premier coup d’œil. Elle met en danger la vie du personnel, mais aussi celle des habitants de toute la vallée !

Et si Isa vous racontait

Cataractes de Sonja Delzongle

« Il y a quarante ans, le petit Jan Kosta, trois ans, a été l’un des rares survivants de la terrible catastrophe de Zavoï. Lors d’un gigantesque glissement de terrain, ce village des Balkans a été littéralement englouti sous des torrents de boue. Sauvé par son chien qui l’a traîné, inconscient, hors de l’eau fangeuse, Jan a perdu toute sa famille.
Devenu hydrogéologue, Jan reçoit un coup de fil alarmé d’un ami ingénieur. Il se passe des choses étranges dans et autour de la centrale construite sur les flancs de la montagne de son enfance. Les gens ont des comportements imprévisibles, parfois violents. Les moines du monastère voisin ont tous disparu, et les bâtiments délaissés accueillent désormais un institut psychiatrique.
Vladimir demande à Jan de venir étudier les faits. Que le mal vienne de la centrale, de la montagne ou des hommes, si un nouveau drame est sur le point de se produire, seul un survivant de Zavoï aura une chance de pouvoir tout arrêter. »

J’ai honte d’écrire ça mais oui quand j’ai commencé « Cataractes » j’ai « abandonné » mon fils, mère indigne que je suis. Un mal pour un bien : Fallait bien qu’il monte en level dans Mario Kart … oups désolé 😂🤣

Revenons à « Cataractes ». Ce livre te happe !!! Il te prend tes nuits, il te prend tes émotions. Il te retourne.

« Cataractes » est très puissant. Ressentir les émotions de Sonja tout au long de ces pages a été très éprouvant pour moi. Je suis encore très émue à l’écriture de ces quelques lignes …

Je ne connaissais pas ce pays qu’est la Serbie, son Histoire. Je m’y suis vu, j’ai vécu avec ces personnages quelques heures.
On s’imagine ces paysages, on s’immerge dans cette ambiance, on frissonne, on coule.
On fait même des recherches sur Internet pour voir si ce que nous imaginions des paysages correspond à la réalité 😉

Le rythme est tel qu’il est impossible de se relâcher, de souffler. Le final est juste une apothéose … inattendue.

Tout n’est que pépite en or ! Et je ne pèse pas mes mots.

Et n’oubliez pas que nous ne sommes rien face à cette Nature. Elle reprendra toujours sa place.

Merci Sonja pour ce magnifique moment de lecture et d’émotions.

7 réflexions sur “Cataractes de Sonja Delzongle

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s