Les hommes en habit de lumière de Denis Grienenberger

Au-delà de l’illusion, volume 1 Les hommes en habit de lumière de Denis Grienenberger. Paru le 26 octobre 2012 aux éditions Thot. 20€ ;  (302 p.) ; 22 x 16 cm

 

4e de couv :

La vie de Marc bascule le jour où il découvre dans une librairie strasbourgeoise un petit livre d’apparence fort anodine. Brusquement, il acquiert l’une des plus incroyables facultés dont un homme puisse rêver. Mais il n’est pas seul… Marc est un homme sans histoire jusqu’au jour où il fait une découverte inouïe : un petit livre lui procure les facultés d’un passe-muraille. C’est extraordinaire et ce pouvoir va changer le cours de son existence.

Malheureusement, nous ne sommes pas dans la nouvelle de Marcel Aymé ! D’abord, cette capacité a certaines limites. Mais il y a pire ! Il la partage avec un tueur en série, impitoyable et insaisissable, mieux connu dans la presse sous le nom « la Mâchoire ». Leurs chemins vont se croiser et la frontière qui sépare l’illusion du réel lui semblera bien plus ténue qu’il ne l’avait imaginé… Très vite, le monde de la pègre et des services secrets se lance à la poursuite des deux passe-murailles pour s’approprier leurs facultés.

Accompagné d’Emmanuelle, avec qui il partagera son savoir et ses nombreuses expériences de téléportation, Marc devra affronter une traque implacable

L’auteur :Originaire d’un petit village d’Alsace, Denis Grienenberger, informaticien pour le compte d’un grand groupe pharmaceutique suisse, est fasciné par les mondes parallèles. Ce passionné de technologie, de musique et de sports de plein air nous livre ici un premier roman remarquable, un cocktail explosif où se mêlent enquête policière (pour public averti !), histoire contemporaine, nouvelles technologies, spiritualité et surnaturel

 

 

 

 

.

Extrait 1:
(…) Douze cavaliers, armés de leurs épées, montaient vers la tour surplombant la vallée du Cady, qui prend sa source dans le massif pyrénéen du Canigou. Ils étaient tous sombrement vêtus, une large capuche leur couvrant la tête. Le sentier était raide et les chevaux peinaient sur les éboulis, soulevant la poussière et faisant jaillir des étincelles avec leurs fers. Il était 5 h du matin, les lueurs de l’aube commençaient à peine à pointer à l’est. La forêt dormait encore. Pas un bruit.
L’homme de tête fit un signe du bras sans se retourner et arrêta sa monture. Les autres l’imitèrent. D’un geste vers le sol, il signifia qu’ils allaient continuer à pied. Le chemin s’enfonçait à présent dans une partie de la forêt si dense qu’il devenait impossible de chevaucher entre les pins.
Ils ne se trouvaient plus qu’à une lieue de leur but : la tour de guet. Comme tout le territoire environnant, celle-ci dépendait de L’abbaye de Saint-Martin-du-Canigou depuis le début du millénaire. Le prieuré avait été fondé avant l’an mille par le comte Guifred de Conflent ; l’un des cavaliers comptait parmi ses lointains descendants. (…)

Le post-it de Ge pour la journée Fantastique

 Les hommes en habit de lumière de Denis Grienenberger

 

Marc découvre, dans une librairie strasbourgeoise, un petit livre qui lui procure la capacité de se téléporter.

Mais Marc est un mec sans histoires, célibataire, cadre dans une grande entreprise, citadin mais sportif, épris de lecture, Pour ce trentenaire plutôt timide, le petit livret poussiéreux devrait changer sa vie et exciter sa curiosité .

Il va forcément se lancer dans cette aventure un peu folle sans vraiment en mesurer les conséquences

 Ce que ne sait pas encore Marc c’est qu’il partage son pouvoir avec un tueur en série insaisissable dont il va croiser le chemin. Très vite, la pègre et les services secrets se lancent à la poursuite de ces deux passe-murailles pour s’approprier leur faculté.

Voilà un premier roman ambitieux, surtout qu’il s’annonce comme le premier volet d’une probable tétralogie… qui portera le titre évocateur de « Au-delà de l’illusion« 

Dans ce premier opus l’auteur explore tout un tas de thèmes divers, ce qui rend l’intrigue parfois impénétrable. Si il y est questions de voyages dans le temps et dans l’espace, il y est aussi question de savoir et de transmission de celui-ci.

A la fois thriller ésotérique, roman d’amour, livre de science-fiction, Les hommes en habit de lumière est aussi un polar déganté qui louvoie entre thriller fantastique et roman d’espionnage.

De plus l’écriture fluide et percutante de Denis Grienenberger nous immerge totalement dans son univers. Et les 300 pages de ce roman assez osé et atypique se dévorent à toute allure. On n’en redemande. Ça tombe bien il devrait y avoir une voire plusieurs suites….

A suivre donc

Extrait 2 : « Préparatifs Strasbourg, dimanche 16 avril 2006.
Quelques mois après mon passage chez le bouquiniste, un dimanche soir, le 16 avril 2006, en piochant dans ma réserve de livres, je retrou- vai fortuitement ce petit cahier, qui semblait vraiment insignifiant avec le papier kraft qui le recouvrait… »

—–

—–

4 réflexions sur “Les hommes en habit de lumière de Denis Grienenberger

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s