L’Ombre de L’Ankou de Jean Vigne

Le livre : L’Ombre de L’Ankou de Jean Vigne  – Illustrateur : Mina M – Paru le 4 Avril 2018 Aux Editions du Chat Noir – Collection Chatons Hantés – 10.00€. (126 pages). 19 x 13 cm

4ème de couverture :
Lotie, petite Parisienne de 11 ans, déménage pour la Bretagne. Une terre de légendes, lui disait-on. En guise de légende, la voilà dans un vieux manoir perché tout au bout du monde. Une bâtisse poussiéreuse, perdue sur une lande désertique. Pas de quoi enchanter la jeune fille. Elle va s’ennuyer ferme ici, sans ses amies, c’est certain. S’ennuyer ? C’est sans compter sur l’arrivée d’une étrange créature. Une silhouette encapuchonnée, armée de son immense faux, dressée sur ce bateau illuminé par cette seule lanterne. Qui est ce redoutable inconnu ? Pourquoi revient-il chaque nuit sur cette plage de galets ?

L’auteur : Né dans l’Allier, Jean Vigne va passer son enfance dans le terroir provençal, à quelques kilomètres de la patrie de Jean Giono. Et pourtant, cette époque n’est pas encore source d’inspiration pour l’auteur qui va se lancer sur les routes entre Marseille et Paris pour ses études et son travail. Durant cette période, sa femme et lui auront l’opportunité de découvrir une terre de légendes, baignée d’une magie perpétuelle, la Bretagne. Une première rencontre qui marquera forcément l’auteur. Poussé par son travail (dans la microélectronique), le couple choisit de s’expatrier vers un autre lieu d’exception, l’Isère. C’est là que l’auteur va se découvrir une réelle passion pour l’écriture, entre montagne et voyage, qu’il ne cesse de cultiver depuis.
Son premier livre (Pensées Noires, aux éditions Chloé des Lys) sera le début d’une longue série de romans, partagée entre suspense et anticipation. Trois autres romans suivront (L’éternité pour moi, L’ombre du secret, Révélation aux éditions Chloé des Lys), puis Opération Menhirs signe son entrée chez Liv’éditions. Un livre inspiré d’un récent voyage dans les terres bretonnes à la découverte des menhirs, ces gardiens oubliés de tous et qui, pourtant, ont tant à raconter. C’est aussi avec cette maison d’éditions qu’il signe un nouveau style, plus enlevé, plus léger, emprunt d’un humour ciselé et marié à cette touche de mystère qu’il aime cultiver. Son dernier roman Le Fantôme de Belle-île, présenté au Salon de Paris 2011, vient tout juste de sortir.
Extraits :
«Quand on devient adulte, l’imagination s’évapore, remplacée par ce mot que papa ne cesse de répéter : responsabilité. Un mot compliqué; moi je préfère imagination. C’est rond l’imagination, c’est beau, ça finit comme nation, passion, affection. Responsabilité, ça me rappelle fatalité, débilité, stupidité, calamité. Jamais je n’abandonnerai mon imagination. »

Les Lectures de Maud :

 L’Ombre de L’Ankou de Jean Vigne

Nous découvrons Lotie, jeune adolescente, qui quitte l’effervescence parisienne pour la Bretagne car sa maman en rémission de son cancer doit se reposer. Elle va découvrir le manoir et les terrains de jeux de sa mère, s’ennuyer en regrettant ses amies, sa vie et ses occupations.

Lors de sa première nuit, elle va découvrir par la fenêtre, l’Ankou sur son bateau. Qui est cet étrange personnage munit d’une faux ? Par peur elle retourne se coucher, serait-il là pour venir chercher sa maman ?

Elle va rencontrer Robin, mais qui est-il vraiment ? Pourra-t-il l’aider à sauver sa mère ?

Le cadre et l’ambiance sont très bien décrits, la Bretagne, la plage, le côté coupé du monde, les galets, un cadre qui colle parfaitement avec l’histoire.

C’est ma deuxième lecture de cette collection jeunesse et j’apprécie toujours autant. A chaque volet, un thème de la vie est abordé, ici la mort et la maladie à travers le personnage de Justine la maman. L’auteur distille grâce à des mots simples et une belle mise en situation la relation que peut avoir l’adolescente face à la mort. Comme se la représente-t-elle ? Lotie fait preuve d’un grand courage de vouloir faire face à la réalité, sa volonté de connaître la vérité est plus fort. Elle va se rendre compte que parfois savoir c’est aussi très douloureux. Une plume très accessible à la fois directe et très émouvante accompagne le lecteur à travers ce conte. Des personnages très attachants, mêlant, risque, imaginaire, confiance,  responsabilité, sans oublier le pardon nécessaire pour aborder notre vie plus sereinement.

Version lue : Brochée

10 réflexions sur “L’Ombre de L’Ankou de Jean Vigne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s