L’ombre du coureur de Pascal Buniet

Le livre : L’ombre du coureur de Pascal Buniet. Paru le 21/10/2019 chez Le lys bleu. 19.60 € – (288 pages) ;  14 x 21 cm

4ème de couverture :

Sur l’île de Tenerife, à l’arrivée de la célèbre course de trail running, Bluetrail, Sylvia attend son mari, Eduardo, l’un des 2500 participants. Inquiète de ne pas le voir arriver, elle s’informe. Selon l’organisation, il a terminé sa course car sa puce électronique a été détectée sur la ligne d’arrivée. Son temps est enregistré. Pourtant personne ne l’a vu. Disparu ! … Comment ? Pourquoi ? L’inspecteur Alejandro Valverde et l’agent Elena Del Rio, qui a participé à cette course, s’uniront pour essayer de résoudre le mystère de cette étrange disparition.
Une énigme qui emmènera les enquêteurs bien au delà de la ligne d’arrivée.

 

L’auteur : Né à Saint Pol sur mer en 1952, Pascal Buniet habite à Tenerife depuis 1989. Son premier roman a été publié en Espagne en 2009 sous le titre Lagrimas en el mar en espagnol. Il l’a ensuite traduit en français et publié chez Edilivre sous le titre Des larmes d’espoir.
2015 publication du roman La verdadera historia de Gloria T.  chez M.A.R. editor, Madrid
2018 Publication du roman Sombras en la meta chez M.A.R. editor
2019 Publication de L’ombre du coureur chez Editions du Lys bleu. Ce roman est la traduction de Sombras en la meta

 

 

 

 

Extraits :
« T’en fais une tête ! C’est la course qui te rend ainsi ? Cette phrase et une petite tape sur l’épaule la ramenèrent à la réalité. Elle se trouvait entourée de plusieurs amis de son club. Cristina qui lui avait parlé, avait quarante-deux ans, sept de plus qu’Elena, c’était elle qui l’avait convaincue de participer à cette course. « Pour toi ça va être facile » avait-elle affirmé « Tu es meilleure que moi et en plus tu es plus jeune. Si moi je peux le faire, toi aussi. Tu vas souffrir mais tu vas t’amuser. Tu vas t’amuser parce que tu vas souffrir et parce que tu vas sentir que tu es vivante, bien que dans le fond tu seras morte… de fatigue ». Elle termina sa phrase par un éclat de rire que partagea son amie. »
« — Qu’un mari abandonne sa femme pour partir avec une autre ne me surprend pas, un sourire ironique apparut sur ses lèvres, mais qu’une femme abandonne son chat, alors là ça m’intrigue. »
«  Nous vivons dans un monde dominé par la technologie, ordinateurs, téléphones, télévision, voitures, motos, ascenseurs, et cætera, et cætera, et cætera. L’aspect humain est passé au deuxième plan. Nous ne sommes plus que de simples extensions des machines. Ce type d’épreuve nous permet de redevenir ce que nous étions à l’origine et de retrouver nos racines profondes. En surmontant les difficultés avec seulement l’aide du corps, de l’esprit, de la volonté, nous récupérons notre humanité dans son sens originel ; nous nous retrouvons seuls dans la nature, avec la nature, contre la nature. Vaincre ces difficultés nous fait sentir vivants et réalisés. C’est un plaisir que nous nous offrons. »
 

La chronique jubilatoire de Dany

L’ombre du coureur de Pascal Buniet

Un polar assez classique mais dans un contexte original de compétition, un peu comme Cross de Marc S. Masse. Peu de sang pendant la compétition, un simple accident et une voiture verse dans le ravin …mais pas que !
La première partie de ce polar plante le décor exotique des îles Canaries, les touristes font le voyage pour s’affronter sur les sentiers rocailleux et se mesurer aux locaux sur ces 20 km de l’extrême. L’auteur sait de quoi il parle puisqu’il s’est lui-même confronté aux règles et défis de ce raid en pays hostile, et qui plus est en été …

Comment le mouchard embarqué a-t-il pu passer les contrôles alors que son porteur s’est évaporé ?

La deuxième partie du roman est consacrée à l’enquête sur la disparition d’un raider local puis … la révélation : tout n’est pas rouge mais vire subitement à la blanche … Et alors tout dérape, pour une troisième partie pleine de rebondissements.

Une bonne intrigue, bien menée pour ce troisième roman de Pascal Buniet , ce natif du Pas-de-Calais qui assure  lui-même ses traductions …

Lu en version numérique. epub  5.99 € 

Une réflexion sur “L’ombre du coureur de Pascal Buniet

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s