Apéro Polar, rencontre avec Nadine Monfils

Apéro Polar, rencontre avec Nadine Monfils

Sur le thème d’Humour noir : quand le polar déjante, la bibliothèque Parmentier et moi même vous invitons à venir à la rencontre de Nadine Monfils.

Nadine Monfils est l’auteure de polars la plus déjantée de la littérature policière francophone. Cette touche à tout de génie viendra nous parler de ses différents univers littéraires et plus si affinité…

 

Petite bio de notre écrivaine :

Nadine Monfils est belge et vit à Montmartre. Elle est l’auteur d’une quarantaine de romans et de pièces de théâtre, dont des polars à la « Série Noire » et des thrillers chez Belfond.

Nadine est écrivain, réalisatrice et productrice. Elle vit entre Montmartre , la Normandie et la Belgique.

Journaliste (chronique polars) dans Focus (suppl. du Vif /L’express) Belgique.

A donné des ateliers d’écriture/polars dans les prisons (Valence, Rouen…)

Et des cours de scénarios + écriture théâtrale au Parallax (école de comédiens à Bruxelles) ainsi qu’à l’Université européenne d’écriture en Belgique.

A dirigé une galerie d’Art à Bruxelles pendant 7 ans.

Michel Blanc dit d’elle : « L’univers de Nadine ? C’est une
autre planète. Il ne ressemble à rien de ce que j’ai déjà vu ou lu. » C’est vous dire.

L’Apéro Polar de quoi ça parle ?

Durant 1h30 je vais passer à la moulinette notre auteure.

Je vais lui poser des tas de questions. Sur son écriture, sa manière d’écrire.

Sur sa vocation d’écrivain, ses motivations, ses inspirations.

Nous évoquerons avec Nadine ses derniers romans,

Mais aussi de plus anciens que j’ai particulièrement appréciés

Nous aborderons les sujets et les thèmes abordés dans ces différents polars.

Nous aurons aussi le temps de parler de ses différents personnages.

Si nous le pouvons nous parlerons de ses autres casquettes, celle de scénariste, réalisatrice, celle aussi de photographe, d’artiste touche à tout de génie…

Et puis il y aura un temps pour que le public intervienne.

Vous pourrez à votre tour leur poser des questions.

D’ailleurs si vous ne pouvez pas être avec nous le 5 octobre prochain et si vous  avez déjà des questions qui vous taraudent, vous avez la possibilité de les mettre en commentaires, je tacherai de les poser pour vous.

De mon coté je sortirai les scalpels et m’évertuerai à disséquer au mieux nos deux légistes

 

Sa bibliographie

Sa bibliographie est tellement immense que je vais vous faire une petite sélections toute personnelle

D’abord ces 3 enquêtes suréalistes de Lynch, flic austère, Barn, second couteau et Nicki, profiler habitée à Pandore, magnifique ville imaginaire.

Babylone Dream

Deux jeunes couples sont retrouvés assassinés le lendemain de leur nuit de noces. Les scènes des crimes sont identiques et les corps mutilés. Parallèlement à l’affaire, le photographe des mariés constate qu’un visage flou apparaît en arrière-plan des clichés des deux mariages mais également sur des clichés qu’il a réalisés de sa femme et de sa fille.
Et ils vivront heureux, jusqu’à ce que la mort les sépare. Ce qui, loin de s’étirer sur des années, devrait prendre entre quinze et vingt minutes, si on s’en tient aux événements récents. Un serial killer semble en effet avoir une dent contre le mariage, et s’amuse à tuer les époux fraîchement célébrés, avec tout le rituel propre à ce genre de malades.

Lynch, flic austère, Barn, second couteau et Nicki, profiler habitée, mènent l’enquête. Nos voeux de bonheur les accompagnent.

 

 

Téquila frappée

À Pandore, les pétales de rose pleuvent sur la ville, les femmes sont jolies, les voisins très serviables et les jardins soignés.

Ceci n’est pas une banlieue tranquille.

Car, à Pandore, les putes dansent la rumba avec les flics, les sous-marins naviguent sur terre, on croise des marchands de rêves, un clochard extralucide, une main baladeuse ou un chien alcoolique qui sourit.

Dans une atmosphère de cauchemar surréaliste, une série de meurtres sanglants sont perpétrés. L’inspecteur Lynch, son acolyte Barn et aussi Nicki, la profileuse fétichiste, mènent l’enquête. Chacun se bat avec sa solitude et tente de découvrir l’impensable vérité qui se cache derrière cette hécatombe.

Nadine Monfils fait naître le fantastique du quotidien, distillant suspense, frissons et humour noir.

Coco givrée 

C’est la fête des bonshommes de neige à Pandore. Doug décide d’y conduire Laurie, sa belle-fille, mais sa voiture tombe en panne en pleine nuit au  » carrefour de la mort « , là où, raconte-t-on, des fantômes d’accidentés font du stop. Il part chercher du secours, laissant la gamine seule. Quand soudain, une silhouette s’approche du véhicule une hache à la main. Pour Laurie, la fête est finie…

Quelques années plus tard, d’étranges disparitions surviennent à ce même carrefour. Les choses se corsent lorsque des cadavres de fillettes sans yeux sont retrouvés à Pandore, dans des mises en scène macabres inspirées de certaines toiles de Magritte. L’enquête est confiée aux inspecteurs Lynch et Barn ? déjà à l’œuvre dans Babylone Dream et Tequila frappée ?, flanqués de Nicki la profileuse. Tout irait pour le mieux si Coco, leur pute préférée, n’avait pas débarqué chez Barn avec armes et bagages, accompagnée de sa mémé, fan survoltée de Johnny Cadillac, le sosie belge de Johnny Hallyday. Lynch, lui, continue à vivre peinard avec sa chienne Tequila, qui, non contente de sourire quand elle picole, se met à pisser des hiéroglyphes…

Une enquête pétillante au pays des petites horreurs, dans un monde hanté par Magritte, à la lisière du surnaturel.

Et puis quelques one-shot

Nickel blues

Ça se passe en Belgique. Deux ados, Ralph et Tony Boulon, décident de ne pas accompagner leurs parents en vacances. Comme chaque année, ceux-ci vont se reposer dans leur caravane avec la mémé ventriloque et faire le tour des baraques à frites des plages du Nord.
Après un mois de nouba dans le pavillon familial, les deux frères se réveillent complètement dans le cirage. Ils découvrent la maison sens dessus dessous : la baignoire est remplie de vaisselle, des capotes pendent au lustre et le canari est retrouvé calciné dans le four ! Seul Bubulle, le poisson rouge, est sauvé in extremis, surnageant dans des eaux douteuses. Gros problème : les parents rentrent le lendemain et les frangins ont une touffe de poils dans la main. L’aîné a soudain une idée géniale : kidnapper une nana du coin pour faire le ménage.
Mais les choses ne se passent pas exactement comme prévu, Ralph et Tony se retrouvant embarqués malgré eux dans une aventure rocambolesque. Humour noir et suspense sont au rendez-vous de ce roman jubilatoire dont on ressort essoufflé et réjoui.

 

Monsieur Emile

Une vie de carte postale, colorée par des personnages croustillants : Carmen, la vieille collectionneuse de lapins nains, ce porc d’Alphonse qui soigne ses verrues avec des os humains, un commissaire de police avec des passions secrètes…
Tout va bien jusqu’au jour où…
Profitant du calme ambiant, le diable s’amuse et installe minutieusement ses p’tits couteaux, s’attaquant tel un orfèvre du crime au bonheur de ces gens apparemment sans histoire.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une petite douceur meurtrière

C’est la mort en blouson de cuir qui rôde, un couteau rouge entre les dents. Et ce soir-là, cette grosse brute de Porguy ne savait pas qu’il allait rouler sur un bras. Un bras de femme, tout seul, au milieu de la route, avec une belle main sensuelle au bout… C’est le rat Marcel qui allait se régaler quand il découvrirait la main dans le réfrigérateur de Porguy !

Avec un parfum de corbeau, sur l’air de Brazil, entre violence et douceur…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous conseille aussi toute la série des Mémé Cornemuse

Le premier étant : Les vacances d’un serial killer

 

Comme chaque été, Alfonse Destrooper part en villégiature à la mer du Nord. Josette, sa femme, est bien décidée à se la couler douce, entre farniente à la plage et shopping dans la station balnéaire. Les enfants, Steven et Lourdes, emportent leur caméra pour immortaliser ces vacances tant attendues. Quant à la mémé, véritable Calamity Jane, elle les accompagne dans sa vieille caravane.

Mais le voyage commence mal ! Un motard pique le sac de Josette à un carrefour et s’enfuit. Furieux, Alfonse s’arrête dans un snack pour s’enfiler une bière pendant que les deux ados, avec leur manie de tout filmer, s’amusent à planquer leur caméra dans les toilettes, histoire de recueillir quelques images truculentes. La famille Destrooper reprend finalement la route. À l’arrière de la voiture, les ados visionnent tranquillement leur vidéo. Quand, soudain, ils découvrent à l’écran le cadavre du motard gisant sur le sol des toilettes du restoroute ! Et, pour couronner le tout, la magnifique pension dans laquelle les Destrooper ont prévu de séjourner est un rade pourri. Les vacances en enfer ne font que commencer… Une comédie décapante, teintée d’humour noir et d’un zeste de poésie, un hymne à la Belgique.

 

Mais aussi la série des Léon, le commissaire Léon

Les enquêtes du commissaire Léon Volume 1, Madame Edouard 

Une maille à l’endroit… Une maille à l’envers… Depuis qu’il a cessé de fumer, le commissaire Léon s’adonne en cachette au tricot et confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte. Seulement voilà, ces temps-ci, il s’en passe de belles à Montmartre. Entre Irma, le travelo ménagère du Colibri, le curé qui pique dans les magasins et l’autre cinglé qui enterre des jeunes filles mutilées dans les cimetières, la police a du pain sur la planche. De fil en aiguille, le commissaire Léon dénoue les intrigues de cette histoire rocambolesque.

 

 

 

 

 

 

Et bien sur son nouveau héros récurrent, Elvis Cadillac

Elvis Cadillac, King from Charleroi

Avec sa chienne Priscilla affublée d’une banane rose, Elvis sillonne les routes au volant de sa Cadillac ornée de cornes de vache pour aller donner des concerts. Abandonné à l’âge de 5 ans près des toilettes d’un restoroute, il a été recueilli par un couple d’épiciers fans de Georgette Plana, et est devenu Ze sosie officiel du King ! Invité à chanter pour l’anniversaire d’une vieille châtelaine, sur l’air de «Blue Moon», il va se retrouver au coeur d’un crime bien étrange, avec en prime une panoplie de pétés du couvercle, dont le chat Houellebecq qui a des mycoses aux pattes. Yeah !

 

 

 

 

 

Et puis Nadine a fait une très belle incursion dans le monde de Léo Malet

Crimes dans les Marolles

Guy Marchand, président du jury thriller au BIFFF, Festival du film fantastique de Bruxelles, invite son ami Nestor Burma à l’accompagner. Lors d’une soirée, il rencontre la petite amie de Léo Straum, condamné à 26 ans de réclusion pour être accusé d’avoir assassiné ses parents et sa soeur. Il s’est réveillé au milieu de leurs cadavres et déclare ne plus se souvenir de rien. Dans la famille Straum, tout le monde s’aimait et baignait dans le bonheur avant de baigner dans le sang. L’affaire intrigue Burma qui décide d’y fourrer son nez…

 

 

 

 

 

 

Et enfin son dernier roman, où Nadine fait une incursion cette fois de coté de cet artiste singulier qu’était le facteur Cheval. Et le monde de Ferdinand Cheval n’est pas très loin de celui de notre auteur du jour.

Le rêve d’un fou : fiction d’après la vie du facteur Cheval 

Le hasard sème parfois un peu de poudre d’étoiles pour aller au bout de nos rêves.
Quand le destin s’est acharné sur lui, le Facteur Cheval aurait pu sombrer dans la douleur et le désespoir. Il a plutôt choisi de se lancer dans un pari insensé : construire de ses propres mains son Palais Idéal. Mais une étrange rencontre lors de ses tournées va donner un tout autre sens à son rêve.
Parce que la passion est la seule chose qui peut nous sauver.

En s’inspirant librement de la vie du Facteur Cheval, Nadine Monfils nous offre un roman émouvant comme un hymne à la liberté, la poésie, l’art, et la foi en ce qui nous dépasse.

 

 

 

 Voilà vous avez de quoi vous régaler.

Alors on vous attend nombreux le  samedi 08 février

à 11h à la bibliothèque Parmentier,

20 bis avenue Parmentier 75011 Paris

A très vite donc

 

 

3 réflexions sur “Apéro Polar, rencontre avec Nadine Monfils

  1. J adore l’écriture de Nadine Monfils c est drôle, souvent sans filtre, jamais vulgaire( sauf quand il faut!!!!!!) Attachant comme dans le rêve d’un fou. j attend le prochain avec impatience qui sort le 13 février mémé cornemuse et commissaire Léon him self..!!!!!
    J espère voir notre super auteure au livre sur la place de Nancy de cette année…QUE QUELQU’UN L INVITE SVP!!!!!!!

    BIZZZZ A Nadine

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s