Blog à part : Portrait de blogueur, Fred de La culture dans tous ses états

Salut mes polardeux , Aujourd’hui je reviens avec « mes ITW Blogueur »

une nouvelle rubrique sur notre blog

Blog à part : Portrait de blogueur

Cette rubrique aurait du être une des premières sur le blog, elle était au programme avant même la création de celui-ci, mais vous savez ce que c’est, les années passent et le temps fait le reste. Mais elle est restée dans un coin de ma tête et comme prévu au départ…

Je me ferai curieuse, et j’irai chercher à comprendre vos motivations.

Aussi

Le cinquième blogueur à être interrogé aujourd’hui c’est Fred.

Frederic Malonda en personne , oui, je sais j’ai de la chance et vous aussi du coup car son blog est vraiment top même si il ne traite pas uniquement de littératures policières.

son blog :

La culture dans tous ses états

ITW Blogueur

As-tu déjà participé à des interviews ?

En fait, une seule interview sur l’excellent blog de Steve « La Caverne du Polar » et avec la tienne Geneviève ça fera deux  😉

 

1ère Partie

 GVL : Bonjour, es-tu prêt(e) à être soumise à la question ?

Bonjour Geneviève, je suis prêt et sans même l’assistance d’un avocat. Je suis très heureux d’être soumis à la question.

 

GVL : Alors ici on va, je vais essayer de comprendre comment on en arrive à créer un blog et comment on anime celui-ci.

Mais avant cela je sais que mes lecteurs et lectrices sont curieux

Alors, peux-tu te présenter ? je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, oui je le demande même aux dames ! Surtout quand elle aime le noir !

 Alors voilà, je m’appelle Frédéric Malonda (nom d’origine espagnol du côté de Valence..), j’ai 37 ans et j’ai suivi un cursus bac littéraire au lycée et histoire jusqu’en Master 2 que j’ai validé en 2005 à l’Université de Bretagne Sud à Lorient. J’habite d’ailleurs, tout près de cette dernière, à Guidel, un coin très chouette que tu connais bien Geneviève. Après mes études d’histoire, j’ai été à l’IUFM à Brest pour devenir enseignant en histoire et géographie dans le secondaire. L’expérience dans l’éducation nationale ne fût pas des plus concluantes alors, comme beaucoup j’ai ouvert d’autres horizons. Aujourd’hui, je suis rédacteur web.

 

GVL : Dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

Une grande place car mes deux parents adorent lire. Mon père a une prédilection pour l’histoire. Il était marin d’état. Enfant puis adolescent je dévorais les livres d’histoire. Maman est une littéraire mais elle c’est davantage les romans, ceux de Jim Harrison entre autres.

 

GVL : Comment abordait-on le livre chez toi ?

On achetait beaucoup de livres et on échangeait sur nos lectures. J’ai baigné dans ce climat. C’était un moyen d’apprendre, de se détendre, de partager en famille. Du coup, j’ai toujours eu ce goût pour les livres.

 

GVL : Veux-tu bien me montrer ta/tes bibliothéque (s) :

Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont rangées ?

Attention c’est très organisé lol En fait je classe les livres par genre : l’histoire, la philosophie, la religion dans une des bibliothèques et La SF, Les Polars, la littérature en général dans une autre. Dans chaque style ou genre, je classe par auteur(e), un peu comme dans les librairies ^^

 

 

 GVL : Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?

 L’essence même de la vie, sa substance. Découvrir de nouveaux horizons, apprendre, comprendre, aimer, détester, partager. A chaque étape importante de ma vie, j’ai puisé dans la littérature des clés pour avancer, cheminer.

GVL : Es-tu papier ou numérique ?

 Avant l’été, je t’aurais répondu papier sans hésiter mais depuis août j’ai une liseuse Kobo et j’adore ça. Le numérique prend de plus en plus de place. Mais quand j’aime profondément un livre, je l’achète en papier pour le mettre dans la bibliothèque. Toucher, sentir un livre, ça a un charme irremplaçable !

 

 

 GVL : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?

 J’ai la chance d’habiter juste en face de la médiathèque de ma commune. J’ai une carte et j’y vais donc de temps à autre.

 

 GVL : Si oui qui as-tu trouvé, que t’ont-elles apportée ?

J’aime ma médiathèque pour les découvertes que l’on peut y faire. Par exemple, il y a des auteurs qu’on n’achèterait pas mais qu’on lit avec plaisir grâce au prêt. Il y a un côté charmant, celui d’être en contact avec d’autres lecteurs/lectrices. C’est un lieu de vie, animé avec les enfants, ça brasse différents publics.

 

GVL : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une ou tu achètes tes bouquins ?

 Alors nous avons une très jolie librairie à Ploemeur qui s’appelle « Sillage ». Sinon, j’aime beaucoup l’espace culturel Leclerc de Quéven. Les conseils lecture sont judicieux. J’adore leur façon de présenter les livres, de les ranger, de mettre des post-it pour dire ce qu’ils ont aimé. C’est un lieu où je pourrais rester des heures..

 

GVL : Où achètes-tu principalement tes bouquins. (Ça peut-être dans différent lieu, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairies où je vais voir des auteurs, des librairies que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs…mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour l’occasion)

Alors j’essaie au maximum d’acheter mes livres en librairies. J’évite de commander sur internet sauf pour les E-books bien sûr.

 

2ième Partie

 

 

 GVL :  Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prêt(e) ?

 Toujours prêt mon capitaine ! 😉

 

 

GVL : Combien de livre lis-tu par semaine, par mois, par ans ?

 J’ai le décompte avec Babelio et je lis en moyenne une cinquantaine de livres par an tout genre confondu soit 4 à 5 livres par mois environ.

 

 GVL : Tiens-tu un décompte précis de tes lectures ?

 Oui, surtout depuis que je suis sur BABELIO.

 

GVL : As-tu une PAL ?

 Oh que oui !

  

GVL : Combien de livre dans ta PAL ?

 Une trentaine et c’est un peu les montagnes russes : ça descend et on est content et puis, des blogs tentateurs que je ne citerais pas lol m’amènent à rajouter d’autres livres.. c’est sans fin ^^

  GVL : Pour toi c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?

 Ma PAL c’est une source de découverte inépuisable. L’assurance aussi de passer de bons moments de lecture et puis c’est aussi le plaisir de partager ensuite sur le blog !

 GVL : Alors…. Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? as-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

En fait, c’est la découverte de blogs très chouettes dont le tien Geneviève qui m’a amené à lire de plus en plus de thrillers, à varier les univers, les auteurs et il y a de quoi se régaler. C’est une lecture qui fait vivre des émotions fortes. Il y a une montée d’adrénaline, on a envie de connaître la fin, c’est addictif.. Il y a des auteurs fantastiques qui abordent des thématiques très diverses. Cela offre donc des expériences de lectures extrêmement variées !

 

 GVL : Oh je suis flattée là , merci Fred ! Mais, dis-nous, quels sont tes auteurs favoris ?

 

En polar mon chouchou c’est R.J Ellory ! J’achète tous ses livres, je les précommande quand il y a un nouveau qui sort. Là par exemple, j’ai coché « avril 2020 » car il sortira un nouveau bijou. « Seul le silence » est un thriller qui a provoqué un séisme chez moi quand je l’ai lu.

Don Winslow est mon autre auteur fétiche avec sa trilogie sur les cartels de la drogue « La Griffe du chien », « Cartel ».. J’ai aussi adoré son « Corruption » sorti cette année. Un génie !

Tim Willocks, Morgan Audic, Franck Thilliez (comment l’oublier), plus récemment Paul Cleave ou Mattias Köping.. Gros coup de coeur pour Cédric Sire et surtout Jérôme Loubry que j’adore.

 

 GVL :Du beau monde en effet !  Maintenant…Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marqué ces dernières années

 « Là où les lumières se perdent » de David Joy, un écrivain d’un talent iouï, c’est sombre mais tellement fort.

Le second serait Gabriel Tallent et son « My Absolute Darling« , très noir aussi ce livre. Turtle, cette jeune fille battue et abusée par son père. Il m’a profondément remué ce livre.

« Le chant des revenants » est le livre de tous les superlatifs tant il convoque, en son sein, une créativité prodigieuse alliée à une poésie unique, celle des mots, celle du Verbe de Jesmyn Ward.

Sébastien Spitzer pour « ces rêves qu’on piétine« , roman historique prodigieux sur le crépuscule  et la fin du régime hitlérien.

Enfin, le plus beau, celui qui m’a bouleversé c’est « Au revoir là haut » du génial Pierre Lemaitre. j’ai attendu avec impatience le troisième volets qui est sorti le 2 janvier dernier  !

  

 GVL : Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis quand ?

 Alors là, je dois avouer que c’est une expérience que je n’ai encore jamais connu. J’ai très envie de découvrir l’ambiance des salons du livre et surtout ces rencontres avec les auteur(e)s. J’ai fais beaucoup de concerts de musique mais il me reste à vivre ce qui doit être un super moment !

 

GVL : Que t’apporteraient ces salons, ces rencontres ?

 Le partage, la rencontre d’un(e) auteur(e), de son public de lecteurs/lectrices, je pense que cela m’apporterais tout ça.

GVL : Je te le confirme c’est tout cela et bien plus encore

 

3ième Partie Un blog ? Pourquoi un blog ?

 GVL : Nous voilà dans le dur, on va sans doute enfin comment pourquoi, et comment on en vient à créer un blog.

  Alors dis-moi :  qu’elles ont été la motivation à la création de ton blog ? Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la création d’un blog

 

C’était en 2008, je prenais beaucoup de notes sur mes lectures. Je tenais un journal personnel et donc l’envie est venu naturellement de partager, d’échanger autour de la culture et des livres. Le blog m’apparaissais comme étant le meilleur moyen de pouvoir exprimer ces envies. Dès le départ, il s’agissait de parler littérature, cinéma, musique, etc.. Tout cela s’est fait naturellement car j’ai toujours aimé écrire. C’était le prolongement virtuel d’un travail mené depuis longtemps déjà.

 

 GVL : Comment ont choisi le nom de son blog ?

 Là encore, il y a eu une forme d’évidence. De 2008 à janvier 2019, le blog s’est appelé « Et si nous parlions culture » qui est devenu « La culture dans tous ses états » cette année. Le nom s’est imposé, comme une évidence encore une fois.

 

Ge : Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton    blog ?

J’aimerai une brève histoire pour expliquer comment a débuté son blog ?

Je l’ai créé en 2008, d’abord sur la plateforme Vox qui a disparu deux ans plus tard. En 2010, je migre donc sur WordPress où je « squatte » ^^ depuis 10 ans maintenant. L’adresse du blog est « thedude524 » pourquoi « The Dude » parce que je suis un fan absolu du chef d’oeuvre des frères Coen « The big Lebowski »!

 

Ge : Ah ben c’est cool je ne demandée justement pourquoi ce titre « thedude524 ». voilà qui est évident à présent !

Pourquoi l’avoir nommé  ou renommé ainsi  ?

 « La culture dans tous ses états » c’est pour exprimer l’idée de la variété des thèmes qu’on va aborder sur le blog. Et puis, c’est aussi l’émotion ressentie face à une oeuvre : « on est dans tous ses états » parfois après avoir lu un roman, vu un film, écouter un disque..

 GVL : Quel est le but de ton blog ?

Prendre du plaisir en écrivant, en construisant peu à peu un « petit chez soi » virtuel. Partager, donner envie de découvrir, découvrir à mon tour des univers, échanger, exprimer des émotions, voilà un peu le but de ce blog.

 

GVL : Comment fonctionne celui-ci ?

 Je suis le seul administrateur du blog. Je publie tous les quatre jours environ. C’est toute une organisation 😉

 

GVL : Où trouves-tu ton inspiration pour écrire tes articles ?

Je ne m’inspire jamais d’aucune autre chronique de blogs ou articles de magazines,  de journaux. J’écris dans l’heure qui suit la fin d’un roman, d’un film, d’une série. Il faut que je mette mes émotions sur le papier ou en tapant à l’ordinateur. L’inspiration vient de façon spontanée. Je ne me force pas à écrire. Il y a une forme d’urgence à mettre en mots ce que je ressens.

 

GVL Comment les prépares-tu ?

J’ai un dossier sur mon ordinateur. J’écris sur Wordpad et je sauvegarde mes textes année par année depuis 2010 sur des fichiers. Je mets une photo du film, livre dont je veux parler pour ne pas oublier de faire la chronique ^^ Tout est sauvegardé sur une clé usb et sur l’ordinateur. J’ai la même façon de procéder depuis longtemps déjà.

 GVL : À quelle fréquence postes-tu et comment tu t’organises ?

J’essaie de publier tous les quatre jours soit en moyenne 7 chroniques par mois. Là encore, je ne m’astreins à rien, tout cela se fait naturellement car j’ai une vie très réglée. J’aime bien aussi faire des pauses donc je ne suis pas sur le blog tous les jours non plus. 😉

GVL : Comment fais-tu la promotion de ton blog et de tes posts ?

Je suis aussi sur Twitter, un peu sur Facebook. En fait je me sers des mots clés que l’on ajoute à la fin de chaque article. Je signe tous mes articles par mon prénom et nom. Le référencement dans les moteurs de recherche est la clé pour être visible. J’ai appris cela au  fur et à mesure. Mais je ne suis pas non plus là à me dire : il faut que je fasse la promotion du blog. Tout cela se fait naturellement au fil des années et des rencontres.

 

 GVL : Combien de temps consacres-tu à ton blog par jour ?

C’est très fluctuant. Je dirais une dizaine d’heures par semaine. Cela peut-être trois heure un jour et une demi heure un autre jour. C’est très fluctuant.

 

 GVL : Que t’a-t-il apporté depuis sa création ?

 Beaucoup de choses. La confirmation que l’écriture était bel et bien au coeur de ma vie. De belles rencontres, de beaux échanges, une ouverture sur tout un tas de sujets, des découvertes nombreuses..

 

GVL : Qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie ?

L’écriture est au coeur de ma vie de tous les jours. C’est un besoin comme celui de respirer.. C’est une reconnaissance aussi quelque part car on publie des articles pour être lus et échangés par la suite.

GVL : Quel est ton meilleur souvenir de blogueur ?

Ma rencontre amicale avec Gwen du blog « Le Bouquin Ivre ». Elle est géniale !

Ge : Ah mon petit poussin. Oui elle est géniale je te le confirme si besoin était

 Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi ! sur toi ou ton blog ?

 Quand je parle à ma chienne Malzenn je suis complètement gaga. Du style : « qui qui sait qui veut le nonos.. » ^^ Elle m’aboie dessus pour avoir des récompenses.. oui je sais loll ^^

  

Ge : T’inquiète, moi je philosophe avec Lulu mon psychopatte de chien § Mais bon…revenons à nos moutons…   Dirais-tu que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu tiens un blog ?

 Oui surtout pour les thrillers. J’en ai jamais autant lu. Et puis on découvre des pépites grâce à des ami(e)s blogueurs/blogueuses. Dernièrement, j’ai lu Cécile Coulon et ça m’a foudroyé ^^

 

 GVL : Dis-moi quand on a un blog, on est beaucoup sollicité(e) ? On a beaucoup de propositions ? D’ailleurs quel genre de propositions ? Et les SP, comment on les gère

 

Pas au début, il y a dix ans non.. ^^ Aujourd’hui c’est différent. On me propose d’écrire des articles sponsorisés. J’ai été contacté plusieurs fois pour cela. Pour les  SP j’ai BABELIO et Netgalley. Je refuse ce que je ne veux pas lire. J’aime bien conserver mon indépendance et ne pas me sentir obligé d’aimer un livre parce qu’on me l’a donné en SP. Ceci dit il y a des maisons d’édition avec lesquels j’adorerais travailler !

 

GVL : Te considères-tu comme un influenceur ? Pourquoi ?

On apprécie d’être lu et quand on a un retour d’un(e) blogueur qui nous dit qu’il a acheté le livre ou qu’il est aller voir le film dont on a parlé sur le blog. C’est une forme de récompense. « Influenceur », très honnêtement je ne sais pas. Oui dans une certaine mesure mais c’est dans les deux sens car « l’influenceur » peut devenir « l’influencé » et c’est toute la beauté des partages blogs. Ce qui est sûr c’est qu’un retour positif fait toujours plaisir !

 

GVL : Quelle est pour toi la définition du bon blogueur ?

Quelqu’un pour qui l’échange, le partage est au cœur du projet. Un blog où il y a de la vie, du débat. Un blog enfin ou l’on ressent le plaisir pris par l’auteur(e) à écrire sa chronique mais aussi à répondre aux commentaires positifs ou négatifs des personnes. C’est ce que je préfère.

 

GVL :  Cette définition me va ! lol ET… A ton avis : Quel est l’avenir des blogs dans l’avenir du livre ?

Instagram est un outil d’expression qui prend de plus en plus d’importance, depuis quelques années, même chose pour les chaînes vidéos sur Youtube. Twitter, Facebook sont des indispensables mais je pense que tous ces réseaux sociaux se complètent parfaitement. Je ne les oppose pas. Nous sommes aujourd’hui dans une nouvelle ère et je pense que les blogs littéraires ont toute leur place dans ce monde en total reconfiguration. Babelio, Netgalley et d’autres plateformes d’échanges autour des livres permettent de rendre l’expérience blog encore plus enrichissante. Je pense que les blogs littéraires ont aujourd’hui bien plus d’impact sur les ventes de livres qu’une bonne chronique dans des magazines ou journaux que nous lisons de moins en moins.

 

GVL : Ne penses-tu pas que la blogosphère livresque sera saturée un jour

Non, je ne vois pas les choses comme celle là. Il y a de la place pour tout le monde car chacun(e) à le droit de créé un blog et d’exprimer ses opinions sur un livre à travers des chroniques. Par contre, on le constate souvent, beaucoup de blogueurs abandonnent en cours de route leurs blogs. Combien de blogs littéraires passent le cap des 3 ou 4 ans. Pas tant que ça. Au delà de cinq ans d’existence, on est des dinosaures qui je l’espère ne seront pas en voie de disparition d’ici peu ^^

GVL : Peux-tu donner deux conseils aux nouveaux blogueurs ?

D’être eux-mêmes. On a beau être dans du virtuel, je crois qu’on ne peut pas mentir aux autres et se mentir à soi-même très longtemps. Avant tout le blog c’est du plaisir pour écrire des chroniques certes mais aussi et surtout pour échanger avec les autres membres.

 

GVL : A par la lecture et ton blog, quelles sont tes autres passions dans la vie ?

Je vais très souvent au cinéma. J’aime les concerts aussi. En activité de loisirs je fais du modelage et du dessin. J’adore les animaux et j’ai d’ailleurs une petite chienne (de 35kg..) qui s’appelle Malzenn (flocon de neige en Breton). J’adore la balader au bord de l’océan. Je collectionne les  figurines Funko Pop (oui je sais.. lol ^^).

 

GVL : J’adore le nom de ta chienne, voilà.  Aussi Fred, pour terminer, y a-t-il d’autres questions que tu aurais aimé que je te pose sur ton blog ?

Et si oui, lesquelles, et peux-tu y répondre du coup !

Non, je crois que l’on a déjà grâce à tes questions répondu à l’essentiel de ce que je voulais dire sur le blog.

GVL : Sinon…rien à ajouter ?

Pas un mot de plus ^^ 😉

GVL : Tu es certain(e) que c’est ton dernier mot ?

Oui c’est mon dernier mot Geneviève 😉

 

GVL :  Ouf j’ai eu peur que tu ne m’appelle Jean Pierre ! Alors Fred,  un petit coup de gueule. ET Un gros coup de cœur… ? (Mais pas des livres, hein !)

 Le petit coup de gueule se serait d’arrêter de vouloir censurer des œuvres parce que leurs auteur(e)s ont commis tel ou tel méfait. Laissons la liberté aux gens de choisir s’ils veulent ou non aller au cinéma, lire un livre etc.. Marre de ces censeurs !

Le gros coup de coeur ce serait le film « Joker » que j’ai vu et adoré au cinéma. Un Joaquin Phoenix au sommet. Culte !

 

GVL :  Ah et comme tu as un blog où on parle aussi  polars, peux-tu répondre à cette dernière question : Que pensez-vous de l’évolution du roman noir-policier et thrillers en ce moment ?

Le thriller est en prise réel avec la société et il ne l’a peut être jamais autant été. Ils parlent de migrants, de drogue, d’abus de toutes sortes, de corruption.. C’est de plus en plus violent dans les descriptions, de plus en plus réaliste aussi. le lecteur cherche à se divertir mais il ne veut pas être pris pour un imbécile non plus : il veut du réel même si ce dernier est une des portes de l’enfer.. On a jamais eu autant de grands auteur(e)s de thrillers.

 

GVL : Pour conclure : Que penses-tu de ces questions ?

C’est une expérience enrichissante. j’ai pris beaucoup de plaisir à répondre à tes questions Geneviève et j’espère que ceux qui nous liront apprécieront aussi. Je voudrais te remercier Geneviève de m’avoir offert cette opportunité de participer à cette chronique que j’aime beaucoup ! Je voudrais aussi profiter de cette occasion pour remercier chaleureusement les lecteurs/lectrices qui suivent fidèlement mon blog. Comme on dit en Bretagne, KENAVO !

GVL : Kenavo !  Merci à toi  Fred pour ces petites confidences, et à très vite sur collectif Polar et sur la culture dans tous ses états

38 réflexions sur “Blog à part : Portrait de blogueur, Fred de La culture dans tous ses états

  1. J’adore cet homme, il est d’un naturel tellement gentil et son blog est une pépite, il écrit vraiment bien. Il me soutient toujours dès que je sors du nouveau contenu et je l’en remercie profondément 🙏🏻 Je lui fais d’ailleurs parvenir des bises toulousaines directement en Bretagne !
    Cet article est super, on en apprend beaucoup 🙏🏻
    Prenez soin de vous et de vos proches, à la prochaine ☺️

    Aimé par 1 personne

  2. cela fait plaisir de connaître davantage Fred dont je suis les chroniques assidûment!
    ses bibliothèques sont mieux rangées que les miennes il va falloir que je tente de l’imiter 🙂
    pour la censure: c’est au lecteur de faire le tri mais parmi les jeunes fana de réseaux sociaux (formatés?) je suis mitigée (ou alors, je deviens une vieille réac…
    je regarderai le film de Polanski par contre G. non

    Aimé par 2 personnes

  3. Superbe interview du plus cool des Bretons , c’est toujours un plaisir de te lire, cette fois sur un autre versant! Et un énorme merci pour la mention qui me touche beaucoup ☺️ c’est entièrement partagé !de gros bisous à toi Fred et à toi Ge!! 😘

    Aimé par 4 personnes

  4. Très bel entretien ! Pour la censure ou non de certains auteurs ou autres, je suis partagée. Autant j’ai envie de dire « censure » pour certains (Matzneff) autant où je suis d’accord que l’on laisse les gens choisir d’aller voir le dernier Polanski ou pas (par exemple). J’ai le cul entre deux chaises.

    Mais je sais aussi que si l’on passe à la censure (que je n’aime pas trop), on va booster les ventes ou se priver de tas d’œuvres sous prétexte que le peintre Machin a eu un comportement indécent au Xème siècle. Je préconiserais le cas par cas, mais l’Humain s’enflamme vite et ça part souvent en couille. 😉

    Belles biblios qui débordent, comme aussi chez moi ! 😆

    Aimé par 2 personnes

  5. Je voulais te remercier chaleureusement Geneviève de m’avoir offert cet espace sur collectifpolar.com J’ai beaucoup apprécié l’expérience et je vois aussi que nous « philosophons » avec Malzenn et Lulu le « psychopatte » (j’adore le surnom ^^) ! Un grand merci pour ce coup de projecteur sur mon univers c’est vraiment chouette de ta part. Bises bretonnes ensoleillées ! 😊

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s