Les Naufragés Hurleurs, Christian Carayon

La Double Chronique

Aujourd’hui chers amis lecteurs nous vous proposons deux billets pour le prix d’un !

En effet deux Flingueuses ont lu le même livre. Aussi ce matin Mamie Danièle vous a offert sa chronique jubilatoire. Et ce soir c’est Ge notre Porte Flingue qui vous donne son petit post-it. Sont-elles d’accord sur leur avis, ça reste à voir !

Allez c’est parti pour la Double Chronique

Le livre : Les naufragés hurleurs de Christophe Carayon. Paru le 30 janvier 2014 chez Les Nouveaux Auteurs. 19€95. (585 p.) ; 22 x 14 cm. Réédité le 06/02/2020 chez Fleuve éditions dans la collection Fleuve noir. 19.90 €.  (400 pages) ; 21 x 14 cm. 

1925 Le temps paraît si déréglé qu’une prédiction de fin du monde est annoncée au solstice d’hiver. Pour Martial de la Boissière, cette fin des temps ressemble plutôt au naufrage d’un voilier au large de l’île de Bréhat, celui qui emporte son ami d’enfance et, par là même, le dernier fil qui le reliait à sa jeunesse. Mais, quand Martial décide de creuser un peu, il découvre que l’accident n’en est peut-être pas un. Dès lors, son enquête ne va cesser de le ramener sur cette île aux deux visages, où les secrets d’une riche famille viennent côtoyer les rumeurs de sorcellerie et où il devra aussi affronter sa propre part d’ombre. Et comprendre qu’il n’y a pas qu’en mer que l’on déplore des naufragés.

 

L’auteur :  Christian Carayon, originaire du Sud-Ouest, enseigne l’histoire et la géographie en lycée depuis plus de vingt ans. Il vit actuellement dans la Sarthe. En 2012, il se lance dans l’écriture, et publie Le Diable sur les épaules, lauréat du prix Ça m’intéresse Histoire. Suivront Un souffle, une ombre paru en 2016, traduit en plusieurs langues, et Torrents (2018).

 

 

 

 

 

Extrait : 
— Il s’est noyé, gémit le vieux curé. Un accident de bateau en Bretagne. Lui qui aimait tant la mer !
— Un accident ? Quand ?
— Jeudi dernier, je crois. Il ramenait sa belle-mère sur l’île où elle réside. Le voilier a percuté des récifs et Alain s’est retrouvé prisonnier de l’épave. Quand les sauveteurs sont arrivés, il était déjà mort. Le corps de la femme n’a toujours pas été retrouvé.
— Il s’est noyé…
— Tu as le droit d’être en colère, mon garçon. Nous le sommes tous, ici. Mais Alain avait choisi sa vie et les risques qu’elle comportait. Il savait à quel point la mer peut être ingrate et agir en ogresse.

 

Le post-it de Ge

Avant de vous proposer mon petit avis, je tiens à préciser que j’ai lu ce polar rural et  historique lors de sa première sortie en 2014. Et que je profite de sa réédition chez Fleuve noir pour vous donner à lire seulement maintenant mon billet de l’époque.

voilà c’est parti pour mon petit post-it :

Les Naufragés Hurleurs, Christian Carayon

C’est le deuxième polar que je lis de Christophe Carayon et c’est surtout 2e livre de la série Martial de la Boissière après Le diable sur les épaules.  Martial de la Boissière revenu de la grande guerre traumatisé. Cet ancien criminologue, connu pour ses enquêtes autour du paranormal et qui ne voit dans ces morts suspectes que des crimes perpétrés par la main de l’homme.

« Il vivait bien dans son monde à lui, abrité derrière les murs du domaine de Beaunac. Il avait son manoir, ses chevaux, ses forêts, ses combes, ses collines, son ruisseau. Il avait Raoul, dont la loyauté était aussi grande que son visage était ravagé. Il avait Camille, qui passait dans sa vie à défaut de la partager réellement. Et, quand il sortait de Beaunac, il avait le Cercle Cardan et ses enquêtes. »

Martial de La Boissière ce jeune homme passionné par les énigmes policières. Il se retrouve ici entraîné dans une intrigue policière à la mort de son meilleur ami.

Nous sommes en 1925. Alors qu’une prédiction annonçant la fin des temps au solstice d’hiver se répand de plus en plus, l’ami d’enfance de Martial de la Boissière est emporté dans le naufrage d’un voilier au large de l’île de Bréhat. Lorsque Martial décide de comprendre ce qui s’est passé, il découvre que l’accident n’en est peut-être pas un. Son enquête le plonge dans les secrets d’une riche famille.

J’ai découvert cet auteur en 2012 et lu son tout premier roman. J’avais adoré celui-ci « le diable sur les épaules« , aussi lors de la sortie en 2014 de cette nouvelle enquête de Martial de la Boissière, je me suis précipitée dessus. Et j’ai bien fait car cette nouvelle intrigue est tout aussi passionnante ! Et en plus elle se passe en Bretagne, ce qui n’ai pas fait pour gâcher mon plaisir.
Cette Bretagne qui sert de décor, l’endroit idéal pour y inscrire une histoire magique avec une soupçon de fantastique voire d’ésotérisme. Les tempêtes du bord de mer, les brumes qui brouillent le regard et faussent  le jugement, , les légendes qui imprègnent les esprits….
L’auteur revisite avec bonheur et talent le roman à énigme  et ce second roman est palpitant. On va suivre pas à pas l’enquête menée par notre criminologue, avec lui nous allons découvrir les indices que l’auteur aura bien voulu parsemer au fil du texte. On va découvrir aussi les différents protagonistes. D’ailleurs notre auteurs a une façons bien à lui de décrire ses personnages, hauts en couleurs et finement camper. De multiples rebondissements en chausse-trappes, tout ici est fait pour nous emmener vers le dénouement final.
Et que dire du style élégant  et de l’écriture addictive de notre auteur. Une nouvelle fois j’ai adoré.

Une intrigue menée à la manière d’Agatha Christie, tortueuse et haletante jusqu’au dénouement inattendu ! Un thriller psychologique parfaitement réussi, un livre et un auteur à découvrir de toute urgence.

27 réflexions sur “Les Naufragés Hurleurs, Christian Carayon

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s