Effractions Le festival de littérature de la BPI

Effractions

Le festival de littérature

 à la BPI

Quand la littérature fait effraction dans le réel : du 27 février au 1er mars 2020, la Bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou organise rencontres, ateliers, tables rondes, lectures et performances, pour réfléchir aux relations qu’entretient l’écriture avec la réalité.

La 1ère édition du festival Effractions fait la part belle aux auteurs qui font l’actualité littéraire, et dont les oeuvres donnent matière à penser le lien entre littérature et réel. Il met en avant une littérature qui confronte et interpelle, au sein d’une bibliothèque tournée vers l’actualité, sensible aux questions de société et aux débats de notre temps.

Du  jeudi 27 février au dimanche 1er mars

Durant 4 jours de rencontres, d’ateliers, de tables rondes, de lectures ou de performances, les auteur.e.s invité.e.s nous réveillent et nous bousculent ; ils prennent à bras le corps cette matière bouillonnante du réel, pour ouvrir en nous des perspectives inattendues et faire bouger nos propres limites.

Avec la participation de : Laurent Binet, Arno Bertina, Mona Chollet, Bérengère Cournut, Hélène Gaudy, Régis Jauffret, Maylis de Kerangal, Vincent Message, Mathieu Palain, Sylvain Pattieu, Emmanuelle Pireyre, Olivia Rosenthal, Gabrielle Tuloup, Olivier Weber et bien d’autres… dont Dominique Sylvain, Martin Mongin, 

Pour ma part je devrai m’y rendre le 28 et le 29.

J’ai noté sur mes tablettes quelques rencontres :

Le 28

Sylvain Pattieu / Regard kaléidoscopique de l’écrivain

19h00 – 19h45

Comment la réalité devient-elle une matière littéraire ? Les réponses divergent en fonction du genre choisi et du sujet abordé. Sylvain Pattieu explore dans ses textes différentes façons de ressaisir le monde dans son épaisseur historique, politique et sociologique.

En partant d’un fait-divers datant de 1920, il évoque Marseille aujourd’hui. Dans un montage des documents administratifs, lettres et monologues, il rend compte de la trajectoire de deux jeunes
lycéennes à Saint-Denis dans les années 2000. Son documentaire littéraire Avant de disparaître donne la parole aux ouvriers de l’usine PSA à Aulnay, fermée en 2014.

Forêt-Furieuse, son dernier roman, invente le monde qui succède à une catastrophe où l’on retrouve les échos de l’actualité : hantises écologiques, terreur devant la guerre en Syrie et la montée du fanatisme religieux.

Qu’est-ce qu’un récit post-apocalyptique peut nous dire du temps présent ? Forêt-Furieuse raconte l’histoire d’une jeunesse rescapée qui s’invente un nouveau monde d’enfants sauvages, dans une langue qui n’est nullement déconnectée de notre réalité : car derrière les anglicismes et les mot-valises, le lecteur perçoit sans peine la critique d’un monde miné par la violence et les extrémismes religieux.

Sylvain Pattieu est écrivain, docteur en histoire et enseignant en master de création littéraire. Auteur prolifique, il a signé aussi bien des livres d’histoire que des fictions et des documentaires littéraires. Forêt-furieuse est son quatrième roman.

Rencontre animée par Guénaël Boutouillet

 

Le 29

Martin Mongin / Insaisissable Francis Rissin

15h-16h

Difficile de définir Francis Rissin, tant il s’inscrit au-delà de toute catégorie littéraire : on navigue entre le roman politique, le polar, le journal intime, la biographie et le récit fantastique. Et, bien entendu, difficile de définir le personnage central du roman, le fameux Francis Rissin, personnalité politique à la fois omniprésente et évanescente, tour à tour figure messianique, sujet de recherche universitaire, ou encore (heureux hasard ?) objet d’une exposition à Beaubourg.

Le roman tout entier prend la forme d’un jeu de piste, sorte d’enquête géante qui bouscule avec brio les liens entre littérature et politique. Ce « Chantier de fouille » sera peut-être l’occasion de lever une fois pour toutes le mystère entourant l’insaisissable Francis Rissin… Et de (re)découvrir un texte qui résonne bruyamment avec les préoccupations qui agitent la France depuis plusieurs mois.

Martin Mongin est professeur de philosophie et écrivain. Déjà auteur d’articles et d’essais politiques, il signe avec Francis Rissin (Tusitala, 2019) son entrée sur la scène littéraire.

Rencontre animée par Yann Nicol.

Francis Rissin a été mon énorme coup de coeur de 2019 aussi je ne vais pas manquer de rencontrer son auteur puisque l’occasion m’en est donné.

Le livre : Francis Rissin de Martin Mongin. Paru le 21 août 2019 aux éditions Tusitala. 22€. (611 p.) ; 19 x 14 cm

4e de couv :

« Il faut laisser les créatures Imaginaires vivre leur vie de leur côté, sinon elles mêlent leurs pensées aux vôtres, elles prennent progressivement le contrôle de votre esprit. Le nom de Francis Rissin m’a poursuivi tout au long de mon existence. »

De mystérieuses affiches apparaissent dans les villes de France, seulement ornées du nom de Francis Rissin. Oui est-il ? La presse s’interroge, la police enquête, la population s’emballe. Et si Francis Rissin s’apprêtait à prendre le pouvoir, à sauver la France ?

Martin Mongin signe un premier roman vertigineux. Une enquête paranoïaque sur l’insaisissable Francis Rissin en onze récits qui lorgnent tour à tour vers le roman policier, le fantastique, le journal intime, le thriller politique. Avec une maîtrise rare, l’auteur tisse sa toile comme un piège qui se referme sur le lecteur et ses certitudes, au coeur de cette zone floue où réalité et fiction s’entremêlent.

Mon petit avis ICI

Le 1er

Dominique Sylvain / Roman noir et réel

17h00 – 18h00

Le roman noir porte dans son ADN une vision tragique de la société et de l’Homme, fondée sur l’exploration du réel. Il entend dire et dévoiler, en employant différents registres dont l’humour n’est jamais exclu, et en parcourant l’Histoire comme l’actualité.

Dominique Sylvain fait partie des autrices majeures du roman noir. Le crime lui permet d’aborder des sujets comme l’armement, l’amour, le terrorisme ou encore les nouvelles technologies. Le réel joue un rôle dans son écriture, et cette rencontre en format « Chantier de fouille » en évoquera la place dans son univers romanesque.

Dominique Sylvain est un grand nom du roman noir. Elle est également la fondatrice d’Akatombo, maison d’édition consacrée à la fiction japonaise. Elle obtient en 2005 le Grand prix des lectrices de Elle pour Passage du Désir, qui signe l’acte de naissance du duo d’enquêtrices franco-américain Lola Jost et Ingrid Diesel.

Rencontre animée par Caroline de Benedetti

 

Effractions est un festival entièrement gratuit et ouvert à tous.

Horaires

Les rencontres du festival ont lieu du jeudi 27 février au dimanche 1er mars, de 12h à 22h.

Espaces du festival

La majorité des rencontres se déroule dans le Forum -1, au niveau -1 du Centre Pompidou. Les ateliers d’écriture et revues de presse de l’écrivain ont lieu dans les espaces de la bibliothèque, respectivement dans l’Atelier et dans l’espace Presse.

Transports

Métro
Rambuteau (ligne 11),
Hôtel de Ville (lignes 1 et 11),
Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11 et 14)

RER
Châtelet-Les Halles (lignes A, B, D)

Bus : 29, 38, 47, 75

Pour plus d’info c’est ICI

17 réflexions sur “Effractions Le festival de littérature de la BPI

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s