La Voie des âmes – Laurent Scalese

Le livre : La Voie des âmes de Laurent Scalese. Paru le 19 mars 2015 aux éditions Belfond. 21,90€ ;  (616 p.) ; 23 x 14 cm.

Réédité en poche le 10 novembre 2016 chez Pocket Thriller. 8€95.  (730 p.) ; 18 x 11 cm

4e e couv :

Elles sont partout, elles sont invisibles, elles se sont emparées de nos corps et veulent nous posséder. Ce sont les âmes noires de nos ancêtres. Un seul homme pourra les combattre. Pour sauver la femme qu’il aime…

Richard Neville est un flic français comme il en existe peu. En touchant la main d’une victime, il parvient à reconstituer les derniers instants de sa vie, et à identifier son assassin – ce qui lui vaut d’être régulièrement sollicité par les polices du monde entier. Cette fois, il est appelé à New York, il s’y rend avec sa femme, Clara.

Assassinée en pleine journée à Central Park.

Lui, le super-flic, n’a pas pu protéger l’amour de sa vie, la mère de ses enfants… Mais dès le soir du meurtre d’étranges incidents surviennent : Richard pense d’abord que Clara cherche à communiquer avec lui de l’au-delà. Jusqu’à ce qu’une femme mystérieuse lui rende visite pour lui proposer un marché incroyable : sauver Clara, en échange d’un service…

L’auteur : Laurent Scalese Passionné par le roman noir des années 1930-1940 et le cinéma anglo-américain, Laurent Scalese est aujourd’hui un scénariste reconnu pour le cinéma et la télévision. notamment cocréateur de la série policière Cherif. Il est également l’auteur de romans et de nouvelles, dont la dernière, L’Encre et le Sang, a été écrite à quatre mains avec son complice Franck Thilliez.Auteur de romans policiers à succès, il a publié Le Samouraï qui pleure, L’Ombre de Janus, Des pas sous la cendre chez Pygmalion et, chez Belfond, Le Baiser de Jason, prix Sang d’encre des lycéens 2005, Le Sang de la mariée (2006) et La Cicatrice du diable (2009). La Voie des âmes est son septième roman. Laurent Scalese signe un thriller bouleversant et d’une envergure saisissante. Une histoire qui nous parle à tous : jusqu’où serions-nous prêts à aller par amour ?

 

extrait :
Dans un geste d’amour filial, elle prit sa tête dans ses mains. Le père et la fille se fixèrent et échangèrent quelques paroles en yiddish, à voix basse. Deux âmes brisées qui luttaient pour ne pas s’enliser dans les sables mouvants du deuil. Même si Richard ne comprenait pas ce qu’ils disaient, leur chagrin, pudique mais sincère, lui serra le cœur et le renvoya au sien.

La chronique jubilatoire du Dany

Richard Neville, un policier français, parvient à retracer les derniers instants de personnes assassinées, en touchant leur main et à démasquer leur assassin. Lors d’une mission à New York, sa femme est tuée à Central Park. Il reçoit alors la visite d’une mystérieuse femme qui lui propose de remonter le temps, jusqu’au moment qui précède le meurtre de sa femme.

J’en suis encore toute retournée …
Dans « Des pas sous la cendre » il y a un thriller teinté d’une dose de fantastique, dans « L’encre et le sang » commis avec son complice Franck Thilliez, je dirais qu’il fait moitié-moitié, là, dans « La voie des âmes », l’auteur fait que le fantastique l’emporte largement sur le réel, encore que celui-ci est indispensable au premier … A ce titre il est tout à fait légitime qu’il fasse partie de « la ligue de l’imaginaire ».
Bref, j’ai aimé. Je me suis un peu perdue dans les usurpations successives d’identité mais l’auteur l’a sans doute voulu ainsi.
Damien a un don (il me fait penser à Julien Ducat, le héros de « L’autre » de Olivier Descosse) et à ce titre, il est amené à aider la police de New York. Mais la police de Big Apple n’est pas la seule à s’intéresser à ce don. S’en suit la rivalité du bien et du mal (plutôt du mal d’ailleurs) que cela soit au niveau intime ou au niveau de l’humanité.
Outre l’intrigue, taillée au scalpel, les questionnements des héros interpellent chacun d’entre nous : la mort, l’amitié, l’avenir de l’humanité, la fidélité, l’amour … Toute en rebondissements cette histoire nous fait aussi découvrir New York et le bush australien. Quant à l’ultime rebondissement, je ne cache pas ma joie … je l’avais imaginé ! parmi d’autres il est vrai …
On est bien loin de la série télévisée « Cherif » mais les références au cinéma américain nous y font penser bien sur.
600 pages d’une intensité éprouvante pour le lecteur qui sombre dans l’addiction … le pauvre ! et les critiques ne s’y trompent pas. Un conseil cependant : ne pas trop en lire car elles dévoilent parfois un peu trop l’intrigue mais le nombre est un gage d’intérêt.
A quand le prochain Monsieur Scalese ? Moi qui suis plutôt formatée comme Mike … j’en rêve !

3 réflexions sur “La Voie des âmes – Laurent Scalese

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s