Ambre de Maxime Chattam

Le livre : Ambre de Maxime Chattam Paru le 9 mai 2018 chez Le Livre de Poche collection Science Fiction série Autre-Monde. 5€ ; (174 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv :

Ambre

Ambre Caldero vit dans un mobil-home au milieu des bois. Sa mère n’est jamais là, préférant fuir. Son beau-père ne s’intéresse qu’au bowling. Mais elle a la lecture. Chaque page est une petite victoire sur la réalité, chaque roman, une nouvelle vie qui lui redonne de l’espoir.

Lorsque Ambre comprend qu’elle est la seule à s’intéresser aux étranges disparitions qui frappent Carson Mills, son meilleur allié devient son pire ennemi. L’explication de tous ces mystères serait-elle fantastique ? Ou son imagination lui jouerait-elle des tours ?

Histoire inédite, Ambre révèle le passé d’un personnage devenu célèbre à travers la saga Autre-Monde, dont ce texte constitue une parfaite introduction.

 

 

L’auteur : Doit-on encore présenter Maxime Chattam. Maxime Chattam est né en 1976 et il est l’auteur d’une vingtaine de romans vendus à plusieurs millions d’exemplaires dans le monde.

Depuis sa contribution au recueil Enfant, je me souviens…, Maxime Chattam s’est engagé activement auprès de l’UNICEF.

En achetant cet ouvrage, vous soutenez l’action de l’UNICEF en faveur de l’éducation, pour permettre aux 124 millions d’enfants actuellement non scolarisés dans le monde de sortir de la pauvreté et de se construire de meilleures chances d’avenir.

 

Extrait : 
L’apocalypse frappa sans le prélude des sept trompettes.
L’humanité bascula en quelques jours à peine. Balayée sans avoir le temps de protester, de s’indigner, de supplier, happée par le chaos dans un immense hoquet terrifié. Le ciel résonnait encore de l’écho des coups de tonnerre incessants lorsque le dernier homme tomba sur une terre balayée de rafales féroces. Les corps tapissaient le sol, les vêtements claquant dans le vent perpétuel, visages livides, regards éteints, une extinction massive, subite, inéluctable.
La stridulation d’un criquet colossal déchira le silence. Chaque plainte s’affinait en une sirène assourdissante retentissant à travers les plaines 8du monde. Un appel qui révélait petit à petit sa nature digitale.
Ambre Caldero se réveilla en sueur, le cœur battant, et chercha son réveil du bout des doigts pour en couper l’agaçant rugissement.

 

 La Kronik d’Eppy

AMBRE de Maxime CHATTAM au Livre de Poche en partenariat avec l’UNICEF

 

Si comme moi vous avez dévoré le cycle Autre-Monde, vous ne pourrez qu’être conquis par l’histoire d’Ambre qui vient éclairer les parts d’ombre de ce personnage clé.

Et si vous n’avez pas lu Autre-Monde, vous aurez envie de le faire !

L’Histoire :

Ambre rêve. D’apocalypse, de la fin de l’humanité ponctuée de coups de tonnerre hors norme.

Il faut dire que sa vie ne ressemble en rien à un conte de fée. Elle vit avec sa mère et son beau-père dans un mobil-home. Elle regrette le pensionnat qu’elle a dû quitter car il n’y avait plus d’argent. Et pourtant sa mère s’éreinte. Pendant ce temps, son beau-père, Joe, qui rêve de championnats nationaux de bowling, alors qu’il n’est que le champion de la ville ; autant dire rien, dort et s’entraîne. Il ne faut pas le contrarier. Ambre le surnomme « Gouttière ». Mais pas devant lui. Même si parfois elle n’arrive pas à retenir des mots qui vont déclencher sa colère. C’est que Gouttière boit beaucoup. Trop. Et qu’il est violent. La mère d’Ambre en sait quelque chose. Joe n’ose pas toucher Ambre. Il sait que c’est la limite à ne pas dépasser, pour conserver la mère d’Ambre à ses côtés, captive volontaire et docile.

Puis Ambre est dans cet âge difficile qu’est l’adolescence, celui où le corps de la fillette se transforme inexorablement pour la rendre presque femme, où le sang s’écoule et où la poitrine gonfle. Elle n’appartient plus à l’enfance et est rejetée par les adultes qui lui reprochent son manque de maturité. Elle se raccroche désespérément à sa part d’enfance, à ses jeux, naïfs, mais qu’importe. Heureusement elle a ses livres qui lui permettent de rêver. Derniers remparts contre ce monde, cette vie, dont elle ne veut pas. Même l’école est une épreuve. Elle est bonne élève, d’une beauté rare, ne possède pas de portable, elle est si différente du troupeau. Elle sait que si elle veut fuir cette ville elle doit avoir de bonnes notes. Pour s’échapper et accéder à un avenir meilleur. Elle y a droit. Et elle fera tout pour y parvenir. Elle ne pense qu’à ça !

Mais les choses bougent autour d’elle. Cette élève disparue dont il ne reste que les vêtements dans le box des toilettes et cette odeur d’ozone qui flotte dans l’air. Ce n’est pas normal. Ou alors Ambre devient folle. Elle ressent une présence, un danger dans ces toilettes pourtant vide.

Puis ce SDF qui a disparu aussi ou qui s’est transformé en quelque chose de dangereux et qui a faim. Quelque chose qui veut Ambre. Ses cauchemars empirent. Rêve, réalité ? Tout s’embrouille.

Et si à force de rêver de fin du monde c’est elle qui avait déclenché toutes ces choses ?

Mais elle n’est pas folle. Elle ne rêve pas. La chose la chasse.

Ambre est belle et elle attire les convoitises. Entre un monstre humain et bien réel qui ne peut plus réfréner ses instincts et une chose innommable qui rôde, Ambre doit fuir. Loin. Et pour une fois sa mère va jouer son rôle. Un temps.

Mais, une fois encore, sa mère s’est laissée convaincre, et les revoilà dans la voiture de Gouttière vers cette vie qui n’en est pas une. Cette vie dont elle ne veut pas.

Alors que la voiture roule, le silence, tout à coup, se fait assourdissant, et l’obscurité est totale. Il n’y a plus d’électricité en dehors de ces éclairs incroyables, toujours plus forts, sans une once de tonnerre.

La tempête, celle qui palpite et qui dévore, prélude à l’Alliance des Trois (T1 – Autre-Monde), s’abat et s’acharne sur ce « coin de paradis » dont Ambre ne veut plus depuis longtemps !

Et le monde change. Inexorablement. Pour un meilleur ?

30 réflexions sur “Ambre de Maxime Chattam

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s