Nils Barrellon à l’honneur : 32 # février 2020

Le trentième deuxième « Auteur à l’honneur » sur collectif polar sera un auteur français. Un jeune auteur

Et c’est Nils Barrelon que j’ai choisi de mettre en avant.

Mais avant de vous expliquer pourquoi c’est Nils qui poursuit cette nouvelle rubrique sur notre blog, je vous en rappelle le principe.

L’idée est que chaque mois, on se fasse découvrir un auteur qui nous tient à cœur. Étant tous des lecteurs d’horizons différents, cela permet aux uns et aux autres d’explorer d’autres univers qui nous tentent ! Pour participer, rien de plus simple :
  • une photo de l’auteur
  • une bref biographie de lui
  • Et enfin, deux ou trois livres que vous avez aimés et pourquoi !
🙂 

 

Mais revenant à notre auteur à l’honneur

Pourquoi Nils aujourd’hui ?

Parce que ce mec est un véritable trublion. Parque qu’il a un humour féroce, qu’avec lui on ne s’ennuie jamais. Qu’il a une immense culture mais il n’en fait jamais cas.

Et aussi parce que j’ai eu le joie de la recevoir à la bibliothèque.

Cicéron, Lou et Nils (Tout au fond) lors d’un Apéro Polar

Autour d’un Apéro polar avec Lou Vernet et  Cicéron Angledroit, Nils Barrellon  était venu nous parler d’auto édition de petites maisons d’éditions et nous expliquer son parcours du combattant(e) pour arriver à toucher ses lecteurs.

 

Notre auteur justement qui est-il ?

Nils Barrellon est né en 1975 à Bron. Des parents professeurs et une enfance paisible dans la banlieue lyonnaise… Avant d’obtenir le Capes de Sciences Physiques à 21 ans. Puis c’est l’exil en région parisienne pour ses premiers postes d’enseignant.

Premier poste à Gonesse dans le neuf cinq. 1998, collège Léon Blum à Villiers-le-Bel

2004 Nils Barrellon est professeur dans un lycée parisien.

Il enchaîne avec le conservatoire d’art dramatique puis se met à écrire, tout d’abord des comédies avant de se lancer dans la littérature, la noire !

Il est marié et père de trois enfants.

Il écrit du polar, roman policier, roman noir, thriller, rien ne lui fait peur.

Il a aussi fait paraître un roman pour la jeunesse

Il est également l’auteur de de nouvelles et de pièces de théâtre dont l’une a gagné le Prix de la Comédie au Festival de Dax en 2004.

C’est en 2014 qu’en le découvre avec son premier polar

Auteur de déjà plusieurs ouvrages, Nils Barrellon fait partie de ces auteurs dont on attend avec impatience le prochain roman !

Bibliographie

Le dernier en date

Le neutrino de Majorana 

Au début du siècle dernier, en Italie, Ettore Majorana, jeune savant de la trempe d’Einstein, partage sa fougue et sa passion entre les particules et Emilia, une jeune étudiante argentine.

Bien des années plus tard, au CERN – le plus grand accélérateur de particules du monde -, 600 millions de protons se heurtent chaque seconde pour faire jaillir du vide la matière telle que nous la connaissons. L’univers, les étoiles, la Terre, la mer, les arbres, les plantes, les êtres vivants… Ainsi que les cadavres.

Quand le corps de Sabrina Marco, chercheuse dans le prestigieux laboratoire, est découvert, le crâne fracassé, aux abords du complexe, après la sidération de tous, les questions vont très vite s’enchaîner. Qui ? Pourquoi ?

Le meurtre ayant eu lieu sur la frontière, c’est en « parfaite » coopération, que la police française et la police suisse vont devoir mener l’enquête. Et aller de surprise en surprise…

Le premier

Le jeu de l’assassin : thriller  (2014)

Le cadavre d’une femme poignardée avec une violence extrême est retrouvé sur les rails, près de la gare du Nord. Ce n’est que la première victime d’une longue liste. A chaque fois, les proies sont des prostituées dont le tueur sème les corps dans différents quartiers populaires de Paris. Des meurtres sordides, sans motif apparent.

Le commissaire Kuhn n’a pratiquement aucun indice et l’enquête s’enlise. Jusqu’à ce que le meurtrier fasse en sorte que l’on retrouve sa trace. Il relance ainsi la partie dans un jeu macabre et pervers avec la police. Un jeu de piste infernal au dénouement inattendu…

 

 

 

 

La fille qui en savait trop

 

Une main de femme aux ongles vernis de rouge, tranchée net au niveau du poignet, est retrouvée dans la ménagerie du Jardin des Plantes, à Paris. Dans l’enclos des cochons… La victime a-t-elle été tuée ici avant d’être dévorée par les porcs ? Pour le commissaire Kuhn, ce n’est que le début d’une affaire tortueuse.

Du bois de Boulogne aux salons feutrés des ambassades, des squats de camés aux bureaux survoltés du 36 quai des Orfèvres, le commissaire se débat dans un noeud de vipères. Le meurtre semble avoir un lien avec un ignoble trafic aux multiples ramifications.

Pour Kuhn, il n’y a qu’une seule manière de dénouer l’affaire : découvrir ce que cette fille avait bien pu apprendre avant de finir découpée en morceaux…

 

 

La lettre et le peigne

 

Avril 1945. Anna Schmidt erre dans les rues dévastées de Berlin à la recherche d’un abri.

Janvier 1953. Elle confie à son cousin Heinrich une mystérieuse lettre qu’elle lui demande de remettre à son fils Josef si un jour celui-ci se sentait en danger et venait la réclamer.

Septembre 2012. La capitaine Hoffer enquête sur l’assassinat d’un gardien du musée d’Histoire de Berlin. Le mobile du crime semble être le vol d’un peigne tristement célèbre…

Quelques mois plus tard, Jacob Schmidt est sauvagement agressé en sortant d’un club. En déposant plainte, il croise la capitaine Hoffer, très intriguée par son histoire.

Depuis. Jacob se sent traqué. Et le souvenir de cette lettre dont Josef, son père, lui avait parlé lui revient en mémoire… De Francfort à Paris en passant par Berlin, il décide alors de tenter l’impossible pour la retrouver…

 

I invade you 

Nils Barrellon, Sarah Turoche-Dromery

 

Paris, 3 heures du matin, les rues sont désertes. Une vieille R19 arrive. Orbi conduit. Invader, lui, se prépare. Leur duo est rodé et les invasions se multiplient. Plus de mille monstres pixellisés recouvrent les murs de la capitale. Orbi ralentit, Invader ajuste un masque en latex sur son visage puis bondit de la voiture. Son coeur bat fort mais, avec le temps, il a appris à ne plus confondre vitesse et précipitation.

Dès le lendemain, les « chasseurs » de Spaces partiront à la recherche des mosaïques fraîchement posées. Esther, 16 ans, fait partie de ces fans.

Elle a découvert ce jeu grandeur nature avec Grégoire qu’elle essaie maintenant d’oublier en arpentant la ville.

Ce qu’elle ignore, c’est que le corps d’une jeune femme vient d’être retrouvé au pied d’une de ces mosaïques. Quel danger plane sur les admirateurs de l’artiste ?

Une plongée dans le Paris du Street art, un roman policier qui nous invite à regarder la ville autrement.

 

Voilà vous savez presque tout sur Nils. J’espère que vous allez avoir envie de le découvrir et surtout de la lire. Son commisaire Kuhn vaut le détour. Et puis avec Nils, on lit moins bête, surtout si comme moi on est une brêle en science. Lui il s’amuse avec les mathématique, les sciences et la physique quantique, c’est vous dire.

Et surtout…Revenez me voir quand vous aurez fait l’expérience Nils Barretton !

 

12 réflexions sur “Nils Barrellon à l’honneur : 32 # février 2020

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s