Madame B de Sandrine Destombes

Le livre : Madame B de Sandrine Destombes – Paru le 05 mars 2020 chez Hugo Roman – collection  Hugo Thriller. 19.95 € –  (336 pages) ; 21 x  14 cm

 4ème de couverture :

Blanche Barjac, Madame B, est nettoyeur de profession. Malfaiteurs, tueurs à gages et meurtriers, tous font appel à elle pour qu’il ne reste plus une trace de leurs crimes et délits. Après plusieurs années passées à s’imposer dans ce monde d’hommes, Blanche est devenue une professionnelle respectée dans ce milieu si particulier. Digne héritière de son beau- père qui l’a formée, elle est reconnue pour son efficacité, sa discrétion et son savoir-faire.

Si après chacune de ses interventions Madame B garde un indice comme « assurance-vie », elle n’est pas la seule à accumuler les preuves compromettantes.

En menant l’enquête sur le maître-chanteur qui la persécute et la fait douter chaque jour un peu plus de sa santé mentale, Blanche revient sur son passé et réalise que malgré les nettoyages, toutes les taches ne sont pas effacées. Et que chaque acte entraîne des conséquences.

 

L’auteur : Née en 1971, Sandrine Destombes a toujours vécu à Paris.
Après avoir suivi des études à l’Ecole pour les Métiers du Cinéma et de la Télévision de Paris, elle travaille dans la production d’événements et profite de son temps libre pour écrire des polars, son domaine de prédilection.
Elle signe avec Madame B son 7ème roman.

 

 

 

 

 

Extraits :
« Faire disparaître un corps était autrement plus compliqué que de faire disparaître une tache de sang. La corpulence du sujet, le lieu où il se trouvait ou le timing imposé étaient autant de paramètres que Blanche devait assimiler avant d’exécuter sa mission. On ne pouvait pas dissoudre un corps avec de la soude caustique dans n’importe quelle baignoire, tout comme on ne transportait pas un homme de cent vingt kilos sans être équipé d’un chariot adapté. Toutes ses connaissances, Blanche les devait à Adrian, son beau-père. Il l’avait entraînée des mois durant sur des cadavres sortis tout droit de la morgue.
Quand elle lui avait demandé où il se fournissait, il avait évoqué une dette sans plus s’étaler. Blanche avait compris alors que les indices qu’elle gardait pouvaient avoir d’autres fins que celles d’une assurance-vie. »
 « Dans l’imaginaire collectif, un nettoyeur était forcément muni d’un arsenal digne des plus grands gangsters et maîtrisait les arts martiaux ou d’autres techniques de combat éprouvées par les services secrets. Dans la réalité, les armes de Blanche se résumaient à ses produits ménagers et ses sacs-poubelle aux couleurs variées. Pas de quoi repousser un ennemi à moins de viser les yeux avec l’un de ses sprays. »

 

La chronique jubilatoire de Dany

Madame B de Sandrine Destombes

Blanche, madame B est nettoyeuse … non pas femme de ménage mais bien celle qui rend propre une scène de crime, célibataire, la quarantaine et un très bon carnet d’adresses. Son mentor et beau-père Adam prend soin de sa santé fragilisée par des épisodes douloureux de sa jeunesse.

En littérature noire il y a les énigmes à tiroirs où chaque fausse piste se referme pour que le lecteur en ouvre une nouvelle. C’est propre et net. Ici je dirais que nous sommes en présence d’une poupée russe … on ouvre une poupée … on secoue pour savoir si c’est la dernière et bien non … encore une … Oui c’est l’effet déroutant que m’a fait cette lecture : rien de convenu, aucun acquis. En plus à certains moment on se dit « non elle ne va pas oser ! » Et bien si, elle ose tout Sandrine Destombes : elle vous met mal à l’aise, vous secoue les convictions manichéennes. Seule ou presque dans ce monde de brutes, Blanche ne peut compter que sur elle. Certes ici les méchants ont un code d’honneur et c’est pour cela que la défaillance est d’autant plus grave, qu’elle est inexcusable. Blanche va sombrer.

Sandrine Destombes nous offre une plongée chez les méchants, tueurs à gages, trafiquants, etc, mais une plongée en apnée. Sans le salut de la police, elle largue Blanche pour plus de 300 pages rythmées par ses déconvenues. Alors Blanche … ange ou démon, victime ou complice, spectatrice ou maître du jeu ? Lisez et vous saurez … peut-être et prenez garde en ouvrant la porte de votre réfrigérateur !

Par ce roman l’auteure confirme son talent de conteuse et malmène avec une rélle réussite le lecteur qui a coup sur va en redemander. Merci Sandrine !

Je remercie les éditions Hugo romans et #MadameB #NetGalleyFrance

 

Lu en version numérique. epub 7.99 €

#MarsAuFéminin

9 réflexions sur “Madame B de Sandrine Destombes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s