Survivre de Vincent Hauuy

Le livre :  Survivre de Vincent Hauuy – Paru le 19 mars 2020 chez Hugo Roman dans la  collection Hugo Thriller. 19.95 €. (424 pages) ; 22 x 15 cm

4ème de couverture :

  1. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d’eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l’ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C’est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles.

    Dans l’énorme complexe construit ad hoc dans l’Idaho, le lancement de Survivre s’annonce spectaculaire. Mais lorsqu’un agent de la DGSE infiltré dans l’organisation de Perez disparaît, son frère, l’ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l’émission. Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant. Car la promesse d’un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. Dès la première épreuve, le compte à rebours commence. Pour les candidats. Pour Florian Starck. Et pour nous tous.

L’auteur : Né à Nancy en 1975 Vincent Hauuy est un concepteur de jeux vidéo, romancier et scénariste.
Il est titulaire d’un master en information et communication à l’Université de Metz en 2000.
Le tricycle rouge, son premier roman, a obtenu le Prix VSD-RTL du meilleur thriller français 2017. Il récidive avec une nouvelle enquête, Le brasier, publié en 2018.
Dans la toile est paru en 2019.
Vincent Hauuy a vécu avec sa famille à Montréal, au Québec, où il a travaillé dans le monde du jeu vidéo, de 2012 à 2018. Il vit maintenant au Portugal.

son site ICI

Extraits :
«  – Je me retrouvais pour la première fois en pleine conversation avec une Ia, et je ne savais pas quoi dire, incapable de prononcer un mot.
— monsieur Starck ? tout va bien ?
J’étais bluffé. L’intonation semblait humaine. une voix féminine suave, légèrement voilée. Comment avait-elle été créée ? À partir d’échantillons ? D’une modélisation numérique de cordes vocales ? »
 
« — J’ai lu qu’après le changement climatique, de nouvelles espèces avaient émergé. Le pizzly, un croisement d’ours brun et d’ours blanc. Peut-être aurons-nous affaire à un taguar ?
J’ai voulu répondre, mais je voyais bien l’éclat moqueur dans son regard.
— Il y a eu des croisements, oui. Mais en fait, les pizzlys ou les grolars, c’est la même chose, sont apparus dans les années 1970, même si on en parle surtout depuis les années 2010. Par contre, je peux me tromper, mais je ne suis pas certain que l’hybridation des espèces soit au programme de l’émission.
— Dommage. J’aurais bien aimé voir des animaux sauvages en vrai. »
 

  

La chronique jubilatoire de Dany

Survivre de Vincent Hauuy

D’abord : petit lexique …

La collapsologie s’inscrit dans l’idée que l’homme impacte son environnement durablement et négativement, et propage le concept d’urgence écologique, lié notamment au réchauffement climatique et à l’effondrement de la biodiversité (source Wikipédia)

Les survivalistes se préparent en apprenant des techniques de survie et des rudiments de notions médicales, en stockant de la nourriture et des armes, en construisant des abris antiatomiques, ou en apprenant à se nourrir en milieu sauvage ou hostile.(source Wikipédia)

***

Florian est survivaliste, il vit son deuil en auto-suffisance, dans les Alpes, en bonne intelligence avec une communauté écolo voisine. Il est capable de vivre en situation extrême comme Mike Horn.

Son frère, Pierrick est journaliste. Il disparaît alors qu’il a annoncé partir pour le Canada pour traiter d’un sujet sur la libération d’un virus mortel, par le dégel du permafrost.

Sa cœur Claire, Ministre de l’Intérieur fait alors appel à Florian pour infiltrer en tant que coach, une émission de téléréalité qui a tout d’un Koh Lanta hyper branché, dans un environnement artificiel, peuplé de drones, de complices et attaqué de belliqueux paramilitaires non prévus au scénario !

Nous sommes en 2035 et il semble bien que l’humanité ait perdu la partie, à force d’arrogance, face à la nature …

Florian va se retrouver partagé entre l’envie de sauver Zoé, sa candidate qui a fait l’objet d’un traitement très spécial du cerveau suite à un coma profond, et celle de chercher à localiser et sauver son frère.

Stop, je n’en dirai pas plus car il faut se laisser porter par cette intrigue très réaliste, dérangeante et trépidante, qui emprunte à notre présent des éléments qu’elle détourne (du moins on peut l’espérer) à son profit pour s’installer dans un futur proche et qui nous porte à coup sûr à nous questionner sur nos rapports à la vraie vie, la vie naturelle, sur nos priorités et … nos erreurs !

C’est bluffant de réalisme il faut le dire, un vrai coup de maître pour Vincent Hauuy qui n’avait sans doute pas prévu de convoquer le Coronavirus pour la sortie de son thriller. Une narration chronologique efficace et précise y mêle des rapports intra-personnels touchants avec des personnages attachants et souvent ambigus, et des moyens dignes d’une superproduction hollywoodienne. Un excellent moment de lecture pendant un confinement qui nous met bien dans l’ambiance, qui a particulièrement touchée mon attachement au respect de la nature, de la terre et des ses habitants de tous ordres ! Prêts pour quelques efforts pour ne pas en arriver là ?

Lu en version numérique. epub  7.99 € 

Je remercie les éditions #Survivre #NetGalleyFrance

Autres extraits
« — J’étais journaliste reporter indépendant. Je parcourais le monde, je couvrais les guerres, les émeutes, les catastrophes naturelles. Je travaillais en tandem avec mon frère. Tiens, si tu penses que je suis un sauvage, c’est que tu n’as jamais rencontré mon frangin. Et dire que nos parents voulaient qu’on s’illustre en politique. Ce que j’ai fait malgré moi en 2023, quand j’ai commencé à rédiger des papiers et animer des podcasts consacrés au réchauffement climatique.
Nous subissions déjà de plus en plus de canicules, mais la majorité de la population n’était pas prête à sacrifier les steaks issus de l’élevage intensif, les bonnes douches matinales, le plastique, les voitures à essence. À leur décharge, les lobbys xerçaient une forte pression, mais en vérité ils n’avaient même pas besoin d’insister. L’être humain aime son confort et il est incapable de penser à long terme. C’est aussi simple que ça.»
 
« Les décisions drastiques sont souvent prises dans l’urgence et après une catastrophe, jamais en amont.
et puis nous sommes prisonniers des rets d’un système d’une incroyable complexité et d’une inertie colossale, gouverné par mille voix dissonantes qui ne s’accordent que sur une chose : la loi du marché. »

12 réflexions sur “Survivre de Vincent Hauuy

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s