Comme un enchantement de Nathalie Hug

Le livre : Comme un enchantement de Nathalie Hug. Paru le 26 février 2020 chez Calmann-Levy dans la collection Littérature. 19€90. (386 p.) ; 22 x 14 cm

4e de couv :

Et si vous héritiez d’un château en Italie ?

Eddie vit seule à Montmartre dans un minuscule appartement où il lui faut grimper sur une chaise pour entrevoir le Sacré-Coeur. Orpheline, elle s’est réfugiée dans le détachement pour tenir le malheur (et le bonheur) à distance.

Le jour où Eddie apprend qu’elle est l’unique héritière d’un domaine dans la région de Parme, elle décide de s’envoler pour l’Italie. Coup de tête ou coup de poker pour séduire son charmant notaire ?

Lorsqu’elle découvre la ferme fortifiée au sommet d’une colline, elle en tombe aussitôt amoureuse. Malgré l’ampleur de la tâche, Eddie décide de redonner vie à ces ruines.

Mais entre ces murs où résonne partout le rire de ses ancêtres, se cache bien plus que des souvenirs…

L’auteure : Nathalie Hug, romancière et scénariste, est l’auteure de trois romans en solo (L’Enfant-rien, La Demoiselle des tic-tac, 1, rue des petits-pas, tous parus chez Calmann-Lévy) et de quinze romans en duo avec sa moitié Jérôme Camut, multirécompensés.

 

 

 

 

 

Extrait :
Dieu sait combien il en a vu, dans sa vie d’artisan chausseur, des pieds. Tous ont gravi le chemin jusqu’à son modeste atelier pour s’offrir un écrin à leur mesure… riches ou modestes, grands ou petits, plats, tordus, griffus, boudinés, égyptiens, grecs, beaux ou laids, secs ou couverts de cors. Mais jamais, au grand jamais, aussi gracieux que ceux de Philomène. 13Étroits, princiers, de longs orteils aux ongles parfaits, une peau dorée, douce, un talon rond et ferme, une voûte élégante.
Giuseppe est tombé amoureux de ces pieds-là, alors qu’il devait leur confectionner des souliers en cuir ivoire, lacés de rubans d’organza, censés la porter jusqu’à l’autel. L’histoire ne dit pas s’il était déjà séduit quand ses mains ont ensorcelé Philomène, avec cette façon qu’elles ont de prodiguer des caresses dont l’écho ondule de la nuque aux chevilles, ou s’il se contentait de rendre hommage à sa beauté, avant de succomber à son tour.
Simplement les yeux se sont accrochés, les bouches se sont souri, et quand les langues se sont enfin parlé, l’amour leur était déjà tombé dessus, avec son habituelle espièglerie.
Les chaussures de mariage ont été expédiées, le marié s’est impatienté à l’église, avant de comprendre. Un peu de temps a passé, et Philomène s’est présentée un beau jour avec sa valise, en bas du chemin, sous le réverbère.

   Le post-it de Ge

Comme un enchantement de Nathalie Hug

Je ne pouvais pas finir ce mois de #MarsAuFéminin sans vous parlez du dernier bouquin de Nathalie Hug.

Nathalie Hug qui vient nous parler d’amour.

D’amour allez vous me dire mais n’étions-nous pas ici dans un endroit consacré au noir, au polar.

Si, si je vous rassure tout de suite, mais le noir interdit-il l’amour. Et n’ai-je donc point de droit de lire d’autres romans, traitant d’autre sujet moins grave. Quoique l’amour n’est pas un sujet de tout repos. Et puis, qui suis-je si je ne suis point fidèle à mes chouchous, si par simple amitié je ne lis pas et ne donne pas mon avis sur le dernier roman d’une auteure que je suis depuis ces débuts.

 Je disais donc : Nathalie Hug nous parle d’amour, oui !

D’amour comme un évidence, l’amour comme par un enchantement.

L’amour avec tout ce qu’il a de magique.

Et la magie, elle la connait bien notre l’Auteure, elle qui manipule si bien les mots pour mieux nous ensorceler et nous emporter avec elle dans son histoire.

Celle de Eddy

Orpheline depuis l’âge de 16 ans, Eddie s’est construit une vie de détachement et d’invisibilité. Jusqu’au jour où elle apprend qu’elle est l’héritière d’une ferme en ruines dans la région de Parme. Désireuse de découvrir ses racines et de fuir Paris, elle part à la découverte de ce mystérieux héritage, n’imaginant pas à quel point il va bouleverser son existence.

Et celle de Jo, qui va télescoper celle d’Eddy, forcément à 10 ans c’est le premier choc pour Jo qui en un regard tombe éperdument amoureux de la jeune fille, de 6 ans son aînée, qu’il rencontre au coin de sa rue.

Ensuite, et bien la vie mais surtout l’amour impossible de Jo vont faire leur œuvre. Enfin, ils vont bien être aider par Nathalie Hug qui une nouvelle fois nous offre un petit bijou de sensibilité, de tendresse, de subtilité. Car l’imagination de notre auteure est à la hauteur de cette belle histoire d’amour. Son écriture sublime ce récit fantastique ou ce fantastique récit, allez savoir.

Fantastique, oui car la fantaisie est là présente dans cette histoire. D’abord dans le décor que crée de toute pièce notre Auteure. Il nous embarque en Italie, en Emilie Romagne, on imagine bien le bourg et la ferme isolée dans les contreforts de la chaîne des Apennins. On visualise bien cette nature sauvage. On imagine ces ruines à fleur de colline, on aime passer de pièce en pièce dans cette demeure ouverte aux quatre vents, passant d’un bâtiment à un autres, poussant chaque porte avec le cœur qui bat trop vite.

Et puis survient la découverte et avec elle tout un nouveau monde qui s’ouvre à nous. Un monde qui a un petit coté féerique, un monde où les morts parlent aux vivants, où les fantômes protègent plus qu’ils ne font peur. Un monde où l’amour réuni les cœurs.

Voilà vous l’aurez compris, j’ai adoré le nouveau roman de Nathalie Hug.

Ah oui j’allais oublier, il y a quelque chose du Monde de Narnia dans le livre de Nathalie, peut-être « à cause du réverbère, planté en bas du chemin bordé de rocailles, qui serpente jusqu’à la maison. » ou alors à cause de cette porte que l’on pousse pour accéder à un autre monde. Ce monde magique juste là caché à la vue du commun des mortels.

Un lecture qui a été comme un enchantement dans notre monde anxiogène qui nous entoure. Comme une parenthèse enchantée où l’imagination de notre écrivaine fait du bien !

Aussi j’ai hâte de retrouver Nathalie Hug et de lire son prochain roman même si certainement je retournerai avec elle dans mon domaine de prédilection car accompagnée de sa moitié d’orange, je suis certaine qu’elle et Jérôme Camut, ils nous concoctent encore un putain de roman à venir.

Dieu qu’ Ils sont vraiment terribles ces Chouchous, seul ou en couple !!!

#MarsAuFéminin

4 réflexions sur “Comme un enchantement de Nathalie Hug

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s