La maison – Nicolas Jaillet

Hello mes polardeux,

Une nouvelle lectrice vient renforcer les rangs de Collectif Polar.

Et cette lectrice n’est autre que Fanny Haquette qui avait, il y a deux ans, participé à notre  exquis cadavre exquis et qui cette année remet le couvert à la saison 2 de notre nouveau macchabée.

Voici donc sa première chronique pour Collectif Polar


Le livre : La maison de Nicolas Jaillet. Paru le 8 juillet 2013 aux éditions Rue du départ Prix 5,90€ ; (158 pages) ; 11 x 18 cm

4ème de couverture :

A cet instant, une graine est en train de germer dans le ventre de ma mère. Une graine qui lui permettra de tenir ; de résister à la vie qui l’attend. Cette graine, c’est sa décision.

En robe blanche, son bouquet à la main, Martine sait qu’elle n’aimera jamais Jean. Au fond, c’est un soulagement. Car elle a un projet.

Pendant des années, elle survit à son quotidien, banal et terrible, aux côtés d’un mari violent. En silence, en secret, avec une audace et une obstination extraordinaire, elle prépare son évasion.

 

L’auteur :  Nicolas JAILLET est né le 27 mai 1971 à Boulogne-Billancourt en France, est un écrivain français. Il a été comédien de théâtre et collaborateur du chanteur Alexis HK. Il a écrit, entre autres : Le retour du Pirate, Sansalina, Nous les maîtres du monde, etc. et deux récits historiques pour la jeunesse.

 

 

 

 

 

 

 

 

Extrait :
« Il est temps de reprendre le rythme, disait Martine. Dans le tempérament de mon père, le désœuvrement, l’amertume et la frustration reprenaient le dessus. Je passais le plus de temps possible dehors. Jean me reprochais de rentrer tard, mais si je restais à la maison, je sentais que ma présence l’agaçait. Il n’était pas très violent, ou alors il faisait de réels efforts pour se dominer. Mais sa vie quotidienne ne ressemblait pas à ce qu’il avait rêvé. Il bouillonnait de l’intérieur»

 

Les missives de Fanny H

La maison – Nicolas Jaillet

Je craignais un peu d’ouvrir ce livre pour ce que je redoutais d’y trouver à l’intérieur en souffrance et blessure. J’avais déjà pu approcher et aider quelques femmes victimes de violences conjugales et on ne prend pas ce genre de livre en se lovant dans un fauteuil et en se disant « Chouette ! Je vais passer un bon moment !! ». Il était là, dans ma PAL, il attendait.La violence physique et morale au sein d’un couple (que ce soit femme ou homme) ou d’une famille (car n’oublions pas les enfants et les dommages collatéraux…) est un sujet fort de l’actualité. C’est tout simplement pour moi un crime terrible caché, souvent invisible pour les autres et qui existe depuis toujours.A travers le regard du fils de Martine, j’ai vu et ressenti ce qu’elle vivait au quotidien, plutôt ce qu’elle subissait et ce qu’elle taisait. Tout le long je me suis demandée comment cela allait finir pour elle et son fils. J’avais vraiment envie que tout se passe bien et qu’elle réussisse… L’histoire racontée par l’enfant qui devenu homme est un point de vue très intéressant. C’est tellement bien écrit que j’ai fait une recherche internet pour savoir si l’auteur, Nicolas JAILLET, nous racontait ce qu’il avait vécu. Et bien non, mais cela vient d’une histoire vraie qui lui a été rapportée.
A la fin, j’ai pensé à François MAURIAC, lui aussi aimé disséquer ce qui se passe dans les familles une fois la porte fermée…

Et vous ? Peut-être êtes-vous une ou un Martine ? Si c’est le cas, confiez-vous à tout prix à quelqu’un afin que l’on puisse vous aider… S’il vous plait…

6 réflexions sur “La maison – Nicolas Jaillet

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s