À qui pensez-vous quand vous faites l’amour de Eric Costa et Loranek Nikdo

Hello mes polardeux,

Attention aujourd’hui c’est le jour décalé.

Aussi ce matin Miss Aline nous propose une lecture un peu différente.

Et ce soir, et bien je vous laisse la surprise…suspense

Allez place à l’avis de miss Aline


Le livre : À qui pensez-vous quand vous faites l’amour de Eric Costa et Loranek Nikdo paru le 10 avril 2020 en autoédition. 14,99€  (334 pages) ;

Quatrième de couverture

Kostas Niemand, négociant en vins charmeur et insouciant, partage depuis trois ans la vie de Marie, beauté froide et altière qui ne semble plus attirée par lui. Il faut avouer, d’ailleurs, qu’il n’y a jamais vraiment eu de feu d’artifice entre eux. Aussi, lorsqu’Agathe, la plantureuse secrétaire qui fait fantasmer toute la boîte commence à lui faire de l’oeil, Koko doute plus que jamais.

Il est loin d’imaginer le tourbillon endiablé qui pourrait l’emporter…

Les auteurs : 
Eric Costa vit dans le sud de la France, il est ingénieur et auteur sur mon temps libre. Armé de trois ans d’études en narratologie, Eric Costa glisse quelques exemplaires de son roman Aztèques dans sa valise et prend le train pour le salon du livre de Paris en mars 2017.
Il se demande ce qui va bien pouvoir en ressortir. Et pour cause : en tant qu’auteur indépendant, il ne s’est jamais rendu à un tel évènement et ne connaît personne. Que peut-il espérer ?
Malgré ses doutes, il tente sa chance au Speed-Dating Amazon, un concours qui propose de mettre en avant deux romans pour l’année 2017.
À sa grande surprise, les membres et les auteurs Amazon l’accueillent comme l’un des leurs. Encore mieux : son travail acharné et sa foi en l’écriture se voient récompensés par le prix du Jury Amazon KDP !
Aztèques gagne ainsi ses ailes.
Accrochez-vous à vos rêves. Là où il y a une volonté, il y a un chemin.
De Loranek Nikdo, on ne sait pas grand chose sauf qu’il est le complice d’Eric Costa pour l’écriture à quatre mains de ce roman. Lorànek Nikdo est un auteur français né à Marseille en 1981 et des poussières. Fils de légionnaire-est-allemand et d’une cuisinière grecque, il passa toute sa jeunesse entre Manosque et la Turquie. Malgré des critiques catastrophiques, son premier roman publié au printemps 2020 remporta un franc succès auprès du public.
Extrait :
1 : Métro Boulot Koko
Je replace le petit cadre argenté sur l’arrière de mon bureau. Marie me regarde, belle, sérieuse, grise sur fond noir.
J’avais pris cette photo à Londres, dans le petit appartement que nous avions loué deux ou trois ans plus tôt. Je ne comprends pas pourquoi elle est si sombre. Dans mes souvenirs, c’était un endroit très lumineux. Je me souviens très bien de l’Union Jack, accroché au mur, derrière Marie, et me demande pourquoi on ne le voit pas. Pourquoi ne distingue-t-on rien à part Marie ? C’est comme si elle effaçait tout ce qui l’entourait, comme si elle absorbait toute la lumière. Ma lumière ?
La porte s’ouvre, et l’odeur de vin qui monte du dépôt m’arrache à la contemplation du visage mélancolique de Marie. Je n’ai jamais pu m’habituer à cette odeur âcre, pesante, toujours prête à s’immiscer partout. À peine perceptible au premier étage, elle devient épaisse et lourde dès que l’on s’enfonce dans les chais. Puis elle se mêle à l’odeur de bois des barriques et des caisses entassés un peu partout, et se dissout dans les arômes de pierre moussue des caves humides centenaires.
Je lève les yeux sur Christophe, qui se tient devant moi un sourire aux lèvres. Sa silhouette massive emplit mon champ de vision, envahit mon bureau, en fait ressortir par contraste le vide qui s’y creuse. J’avais refait la déco l’année dernière : un simple bureau de bois blond acheté à Utrecht, bel exemple de sobriété néerlandaise, deux chaises du même bois, inconfortables et intemporelles. Un meuble bas où trône ma platine de disques, seule note colorée – rouge – et une bibliothèque, tous deux faits de la même essence.

 

L’accroche de Miss Aline

À qui pensez-vous quand vous faites l’amour

 

Oubliez Aztèques, The Prison Experiment, oubliez tout ce que vous savez sur Eric Costa. Avec ce roman à quatre mains, il prend un virage à 390° et change totalement de registre : la romance contemporaine. Rien qu’avec le titre : « À qui pensez-vous quand vous faites l’amour ? »,  vous avez une vague idée du thème, non !

 Je fais donc la connaissance de Kostas Niemand, dit Koko, négociant en vin chez Desgranges. Il vit avec Marie depuis trois ans. Il l’aime mais n’est pas pleinement satisfait par sa vie conjugale. En parlant avec son meilleur pote, avec une psy, il s’aperçoit que  la fidélité est un concept  surfait, désuet. Et voilà que la secrétaire va lui offrir l’opportunité d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Seulement Koko a un appétit insatiable, les expériences se multiplient. Son quotidien  devient vite une suite de mensonges pour pouvoir assouvir ses fantasmes. Le mensonge, exercice piquant, enivrant mais complexe.

La lecture bien qu’agréable peut surprendre. On ne perd pas une miette des écarts de Kostas. Tantôt le sourire aux lèvres, tantôt une grimace, j’avance dans ma lecture. Je regarde plus loin que ces scènes parfois crues et je m’interroge sur l’attitude de ce personnage envers les femmes. Mais également sur elles. Comment peut-on avoir si peu de considération pour sa personne, pour son corps ?

Ce roman met en lumière les relations humaines et spécialement le rapport homme/femme. Peut-on tous accepter, sacrifier par amour ? Chaque décision, chaque acte a un prix à payer, suis-je en mesure de m’acquitter  de ce prix ? Quel respect j’ai de moi-même et des autres ?

Je pense que ce roman, bien que parti d’un délire d’auteurs, pose beaucoup de concepts, amène beaucoup de questions.

Bien que j’aie envie de lui en coller une à Kostas, je veux savoir s’il va parvenir à se sortir de sa mélasse. D’une écriture fluide, les auteurs, m’entraine vers une fin… que je vous laisse apprécier !

Belle pirouette livresque pour Eric Costa que je remercie pour ce SP. J’attends la prochaine pirouette en me disant qu’il est capable de tout… J

ebook 0.99€ ou 2€99
Extrait :
« Le prix du mensonge. Il n’est pas facile de dire la vérité, ou même de l’entendre. Au nom de la vérité, j’ai perdu des gens chers et je me suis faite des ennemis. Mais sans la vérité, on ne peut rien construire. »

14 réflexions sur “À qui pensez-vous quand vous faites l’amour de Eric Costa et Loranek Nikdo

  1. J’aime beaucoup l’appréciation de ce livre. Quant à la citation elle peut porter à différents débats 😊
    À propos, en Néerlandais Niemand veut dire « personne » en Français. Est-ce voulu ?
    Un petit HS, Un auteur dans un de ces livres cite une personne qui s’appelle Spiegel de son nom de famille. Ce qui veut dire en Allemand « miroir ». J’ai ainsi su que cette personne dans le livre n’existait pas. Je n’en dirai pas davantage pour ce livre.

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s