Sang pour sang thriller, mais pas que

Le livre : Sang pour sang thriller, mais pas que. Paru 12 avril 2020 en autoédition. 12€99. (299 pages) ; 15 x 23 cm

4e de couv

« SANG POUR SANG THRILLER, MAIS PAS QUE… » est, avant tout, le nom du salon du livre de Longperrier (77259) porté par Nadine Doyelle depuis 2018 auquel de nombreux auteurs participent avec une même passion : le thriller !Autour de Nadine Doyelle, vous trouverez dans ce recueil de nouvelles 19 auteurs, 19 titres, 19 raisons d’avoir peur, mais pas que… En achetant ce livre, vous participez au financement du prochain salon qui se déroulera le dimanche 27 septembre 2020 dans la Salle des Archers, rue de Maincourt à Longperrier dès 10h – Restauration sur place – Entrée gratuite. Rendez-vous dès maintenant avec des auteurs de talent. et bonne lecture à vous 🙂

Les auteurs : un collectif d’auteurs amateurs ou pas pour soutenir le salon du polar de Longperrier de Nadine Doyelle. Les 19 auteurs sont : Nadine Doyelle, Danino Garnault, Frederic Hugin, Christian Guillerme, Sergio Luis, Manuel Benetreau, Ludovic Metzker, Lou Vernet, David Ruiz Martin, Guillaume Coquery, Virginie Sarah Lou, Nil Borny,  Florelle et Robin Verhote, Clarence Pitz, Ophélie Cohen, Céline Servat, Isabelle Villain, Chris Simon et Nathalie Millet.

Chronique d’une Flingueuse : L’avis d’Isa

Sang pour sang thriller, mais pas que

Aujourd’hui je vais vous parler du recueil « Sang pour sang thriller, mais pas  que » édité à l’initiative de Nadine Doyelle qui servira en partie à financer le salon du livre de Longperrier du 27 septembre. Une préface de Laurent Fabre et 19 nouvelles. Je dois être honnête. J’ai participé à ce recueil et je connais la plupart des auteurs participants, mais sincèrement ces nouvelles, toutes très différentes, vous feront passer un excellent moment de lecture. Au programme : des confirmations, des découvertes et des coups de cœur.

  • « Rêve ou réalité ? A vous de voir » de Nadine Doyelle : Une première pour Nadine et quelle première…. Pas certaine que Nadine puisse remplir son salon aussi facilement que l’an passé une fois cette nouvelle dévorée par les auteurs

  • « Prédateur » de Danino Garnault : Une histoire de psychopathe criante de vérité. Drôle, déjantée, un peu gore et très bien écrite.

  • « Abremelin » de Frederic Hugin. Je ne connaissais pas cet auteur, mais j’ai été happée par cette histoire de spiritisme qui dégénère. Des pratiques occultes, des bons et des mauvais esprits Tout y est jusqu’au terrible rituel d’Abramelin. Une belle découverte !

  • « Clémence » de Christian Guillerme. Pour moi la définition même de la nouvelle : court, efficace avec un final « whaou » !

  • « Fièvre » de Sergio Luis. Je connais Sergio sur les réseaux sociaux, mais je ne l’avais jamais lu. Je vais désormais le faire. Le récit d’une folie meurtrière très réussie.

  • « La magie d’Hollywood » de Manuel Benetreau. Le cinéma, la nostalgie, l’évasion, l’émotion : un coup de cœur !

  • « La photo » de Ludovic Metzker : Je connais un peu Ludovic mais je n’avais jamais découvert sa plume. Et bien cette photo est un récit émouvant, débordant d’amour. Cette nouvelle est à l’image de son auteur : généreux, sensible et honnête. Une très jolie histoire très bien écrite.

  • « La salle des cadeaux » de Lou Vernet : L’écriture de Lou est toujours aussi poétique. Rare et précieuse comme sa salle des cadeaux.

  • « Le jour J » de David Ruiz Martin : Ce jour où tout bascule. Il est question de violence, de vengeance, de courage ou pas… Percutant. Angoissant. Réaliste.

  • « Le prisonnier » de Guillaume Coquery : Prisonnier dans son corps. Délivré par l’amour. Un très beau moment de lecture.

  • « Vous reprendrez bien un biscuit ? » de Virginie Sarah Lou : sur fond de violences faites aux femmes, une très belle nouvelle servie par l’écriture douce et « sucrée salée » de Virginie. Si vous ne connaissez pas l’écriture de cette auteure, foncez !

  • « Balade en forêt » de Nil Borny : Une course poursuite haletante, angoissante, réaliste, le tout saupoudré d’un peu d’humour (mais pas autant que dans ses romans) avec un final à la Nil ! Bravo !

  • « Des bleus à l’âme » de Florelle et Robin Verhote : une nouvelle écrite à quatre mains par des chroniqueurs de talent. Pour une première, c’est une très belle réussite. Un voyage machiavélique au cœur du monde de l’édition…

  • « Faut pas qu’on s’attache » de Clarence Pitz. Clarence est une copine, mais je suis conquise une fois de plus par la plume, le style, le rythme et l’imagination débordante de notre belge. Cette histoire est drôle, sadique, déjantée et tellement vraie . J’ai adoré !

  • « Le combat de Charlie » de Ophélie Cohen : Un coup de cœur pour des raisons personnelles et pour remercier Ophélie d’avoir eu le courage d’écrire ces mots. Un moment à part. Une bulle de bonheur et d’optimisme.

  • « Les invisibles » de Céline Servat. Encore une auteure que je ne connaissais pas et que je vais bientôt lire. Le sujet des sectes est évoqué de façon très percutante. Un récit court où tout est dit. Je vais me procurer « Internato » sans tarder.

  • « Ecarts de conduite » d’Isabelle Villain : « Joker »

  • « Que du bonheur » de Chris Simon : le thème de l’homophobie traitée d’une façon très originale. Une nouvelle haletante et vraiment très réussie.

  • « Amnésie meurtrière » de Nathalie Millet : un essai transformé pour notre toute jeune chroniqueuse On se laisse embarquer jusqu’au final. Surprenant. Bravo Nath !

6 réflexions sur “ Sang pour sang thriller, mais pas que

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s