Monsieur Han de HWANG Sok-yong

Le livre : Monsieur Han de HWANG Sok-yong. Paru en 14 octobre 2010 aux éditions Zulma. Prix : 16,80 € ; (160 pages); 12,5×19 cm. Roman traduit du coréen par Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet

Poche paru le 3 janvier 2017 aux éditions Zulma. 8,95 € ; (144 pages); 11,5×17,5 cm.

4ème de couverture :

À travers la descente aux enfers d’un homme écartelé par la division de son pays, brutalement séparé de sa famille, socialement déclassé, renié par le Nord et suspecté au Sud, partout indésirable, Hwang Sok-yong dit toute la cruauté d’une époque en folie qui pousse les êtres dans des voies sans issue. D’où l’émouvante beauté de son personnage, devenu emblématique.
Récit poignant, fulgurant, de l’existence d’un Candide pris malgré lui dans l’engrenage de l’Histoire, Monsieur Han est une œuvre majeure de la littérature coréenne contemporaine.

« Merveilleux nouvelliste et saisissant romancier, Hwang Sok-yong a la trempe de ces idéalistes qui, parfois, finissent par dicter leur texte à l’histoire. » Clémence Boulouque, Le Figaro littéraire

 

L’auteur : HWANG Sok-yong, né en 1943 en Mandchourie, traverse l’histoire contemporaine de la Corée tant par sa personnalité qu’à travers son œuvre. Sa lutte contre la dictature et sa volonté de faire un pas vers la Corée du Nord le mènent en exil d’abord, puis en prison. Chacune de ses publications nous fait découvrir une page de l’histoire de la Corée et une vision d’ensemble sur l’évolution de la société sud-coréenne par l’intermédiaire d’un récit palpitant. Il est auteur de L’Invité, Chim-chong, fille vendue, L’Ombre des armes, ainsi que de recueils de nouvelles tels que La Route de Sampo ou Les Terres étrangères

 

Extrait :
« Je me sentais si affreusement seule la nuit dernière que j’ai réveillé mon aînée. Elle m’a regardée avec des yeux ronds, m’a demandé si elle avait fait une bêtise. Je lui dit que non, que les enfants ne faisaient rien de mal, mais que nous les adulte, nous ne méritions pas de vivre. Je lui dit qu’il fallait qu’elle devienne quelqu’un de réfléchi ; que lorsque le pays se trouvait dans une situation pareille, il fallait en tirer les leçons, et que bien plus tard, quand le monde aurait changé, elle parlerait aujourd’hui comme d’un mauvais souvenir. Elle ne comprenait pas, alors je lui ai raconté tout ce qui est arrivé à mon frère. »

 

 

Les émotions de lecture de Cécile

Monsieur Han  de HWANG Sok-yong

HWANG Sok-yong avec « L’étoile du chien qui attend son repas » m’avait emmenée sur les routes coréennes à la manière d’un Kerouac empreint de spiritualité mais avec des questionnements similaires d’une génération entraînée dans la guerre du Vietnam. Et une citation gravée en moi « C’est bien d’écrire des livres mais c’est jeter tout son Karma en pâture aux autres »…

Avec « Monsieur Han » on suit le destin d’un médecin, un transfuge nord-coréen, dans sa fuite de la guerre de Corée et d’un régime qu’il ne reconnaît pas. C’est un subtil mélange de roman d’espionnage dès qu’il s’agit des deux Corées, d’un questionnement sur les principes que l’on s’impose et que l’on l’impose.

Également sur la bêtise humaine, sur la corruption, sur l’envie, sur la jalousie, qui altèrent toute possibilité de bonheur ou de reconstruction !

Le destin de Monsieur Han, qui est aussi le destin de la famille de l’auteur, m’a embarquée du Nord au Sud!

Une plume d’exception pour une histoire finalement ordinaire de la noirceur humaine!
À lire!

7 réflexions sur “Monsieur Han de HWANG Sok-yong

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s