La Compagnie des glaces, la grande saga de SF made in France

La Compagnie des glaces, la grande saga de SF made in France de

Georges-Jean Arnaud

Une saga ferroviaire… post-apocalyptique !

En complément du bel hommage rendu à G-J Arnaud par Jeanne que vous retrouvez ICI 

Jeanne me disait aussi et là je la cite et je précise que je suis tout à fait d’accord avec elle : « je tiens Georges-Jean Arnaud pour un écrivain majeur, sous-estimé à l’international, mais comme il n’écrivait pas en anglais et qu’il n’avait pas les bons réseaux chez les gros producteurs, on n’a malheureusement pas eu droit à ‘équivalent de Games of Thrones alors que franchement la Compagnie des Glaces l’aurait mérité.« 

Les 98 tomes de son oeuvre La Compagnie des Glaces constituent tout simplement le plus grand cycle jamais écrit dans le domaine de la science-fiction.

Le pitch
Sur une Terre envahie par les glaces, la survie de l’espèce humaine est assurée par les grandes compagnies ferroviaires qui se partagent le globe. Le rail apporte chaleur, nourriture, mais aussi une dictature impitoyable. Mêlé malgré lui aux intrigues de la Compagnie, le glaciologue Lien Rag va s’intéresser un peu trop à l’origine des Hommes Roux, capables de résister à des températures de moins quarante, et découvrir la dangereuse ivresse de la révolte…
En s’intéressant de trop près à l’origine des mystérieux Hommes Roux, le glaciologue Lien Rag a déclenché une véritable bombe à retardement. Son fils Jdrien, né de l’amour interdit avec une Femme du Froid va très vite se retrouver au centre du conflit. Adopté par le nain aboyeur du cabaret Miki, qui décide de ne pas le rendre à son père, l’enfant, doté d’étranges pouvoirs, devient l’enjeu d’une folle compétition entre les deux hommes. Et puisque Lien Rag prend de plus en plus d’importance au sein de la Panaméricaine, celui que l’on surnomme déjà le  » Gnome halluciné  » se lance dans la création, sur les glaces du Pacifique, d’un fantastique empire du rail.

La Compagnie des glaces

  1. La Compagnie des glaces (1980)

  2. Le Sanctuaire des glaces (1980)

  3. Le Peuple des glaces (1981)

  4. Les Chasseurs des glaces (1981)

  5. L’Enfant des glaces (1981)

  6. Les Otages des glaces (1981)

  7. Le Gnome halluciné (1982)

  8. La Compagnie de la banquise (1982)

  9. Le Réseau de Patagonie (1982)

  10. Les Voiliers du rail (1982)

  11. Les Fous du soleil (1983)

  12. Network-Cancer (1983)

  13. Station-fantôme (1983)

  14. Les Hommes-Jonas (1983)

  15. Terminus-amertume (1983)

  16. Les Brûleurs de banquise (1983)

  17. Le Gouffre aux garous (1984)

  18. Le Dirigeable sacrilège (1984)

  19. Liensun (1984)

  20. Les Éboueurs de la vie éternelle (1984)

  21. Les Trains-cimetières (1985)

  22. Les Fils de Lien Rag (1985)

  23. Voyageuse Yeuse (1985)

  24. L’Ampoule de cendres (1985)

  25. Sun Company (1986)

  26. Les Sibériens (1986)

  27. Le Clochard ferroviaire (1986)

  28. Les Wagons -mémoires (1986)

  29. Mausolée pour une locomotive (1986)

  30. Dans le ventre d’une légende (1986)

  31. Les Échafaudages d’épouvante (1986)

  32. Les Montagnes affamées (1987

  33. La Prodigieuse agonie (1987)

  34. On m’appelait Lien Rag (1987)

  35. Train spécial pénitentiaire 34 (1987)

  36. Les Hallucinés de la voie oblique (1987)

  37. L’Abominable postulat (1988)

  38. Le Sang des Ragus (1988)

  39. La caste des Aiguilleurs (1988)

  40. Les Exilés du ciel croûteux (1988)

  41. Exode barbare (1988)

  42. La Chair des étoiles (1988)

  43. L’Aube cruelle d’un temps nouveau (1988)

  44. Les Canyons du Pacifique (1989)

  45. Les Vagabonds des brumes (1989)

  46. La Banquise déchiquetée (1989)

  47. Soleil blême (1989

  48. L’Huile des morts (1989)

  49. Les Oubliés de Chimère (1989)

  50. Les Cargos-dirigeables du soleil (1990)

  51. La Guilde des sanguinaires (1990)

  52. La Croix pirate (1990)

  53. Le Pays de Djoug (1990)

  54. La Banquise de bois (1990)

  55. Iceberg-ship (1991)

  56. Lacustra city (1991)

  57. L’Héritage du Bulb (1991)

  58. Les Millénaires perdus (1991)

  59. La Guerre du peuple du froid (1991)

  60. Les Tombeaux de l’Antarctique (1991)

  61. La Charogne céleste (1992)

  62. Il était une fois la compagnie des glaces (1992)

Avec sa titanesque saga d’une Terre envahie par les glaces et où les compagnies ferroviaires se disputent le pouvoir, G.-J. Arnaud nous entraîne dans ce qui reste à ce jour la plus vaste épopée de toute la science-fiction non seulement française mais mondiale.

Vous pouvez aussi retrouvez ma chronique sur celle-ci ICI


Passons maintenant aux…

Chroniques glaciaires

Les Chroniques glaciaires sont un ensemble de tomes indépendants les uns des autres racontant ce qu’il se passe avant l’histoire de Lien Rag. Les tomes y traitent du début de la glaciation, de la mise en place de la société ferroviaire, ainsi que d’autres aspects de la genèse de ce monde.

Pour d’impérieuses raisons liées à la caste des Aiguilleurs, certains points de cette civilisation ferroviaire étaient restés dans l’ombre. Les Chroniques Glaciaires tirées des fonds secrets de la Bibliothèque d’Archives Manuelles de Karachi Station, se proposent maintenant de vous les dévoiler.

 63-  Les Rails d’incertitude (1995)  : Chroniques glaciaires 1

Depuis que les glaces ont envahi la Terre, la barbarie semble avoir repris ses droits et désormais seuls les plus forts peuvent espérer survivre. Sadon partage l’obsession de tous les chasseurs : pister et tuer le renne qui va permettre à sa famille-tribu de subsister quelques jours de plus.

Depuis que les glaces ont envahi la Terre, la barbarie semble avoir repris ses droits et désormais seuls les plus forts peuvent espérer survivre. Sadon partage l’obsession de tous les chasseurs : pister et tuer le renne qui va permettre à sa famille-tribu de subsister quelques jours de plus. Contrairement à la plupart des autres, il a conservé quelques rudiments de langage. Parfois, au fond de l’igloo, il sort de sa besace le bien le plus précieux qu’il lui eût été donné de posséder et dont il ne se sépare jamais. Un atlas. Ce livre le fascine car il regorge de noms à la signification mystérieuse tels que Paris, autoroute ou encore voie ferrée. Il rêve de ce monde de bonheur dans lequel les hommes avaient chaud et pouvaient se déplacer à l’aide de bruyantes machines. Mais il ignore encore qu’il va être à l’origine d’une grande dynastie ferroviaire.

 64 -Les Illuminés (1997) : Chroniques glaciaires 2

Un document classé « subversif » extrait des fonds secrets de la Bibliothèque des Archives manuelles de Karachi-Station. La datation au carbone est impossible par la nature même du support, un papier post-glaciaire… Le texte a été remanié pour une diffusion cherchant à tromper la vigilance des autorités de l’époque…

Jon Semper est un ancêtre de Yeuse, l’héroïne emblématique de la Compagnie des Glaces, et ce livre est son histoire. D’abord, le jeune homme simule la dévotion pour échapper au travail épuisant dans une mine de viande fossile, puis devient rapidement un Croisé de l’Eglise Grégorienne du Vatican, communauté intégriste dirigeant un réseau de chemin de fer. Jouet de tous les événements, il aura bien du mal à rester en vie. A cette époque les premières compagnies ferroviaires pratiquent un expansionnisme féroce. La Railway-Union de Sadon VII envahit le Réseau Grégorien avec la bénédiction des Néo-Catholiques qui détestent les adorateurs de saint Grégoire XVII, le pape de la Grande Panique. S’ajoutent à ces événements, la montée en puissance des Aiguilleurs et l’apparition, dans les solitudes glacées, du mystérieux Hommes du Froid au pelage roux.

65- Le Sang du monde (1998) : Chroniques glaciaires 3

On fait d’étranges découvertes sous la glace… des découvertes qui peuvent valoir à leurs auteurs la déportation ou la mort. Par exemple, il y a cette pendulette trouvée par Perati et qui tend à prouver que l’Histoire a été falsifiée et que la date officielle de la Grande Panique ne correspond pas à la réalité. Mais il y a plus inquiétant. Il y a ce sang que le froid ne parvient pas à congeler et qui suinte à travers des roches sans que l’on puisse en déterminer la provenance. Et s’il s’agissait, tout simplement, du sang du monde ?

66 – Les Prédestinés (1999) : Chroniques glaciaires 4

Aphélie Bermann, étudiante en français archaïque et lointaine descendante d’un cosmonaute dont il est dangereux de prononcer le nom, parvient à déjouer la surveillance des Aiguilleurs et part dans le Grand Nord à la recherche d’une légendaire base spatiale. Des réunions clandestines chez les Rénovateurs du Soleil de Grand Star Station, capitale de la Transeuropéenne, aux implacables solitudes septentrionales où se cache le peuple pacifique des Ragus, son chemin ne sera pas sans embûches. Sa détermination est grande, mais elle le serait encore plus si elle pouvait deviner qu’elle est prédestinée à jouer un rôle important dans l’affrontement cosmique manichéen dont la Terre glacée est le théâtre.

67 – Les Survivants crépusculaires (1999) : Chroniques glaciaires 5

Nous sommes en 2052. Cela fait deux ans que la Lune a explosé et aujourd’hui des strates résiduelles ont pratiquement occulté le Soleil. Dans une clarté crépusculaire, les Terriens survivants continuent de fuir l’avance inexorable des glaciers et tentent de rejoindre, par tous les moyens, des pays où le froid se fait moins sentir, mais pour, combien de temps encore ? C’est la Grande Panique. De l’ordre ancien plus rien ne subsiste ; des communautés se constituent et la barbarie n’est pas loin. Alors que la plupart des gens sont tentés de se diriger vers le sud, un journaliste australien, en mission en France, pense que son salut est sur la banquise nordique où doit normalement se trouver une base spatiale. Il espère emprunter une des dernières navettes conduisant au vaisseau intergalactique Terra du cosmonaute John Bermann, en orbite autour de la Terre.

68 – Sidéral-Léviathan (1999) : Chroniques glaciaires 6

Lorsqu’une créature galactique mourante, de 40 km de long et 10 de diamètre, vient s’échouer sur Ophiuchus IV, comblant toute une vallée, cette lointaine planète vit incontestablement son plus important événement depuis le début de la colonisation par les Terriens, peu avant la Grande Panique. Les premiers observateurs, attirés par les émanations délétères, découvrent que le cadavre de l’incroyable animal, baptisé Bulb, abrite dans son corps un monde secret qui pour le moment lui survit. Comme dans Le Voyage au centre de la Terre, de hardis explorateurs s’enfoncent dans les entrailles où se dissimulent les pires dangers. Ainsi, sous un ciel parsemé de cristaux lumineux éclairant la jungle stomacale, ils vont assister, ébahis, à un combat mortel entre des gargouilles aux longues ailes et une bien curieuse tribu se nourrissant d’électricité.

69 – L’Œil parasite (1999) : Chroniques glaciaires 7

Il y a bien longtemps, vingt ans déjà, que le vaisseau intergalactique Terra a quitté Ophiuchus IV, une colonie terrienne en train de sombrer dans la barbarie et sur laquelle un Bulb mourant était venu s’échouer Ce sont justement les résultats de l’exploration du cadavre de cette colossale créature, contée dans le volume précédent intitulé Sidéral-Léviathan, qui ont poussé savants et militaires à partir dans l’espace aux fins de capturer une de ces mini-planètes vivantes, pour d’abord la coloniser et ensuite la satelliser autour de la Terre.

Cette odyssée motivée par un retour vers la mère-patrie, toujours sous l’emprise des glaces ne semble pas vouloir se terminer jusqu’au jour où on aperçoit enfin un rassemblement de Bulbs. Les manoeuvres d’approche vont pouvoir commencer et les forces engagées devront particulièrement se méfier d’un oeil parasite, bien plus terrifiant que celui du Cyclope.

70 – Planète nomade (2000) : Chroniques glaciaires 8

Depuis deux siècles, le Bulb vogue en direction de la Terre avec ses cinquante mille habitants qu’une guerre civile a séparés en Salts et Sugars. La planète animale est accompagnée par le vieux vaisseau spatial Terra, retapé tant bien que mal par sa population de convicts, et des relations étatiques ont été établies entre les gouvernements respectifs.
     Après tout ce temps passé, il est étonnant que l’on soit encore aussi éloigné de la Terre. Certains parlent d’une mauvaise volonté du Bulb qui supporterait mal son asservissement. Il faudra que survienne un événement somme toute banal, une gargouille abattue par un laineux, pour que se dessine un complot au sommet où seuls les humains tirent les ficelles.
     Une véritable enquête policière parsemée de meurtres va être menée par une ancienne présidente de Sugar, âgée de soixante dix-huit ans. Ce qu’elle va petit à petit découvrir est ahurissant, et répond à cette question : qui donc pourraît avoir intérêt à freiner le Bulb ?

71 – Roark (2000) : Chroniques glaciaires 9

Dernier épisode de la saga du Bulb en route pour la périphérie de la Terre.

     Alors que le superviseur des astronavigateurs vient d’annoncer que d’ici moins de trois ans le but suprême sera atteint, une troisième guerre civile éclate à bord de la planète vivante et la Confédération SAS vole en éclats. Des hordes de loupés, issus de manipulations génétiques des Salts, envahissent les étages de la Verticalité de Sugar. Ces monstruosités qui ne sont ni homme ni animal, mais un peu des deux, détruisent tout sur leur passage, provoquant un exode massif de la population.
     Toutefois, le plus grand des dangers semble venir de l’extérieur, car depuis la passerelle de commandement on vient de repérer dans le noir spatial aux vagues lueurs lointaines, un Roark, redoutable saurien de dix kilomètres de long qui progressivement se rapproche du Bulb. Les attaques vont se succéder, et on se demande comment les voyageurs de l’espace vont bien pouvoir vaincre le terrible prédateur.

72 – Les Baleines Solinas (2000) : Chroniques glaciaires 10

North Pacific Station, évoquée dans le tome IV de La Compagnie des Glaces, n’a pas toujours été une ville fantôme.
     Au moment où débute ce récit, cette cité rebelle est en situation de sécession depuis deux ans. Lorsque la dissolution de la Confédération dont elle faisait partie a été prononcée, ses cent mille habitants ont majoritairement refusé de se fondre dans la nouvelle Compagnie Panaméricaine. Depuis, la ville en pleine décadence, dominée par les Gentlemen du Rosaire, subit un blocus économique et tente d’oublier ses soucis dans des jeux du cirque où les baleines ont la vedette.
     Motivée par les problèmes de ravitaillement, une émeute éclate et se transforme rapidement en guerre civile. Il n’en fallait pas davantage à la flotte de guerre panaméricaine pour envahir la cité à moitié détruite par les bombardements.
     Au milieu de ce chaos, le vétérinaire Reyès Alborne et ses compagnons vont tenter de s’enfuir en passant sous la banquise de l’Océan Pacifique. Pour cela, ils vont utiliser des baleines apprivoisées sur la tête desquelles des habitacles ont été greffés.

73 – La Légende des Hommes-Jonas (2000) : Chroniques glaciaires 11

Vingt ans se sont écoulés depuis l’invasion de North Pacific Iceland Station par les troupes panaméricaines, et le vétérinaire Reyès Alborne qui s’était enfui avec ses compagnons à bord de baleines apprivoisées et équipées, vient de mourir tragiquement, ainsi que sa compagne.
     Les Hommes-Jonas vivent maintenant en parfaite symbiose dans le gigantesque corps des cétacés. En ramenant les dépouilles mortelles de leurs amis dans l’ancienne capitale du Cancer Network, pour les inhumer dans les dépendances du vieux cirque marin, ils vont découvrir que si en surface la ville malade semble vivre au ralenti, il n’en est pas de même du sous-sol glaciaire où règne une intense activité secrète. Ici, c’est le domaine du terrible juge Mankiewitz qui depuis des décennies poursuit de sa haine tous ceux, hommes et animaux, qu’il tient pour responsables de la destruction d’une grande partie de sa famille. Le despote dirige un univers concentrationnaire, dans le seul but de préparer la Grande Chasse.

Chroniques Glaciaires

Ces récits figuraient dans les fonds secrets de la Bibliothèque d’Archives Manuelles de Karachi Station, parmi d’autres documents racontant les origines de la glaciation terrestre, vers l’an 2050 du calendrier chrétien. Cette bibliothèque constituée d’un grand nombre de wagons recelait non seulement des livres, des magazines et autres récits, mais également des objets, des ustensiles et outils racontant la survie de l’Homme après la catastrophe du XXI� siècle, et comment celui-ci, grâce à quelques locomotives retrouvées dans les glaces, créa une nouvelle civilisation. Contraignante, dictatoriale, cette nouvelle organisation sociale eut cependant le mérite de sauver la race humaine de l’anéantissement total.
Pour des raisons politiques, religieuses et autres, les dirigeants des compagnies ferroviaires qui se partageaient la Terre exigèrent qu’un certain nombre de documents fût conservés sous le sceau du secret. Dans les soixante deux volumes de la Compagnie des Glaces, qui relatent l’histoire de ce monde étrange, bien des faits, bien des périodes historiques capitales ne furent pas exposés au grand jour. Il devenait donc urgent de faire parler les Archives Secrètes des Wagons Mémoires.

G-J Arnaud, préface des Rails d’Incertitudes.

On peut regrouper les Chroniques Glaciaires en quatre cycles :

  • La Genèse des Compagnies (T 1 à 4 )
  • La Grande Panique (T5)
  • Ophiuchus IV et les Bulbs (T 6 à 9)
  • Les Hommes-Jonas (T 10 et 11)

 

Au début des année 2000, Arnaud reprend sa série originel et il en écrit la suite.

La nouvelle Compagnie des Glaces

La Ceinture de Feu commence quinze ans aprés Il était une fois la Compagnie des Glaces

  1. La Ceinture de Feu (2001)

  2. Le Chenal Noir (2001)

  3. Le Réseau de l’Éternelle nuit (2001)

  4. Les Hommes du Cauchemar (2001)

  5. Les Spectres de l’Altiplano (2001)

  6. Les Momies du massacre (2002)

  7. L’Ombre du Serpent Gris (2002)

  8. Les Griffes de la banquise (2002)

  9. Les Forbans du Nord (2002)

  10. Les Icebergs lunaires (2002)

  11. Le Sanctuaire de légende (2002)

  12. Les Mystères d’Altaï (2003)

  13. La Locomotive-dieu (2003)

  14. Pari cataclysme (2003)

  15. Movane la chamane (2003)

  16. Channel Drake (2003)

  17. Le Sang des Aliens (2004)

  18. Caste barbare (2004)

  19. Parano River (2004)

  20. Indomptable Fleur (2004)

  21. Le Masque de l’autre (2004)

  22. Passions rapaces (2005)

  23. L’Irrévocable testament (2005)

  24. Ultime Mirage (2005)

 

 

Et puis lesadaptations BD 

 

  • Jdrien cycle

    La lune a trop longtemps servi de dépotoir pour nos déchets nucléaires. Elle a explosé, étouffant la planète mère d’une épaisse couche de poussière. Le soleil occulté ne réchauffe plus la terre. Elle est envahie par les glaces. Après la grande panique, les survivants, organisés en clans, ont créé les compagnies ferroviaires. Elles se partagent le globe. Développant leurs réseaux ferrés, elles ne sont que des dictatures impitoyables.C’est l’univers de la Compagnie des Glaces.

  1. Lien Rag (2003)

  2. Floa Sadon (2003)

  3. Kurts (2004)

  4. Frère Pierre (2004)

  5. Jdrou (2005)

  6. Yeuse (2005)

  7. Pietr (2005)

 

 

  • Cabaret Miki cycle

  1. Le Peuple du sel (2006)

  2. Otage des glaces (2006)

  3. Zone Occidentale (2007)

  4. Big Tube (2007)

  5. La Fin d’un Rêve (2008)

 

  • La Compagnie de la banquise cycle

Terror Point (2008)
Terre de feu, terre de sang (2009)
Le Feu de la Discorde (2009)

 

La compagnie des glaces a été rééditée en 16 volumes chez Fleuve noir

Tome 1 – la compagnie des glaces et le sanctuaire , le peuple des glaces, les chausseurs des glaces

Sur une Terre envahie par les glaces, la survie de l’espèce humaine est assurée par les grandes compagnies ferroviaires qui se partagent le globe. Le rail apporte chaleur, nourriture, mais aussi une dictature impitoyable. Mêlé malgré lui aux intrigues de la Compagnie, le glaciologue Lien Rag va s’intéresser un peu trop à l’origine des Hommes Roux, capables de résister à des températures de moins quarante, et découvrir la dangereuse ivresse de la révolte…

Tome 2 – l`enfant des glaces, les otages des glaces, le gnome hallucine, la compagnie de la banquise

En s’intéressant de trop près à l’origine des mystérieux Hommes Roux, le glaciologue Lien Rag a déclenché une véritable bombe à retardement. Son fils Jdrien, né de l’amour interdit avec une Femme du Froid va très vite se retrouver au centre du conflit. Adopté par le nain aboyeur du cabaret Miki, qui décide de ne pas le rendre à son père, l’enfant, doté d’étranges pouvoirs, devient l’enjeu d’une folle compétition entre les deux hommes. Et puisque Lien Rag prend de plus en plus d’importance au sein de la Panaméricaine, celui que l’on surnomme déjà le  » Gnome halluciné  » se lance dans la création, sur les glaces du Pacifique, d’un fantastique empire du rail.

Tome 3 – le réseau de Patagonie, les voiliers du rail, les fous du soleil, cancer network

Depuis le détournement d’énergie effectué par la Panaméricaine, les habitants de la province de Patagonie meurent de froid et de faim par milliers. Une nouvelle fois, Lien Rag entre en dissidence contre la Compagnie de Lady Diana. A l’Est, le Gnome halluciné, devenu le Kid, poursuit son rêve de puissance. Les deux hommes vont bientôt joindre leurs forces et édifier une Compagnie nouvelle.

Mais, pour faire pression sur eux, la directrice de la Panaméricaine a fait enlever Jdrien, le fils de Lien, en qui les hommes roux voient l’Enfant-Dieu qui leur a été promis…

Tome 4 – station fantôme, les hommes-jonas, terminus amertume, les brûleurs de banquise

Pour échapper à la terrible Lady Diana, Jdrien l’enfant aux pouvoirs, Yeuse et trois autres compagnons, vont se réfugier à l’intérieur d’une Atlantide des glaces dont tous les habitants ont mystérieusement disparu cent ans auparavant, mais sont-ce bien leurs descendants qui, bravant la religion du rail, circulent sous la banquise à bord de surprenants vaisseaux ? Pendant ce temps, Lien Rag, à la recherche de son fils, doit affronter une amibe géante rôdant le long du Réseau des Disparus. Et c’est avec courage et un sens aïgu de la stratégie que le Kid, patron de la Compagnie de la Banquise, va d’abord endurer une guerre civile puis faire face à l’agression du géant interventionniste panaméricain.

 

 

 

Tome 5 – le gouffre aux garoux, le dirigeable sacrilège, liensun, les éboueurs de la vie éternelle

Pendant qu’une poignée de Rénovateurs du Soleil, à bord de leur dirigeable sacrilège, continue de défier la société du rail, le Kid, dont la rancune est tenace, veut rayer de la carte Kaménépolis, la capitale de la Compagnie de la Banquise qui l’a trahi et forcé à l’exil. Jdrien, messie des Hommes du Froid, sent confusément qu’un jour prochain il devra affronter son demi-frère Liensun, pour le moment un enfant aux pouvoirs naissants. Quant à lien Rag, parti enquête de ses origines, il est persuadé d’être investi d’une mission capitale destinée à lever le voile sur un secret très ancien, certainement lié aux Garous, ces créatures hybrides dont on ignore presque tout. Et si, affrontant tous dangers, le glaciologue courait inéluctablement à sa perte ? Avec ce 5e volume s’achève la première partie du cycle de la Compagnie des Glaces.

 

 

Tome 6 – les trains-cimetières, les fils de lien rag, voyageuse yeuse, l`ampoule de cendres

Au moment où débute cette deuxième partie de la Compagnie des Glaces, Lien Rag a disparu depuis dix ans, en principe exécuté par la secte des Eboueurs de la Vie éternelle. Mais est-il réellement mort ? C’est ce que vont essayer d’établir son fils Jdrien, le Messie des Roux devenu homme, et Yeuse la compagne des jours anciens. Le journaliste d’investigation Zeloy pense que la clé du mystère se trouve dans le gouffre aux Garous, et on reparle de Kurts le pirate des glaces. Les dirigeables de la Fraternité des Rénovateurs du Soleil constituent une véritable flotte de guerre qui n’hésite pas à attaquer les Compagnies ferroviaires, mais ils ne sont pas les seuls à encombrer le ciel crépusculaire car certaines baleines ne se contentent plus de ramper sur la banquise.

 

 

 

Tome 7 – sun compagny, les sibériens, le clochard ferroviaire, les wagons-mémoires

 

Attaqués par les Sibériens, les Rénovateurs du Soleil aménagent une nouvelle base, en principe imprenables, au sein de la masse gélatineuse de Jelly, mais cela ne se fait pas sans pertes car l’amibe géante tente de phagocyter tout ce qui vit. Pendant ce temps, au c?ur du Tibet, Liensun vient de découvrir une minuscule Compagnie ferroviaire dirigée par un fanatique qui coûte que coûte veut faire réapparaître le Soleil. Enfin et surtout, nous allons faire connaissance avec le clochard ferroviaire, le personnage le plus extravagant de cette saga. Jugez-en : Lienty Ragus dit Gus est un cul-de-jatte amnésique se déplaçant sur les mains Les tueurs de Lady Diana à ses trousses, il parcourt la banquise de la Dépression Indienne à la recherche d’un station légendaire.

 

 

 

Tome 8 – mausolée pour une locomotive,dans le ventre d`une légende, les échafaudages d`épouvante, les montagnes affamées

Yeuse – en grand danger car elle se rapproche de plus en plus des secrets interdits – et Gus le clochard ferroviaire découvrent une station maudite, investie par des Garous affamés. C’est dans ce lieu abandonné des Hommes que palpite depuis une quinzaine d’années, sous une pyramide de sable, la locomotive de Kurts le pirate. S’ils arrivent à amadouer le monstre d’acier, nos intrépides voyageurs pourront enfin embarquer pour la mythique Concrete Station, porte ouverte sur la Voie Oblique et… la Connaissance. Les Rénovateurs du Soleil, toujours en fuite afin d’échapper à leurs persécuteurs, vont s’installer dans l’ancien Tibet, sur des échafaudages fixés à des falaises vertigineuses. Mais qui sont donc réellement ces deux Roux supérieurement évolués, surgis en pleine banquise comme venus de nulle part, avec une idée bien arrêtée ?

 

 

Tome 9 – la prodigieuse agonie, on m`appelait lien rag, train special pénitentiaire 34, les hallucines de la voie oblique

 

Le monde des glaces vient d’entrer dans une période d’instabilité et de surprises sans nom. Lady Diana, sentant sa mort toute proche, fait enlever Yeuse qu’elle détestait pour lui succéder à la tête de la Panaméricaine, mais le très occulte Maître Suprême des Aiguilleurs n’a pas l’intention de laisser faire. Lien Rag et Kurts le pirate sont enfin de retour, plus de quinze ans après leur mystérieuse disparition. Sous leur aspect d’Hommes du Froid, on a bien du mal à les reconnaître et à les croire. Ils affirment avoir emprunté la mythique Voie Oblique – deux rails de lumière pointés vers le ciel – dont le terminus, un satellite artificiel défaillant, laissé là il y a longtemps par les habitants d’une lointaine planète, déverserait sur la Terre des hybrides monstrueux et des Roux au cerveau primitif.

 

 

Tome 10 – l`abominable postulat, le sanfg des ragus, la caste des aiguilleurs, les exiles du ciel croûteux

Le professeur Charlster de la colonie des Échafaudages, récemment délivré d’un train-pénitentiaire par Lien Sun, entend expérimenter sa théorie du noeud spatial qui en principe doit faire réapparaître le Soleil, et ce au mépris de toutes les conséquences catastrophiques prévisibles. On s’en souvient, Lien Rag et Kurts le pirate étaient revenus sur Terre, sous l’aspect d’Hommes Roux. Mais était-ce bien eux ? En partie seulement, car les originaux, en piteux état, sont toujours prisonniers du satellite S.A.S., un monde en folie aux dimensions extravagantes. Le Messie des Roux Jdrien est chargé par Yeuse, nouvelle responsable de la Panaméricaine, d’enquêter sur les Aiguilleurs qui n’ont accepté qu’à contre-coeur sa nomination. L’espion de la Présidente va se rendre, au péril de sa vie, à Salt Station, lieu interdit à tous ceux n’appartenant pas à la caste et où resurgit le Maître Suprême Palaga, plus fort que jamais.

 

Tome 11 – exode barbare, la chair des étoiles, l`aube cruelle d`un temps nouveau, les canyons du pacifique

D’étranges rumeurs provoquent la Petite Panique qui vide en quelques jours la Compagnie du Kid d’une grande partie de sa population et laisse un chaos économique. Il se pourrait bien que pareille folie collective soit une prémonition de la fin de l’ère glaciaire, car ce monde s’apprête effectivement à basculer. Le satellite S.A.S., énorme animal de l’espace domestiqué et aménagé par les Ophiuchusiens pour maintenir en place une couche opaque de strates lunaires autour de la Terre, est rongé par une maladie incurable. Il a de plus en plus de mal à s’acquitter de sa mission et une première fenêtre se forme, laissant passer les rayons de soleil. Enfin, après tant d’années de captivité dans le S.A.S., Lien Rag, Kurts et Gus réussissent à emprunter la Voie Oblique en sens inverse, mais en arrivant sur Terre ils constatent que le dégel a commencé et qu’il faut d’abord survivre à cette débâcle.

 

Tome 12 – les vagabonds des brumes, la banquise dechiquetee, soleil blême, l`huile des morts

 

Avec la fonte des glaces, la Compagnie de la Banquise sombre dans les eaux profondes de l’océan Pacifique. Il n’en reste rien ou presque. Le Kid est tombé de son piédestal mais, à jamais irréductible, il rêve de créer un empire maritime à partir du volcan Titan sur lequel il s’est réfugié en compagnie d’une poignée de fidèles. Lien Rag qui lui vient en aide, est promu commandant d’un navire. Il espère un jour aborder le rivage lointain de l’ancienne Amérique, cette Panaméricaine d’aujourd’hui où Lady Yeuse découvre qu’en son absence le chef de la Traction, auquel elle avait imprudemment confié les affaires courantes, s’est emparé du pouvoir. Gus le cul-de-jatte ne trouve aucune place à sa mesure sur la Terre en pleine transformation. Aussi, il décide de repartir sur le satellite S.A.S., avec l’intention de tout tenter pour freiner le dégel qui provoque des catastrophes en série.

Tome 13 – les oublies de la chimere, les gargos-dirigeables du soleil, la guide des sanguinaires, la croix pirate

Lien Rag et ses compagnons, à bord de la vedette Titan II, poursuivent une route pleine d’embûches en direction de la Panaméricaine. Au beau milieu des brouillards et des icebergs du Pacifique, ils vont rencontrer une sorte de vaisseau fantôme, un trois-mâts à la coque noire sur lequel vit depuis plusieurs générations, une communauté de nains comptant l’écoulement du temps en centimètres perdus.

Le Consortium des bonzes, peut-il faire confiance à Liensun qui tente de mettre sur pied sa Compagnie des Cargos-Dirigeables afin, dans une première période, d’établir une ligne commerciale entre l’île du Titan et China Voksal ?

La Guilde des Harponneurs, ennemie jurée du président Kid dont on avait perdu la trace, réapparaît dans la province Antarctique, où elle se constitue d’énormes réserves pour envahir l’Australasienne et conquérir ensuite les Compagnies, une à une.

Tome 14 – le pays de djoug, la banquise de bois, iceberg-ship, lacustra city

Une fois de plus, l’avenir de l’humanité est incertain. La Terre semble en finir avec cette longue période glaciaire, mais le grand espoir mis dans la réapparition du Soleil s’amenuise rapidement en raison des catastrophes que provoque le réchauffement trop brutal. Les rescapés affamés doivent affronter la boue, les brouillards et parfois même des nuées ardentes. Il n’est plus question de contrôler quoi que ce soit à partir du Bulb, car l’animal de l’espace vient de mourir et Gus a réussi à précipiter le cadavre, non sans mal, dans l’océan Pacifique où lui et ses compagnons sont récupérés par Lien Rag.

Dans ce monde en décomposition, il y a peut-être les prémices d’un renouveau. En effet, certains affirment que sur les bords d’un ruisseau naissent naturellement les premières fleurs.

Avec ce volume XVI, pour lequel G.-J. Arnaud a tout spécialement écrit le roman intitulé L’Avenir des dupes, se termine la première série de La Compagnie des Glaces. Une fin provisoire, puisque le lecteur retrouvera prochainement ses héros favoris dans de nouvelles aventures totalement inédites.

Tome 15 – l`héritage du bulb, les millénaires perdus, la guerre du peuple du froid, les tombeaux de l`antarctique

L’Héritage du Bulb  – 57     pages 9 à 198

Sentant sa mort prochaine, le satellite hybride le Bulb voit venir à lui tout un troupeau de ses amis qui vont le ramener agonisant dans ses territoires de chasse. Avant, il veut donner à son ami terrien Gus la clé d’accès de différents secrets. Mais ce dernier est surtout obsédé par la fin de ce satellite étrange qui entraînera sa propre mort s’il ne réussit pas à s’en évader.

Les Millénaires perdus  – 58     pages 199 à 382

Les révélations de l’animal de l’espace, le Bulb, plongent Gus dans la stupeur. Contrairement à ce que prétendaient les officiels, les Aiguilleurs et les Néos-Catholiques, l’histoire de l’ère glaciaire ne fut pas tout à fait ce qu’on enseignait sur Terre. Mais il y avait tant de stupidités à cacher…

La Guerre du Peuple du Froid  – 59     pages 383 à 570

Considérés depuis des siècles comme inoffensifs, les Roux, décidés à survivre au réchauffement dans la zone antarctique, partent en guerre contre la Guilde des Harponneurs, animés par une logique collective qui ne les abandonnera plus malgré les menaces de mort à l’encontre de Jdrien, leur Messie otage de la Guilde.

Les Tombeaux de l’Antarctique  – 60     pages 571 à 758

Alors que cette longue histoire de la Compagnie des Glaces va vers son terme, les Hommes du Chaud sont confrontés à des difficultés et des drames. Liensun va essayer de délivrer son frère Jdrien retenu en otage par la Guilde des Harponneurs qui l’a condamné à mort.

 

Tome 16 – la charogne céleste, l`avenir des dupes, il était une fois la compagnie des glaces, encieclopedie des glaces (noe gaillard)

La Charogne céleste  – 61     pages 7 à 204

Dans cet avant-dernier épisode de l’épopée de la Compagnie des Glaces, le Bulb agonise et va se précipiter sur la Terre avec ses populations étranges, et Gus et ses deux amis. Plus rien ne freinera la renaissance du Soleil, et comme une partie de l’ozone terrestre a disparu, une chaleur intense va ravager la planète.

L’Avenir des dupes  – 62     pages 205 à 404

Une fois de plus, l’avenir de l’humanité est incertain. La Terre semble en finir avec cette longue période glaciaire, mais le grand espoir mis dans la réapparition du Soleil s’amenuise rapidement en raison des catastrophes que provoque le réchauffement trop brutal. Les rescapés affamés doivent affronter la boue, les brouillards et parfois même des nuées ardentes.

Il n’est plus question de contrôler quoi que ce soit à partir du Bulb, car l’animal de l’espace vient de mourir et Gus a réussi à précipiter le cadavre, non sans mal, dans l’océan Pacifique où lui et ses compagnons sont récupérés par Lien Rag.

Dans ce monde en décomposition, il y a peut-être les prémices d’un renouveau. En effet, certains affirment que sur les bords d’un ruisseau naissent naturellement les premières fleurs.

G.-J. Arnaud a tout spécialement écrit le roman intitulé L’Avenir des dupes, qui termine la première série de La Compagniedes Glaces. Une fin provisoire, puisque le lecteur retrouvera prochainement ses héros favoris dans de nouvelles aventures totalement inédites.

Il était une fois la Compagnie des Glaces  – 62     pages 405 à 604

Commencée en 1980, la saga de la Compagnie des Glaces s’achève avec ce numéro 62 qui met un terme aux aventures de Lien Rag, Yeuse, le Kid, et de tous ceux qui accompagnèrent pendant douze ans les lecteurs fidèles de cette série. Qu’ils soient ici remerciés pour l’attachement qu’ils n’ont cessé de témoigner tout au long des péripéties de cette histoire d’un temps futur.

Noé GAILLARD, Encyclopédie des Glaces  –  pages 605 à 730, Notes

7 réflexions sur “La Compagnie des glaces, la grande saga de SF made in France

  1. Bonsoir gente dame,
    Une personne chroniqueuse chez toi et Pierre Faverolle en lisant leurs chroniques m’ont incité à acheter chez Fleuve Noir le premier livre en quatre parties. C’est dense.
    Je rejoins l’avis que cette série mériterait d’être portée à l’écran. Mais des wagons de plusieurs voies de large et de plusieurs étages, et se qui se passe comme guerre dans tous cet amalgame de fer, de technologies basées sur le nucléaire etc… il y a matière à la mise en scène, trucages. 😋
    C’est très divertissant, des pointes de suspense aussi, il y a des loups et des hommes, femmes roux. De ces hommes j’ai pensé à la robustesse de l’homme de Néandertal qui fut éliminé par l’homosapiens. 😋 C’est moi qui ai fait la comparaison.
    Pour ce qui concerne les chroniques ….. elles sont dans l’histoire de la Compagnie des Glaces antérieures ? J’irai voir aussi de mon côté. J’ignorais ces livres ou n’avais pas percuté 🙏
    Je lis l’histoire 2 sur les 4 et j’avance moins vite que le véhicule prioritaire sur glace à la boîte noire. 😀
    Pour l’instant, je lis le tango des assassins. La Compagnie c’est surtout le matin.

    Aimé par 2 personnes

  2. Salut Geneviève, j’ai les 16 tomes regroupant le cycle de la Compagnie des glaces. J’en suis au tome 14 et je regroupe mes avis sur ces romans 2 par 2. J’en suis donc au 14ème. J’ai de quoi m’occuper ! je ne peux que conseiller à tous de les lire dans l’ordre, c’est prémonitoire. C’est bien de rendre hommage à l’un des auteurs majeurs du XXème siècle. BIZ

    Aimé par 3 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s