La forme de l’eau , Guillermo Del Toro, Daniel Kraus.

Le livre : La forme de l’eau , Guillermo Del Toro, Daniel Kraus. Paru le 7 mars 2018 aux Éditions Bragelonne Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Isabelle Troin. Paru le 7 mars 2018. 25€.  (375 p.) ; illustrations en noir et blanc ; 25 x 16 cm

4e de couv :

Un film événement de Twentieth century fox

Le conteur visionnaire Guillermo del Toro et le brillant auteur Daniel Kraus conjuguent leurs talents pour cette histoire d’amour envoûtante et tragique.

Nous sommes en 1962, et Elisa Esposito survit tant bien que mal. Née muette, abandonnée par sa famille, elle travaille de nuit comme femme de ménage au Centre Occam de Recherche Aérospatiale. Sans le soutien de Zelda, une collègue qui l’a prise sous son aile, et de Giles, un voisin attentionné, elle serait à la dérive.

Un soir fatidique, elle surprend quelque chose quelle n’était pas censée voir. Le secret le plus précieux du Centre: un homme amphibie arraché à l’Amazone, qui doit être étudié par les scientifiques pour hâter l’issue de la guerre froide. La créature est terrifiante, mais aussi magnifique, capable de s’exprimer comme de comprendre les émotions – elle fascine Elisa. Utilisant la langue des signes, celle-ci établit une communication. Bientôt, l’attachement fait place à l’amour, et la créature devient sa seule raison de vivre.

Pendant ce temps, Richard Strickland, l’impitoyable militaire qui a capturé la créature en Amazonie, envisage de la disséquer avant que les Russes ne tentent de s’en emparer.

Elisa doit tout risquer pour sauver la créature. Avec l’aide de Zelda et de Giles, elle met au point un plan d’évasion. Mais Strickland les poursuit. Et la menace russe est bien réelle…

Conçue dès ses origines comme un projet à la fois cinématographique et littéraire – une histoire interprétée par deux artistes, issus du cinéma et de la littérature -, La Forme de l’eau ne ressemble à rien de ce que vous avez jamais lu ou vu.

Les auteurs :
Guillermo Del Toro est le réalisateur primé de nombreux films acclamés par la critique, tels que Le Labyrinthe de Pan, Hellboy et Pacific Rim. La Forme de l’eau a remporté le Lion d’or de la Mostra de Venise en 2017 et deux Golden Globes. Il a coécrit la trilogie de romans La Lignée (avec Chuck Hogan), adaptée en série télévisée sur FX, et Trollhunters (avec Daniel Kraus), qui a inspiré la série Netflix du même nom.
Daniel Kraus est apparu dans le Top 10 d‘Entertainment Weekly pour The Death and Life of Zebulon Finch ; il a remporté deux Odyssey Awards (pour Rotters et Scowler). Ses romans ont figuré dans la sélection de la Library Guild, du prix Bram Stoker et bien plus encore. Il vit à Chicago avec son épouse.
Extrait : 
Richard Strickland lit le brief du général Hoyt. Il vole à onze mille pieds. Le biréacteur encaisse des rafales aussi dures que les poings d’un boxeur. Dernière étape du vol Orlando-Caracas-Bogota-Pijuayal, les phalanges du poing Pérou-Colombie-Brésil. Le brief est bref, conformément à son nom, et ponctué de passages censurés en noir. Il relate, dans la poésie saccadée de l’armée, la légende d’un dieu de la jungle. Les Brésiliens l’appellent Deus Brânquia. Hoyt veut que Strickland escorte les chasseurs qu’ils ont engagés. Qu’il les aide à capturer la créature, quoi qu’elle puisse être, et à la ramener aux États-Unis.

 

L’accroche de Miss Aline

La forme de l’eau , Guillermo Del Toro, Daniel Kraus

 

La forme de l’eau , Guillermo Del Toro, Daniel Kraus.

1962, guerre froide, militaire, menace russe, recherche , discrimination, pouvoir… vous allez trouver tout cela dans ce roman. Mais pas que…la jeune Elisa , femme de ménage, survit dans tout les sens du terme. Muette, elle peut compter sur Gilles son voisin et sur Zelda sa collègue de travail.
La vie d’Elisa bascule lorsqu’elle découvre ce que contient le F1 : un homme amphibie. Irrémédiablement attiré par lui, elle va tenter d’établir un contact avec lui. Elle n’a que le langage des signes et contre toute attente le contact s’établit. Commence alors une incroyable histoire d’amour au delà de toutes les différences. Ne dit on pas que le cœur a ses raisons que la raison ignore? C’est le cas dans ce roman.

Le cœur mène la danse, le cœur parle.

Il s’exprime au-delà des mots, au delà de tout. Langage intemporel, universel que peu approche réellement. Une connexion, une symbiose parfaite, qui transcende. L’amour absolu, l’abandon de soi vers l’autre, pour l’autre. Un enrichissement permanent . Une évidence.

Bonne lecture.

15 réflexions sur “La forme de l’eau , Guillermo Del Toro, Daniel Kraus.

  1. J’ai détesté le film pour une si belle histoire d’amour sur la différence, l’incompréhension des autres, l’intolérance. Je ne comprends pas le prix où dans ce film, les dix dernières minutes vont montrer ce qui lie entre ces deux êtres que tout oppose. Le film ne s’est attaché qu’au travail des petites mains dans cet horrible bâtiment de recherche. Les nettoyeuses qui sont méprisées. C’est cet aspect là que j’ai vu et les tentatives magnifiques de vouloir communiquer avec cet être enfermé et qu’elle, d’instinct, va trouver si injuste. Ces éléments là n’ont été effleurés qu’ entre deux coups de brosse dans ces longs couloirs, où ces deux femmes échangent en douce. Car en ces lieux règne la peur d’être découvert à sortir hors des rails de ce qui est imposé sans discussion. Elle transgressera tout. Quelques minutes grappillées ici et là où rien n’est développé dans cet apprentissage de la langue des signes. Seuls les dix dernières minutes sont sublimes de beauté, de poésie pour aboutir dans la plus pure tragédie.
    Que de regrets et frustrations j’ai ressenti devant ce gâchis de pellicules où je suis restée dans l’attente de ces moments volés. Au cinéma, quelques minutes. J’aimerais avoir un retour sensé et une explication cinématographique et celle du scénario ?

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s