Il était deux fois de Franck Thilliez

La double Chronique voit double

Aujourd’hui parait le dernier Franck Thilliez.

Et la sortie d’un Thilliez c’est toujours un événement dans notre petit monde polardesque. C’est pourquoi pour cette occasion, nous allons vous proposer non pas une, ni deux mais sans doute trois voire quatre chroniques de ce one- shot d’un des maîtres du thriller français si ce n’est le boss.

Commençons par l’avis de Sofia

Puis suivrons ce soir celui de Marc, et dans les jours prochains la chronique de mamie Danièle et peut-être, je dis bien peut-être la mienne. Mais je n’ai pas encore fini le roman.

Du coup je vous laisse avec …

Les P’tits Papiers de So


Le livre : Il était deux fois de Franck Thilliez. Paru le 4 juin 2020 aux éditions Fleuve noir. collection Thriller. 22€90. (528p) ;14x21cm.

4ème de couverture :

En 2008, Julie, dix-sept ans, disparaît en ne laissant comme trace que son vélo posé contre un arbre. Le drame agite Sagas, petite ville au cœur des montagnes, et percute de plein fouet le père de la jeune fille, le lieutenant de gendarmerie Gabriel Moscato. Ce dernier se lance alors dans une enquête aussi désespérée qu’effrénée.

Jusqu’à ce jour où ses pas le mènent à l’hôtel de la Falaise… Là, le propriétaire lui donne accès à son registre et lui propose de le consulter dans la chambre 29, au deuxième étage. Mais exténué par un mois de vaines recherches, il finit par s’endormir avant d’être brusquement réveillé en pleine nuit par des impacts sourds contre sa fenêtre…

Dehors, il pleut des oiseaux morts. Et cette scène a d’autant moins de sens que Gabriel se trouve à présent au rez-de-chaussée, dans la chambre 7. Désorienté, il se rend à la réception où il apprend qu’on est en réalité en 2020 et que ça fait plus de douze ans que sa fille a disparu…

 

L’auteur :  Franck THILLIEZ est né en 1973 à Annecy. Il était ingénieur en nouvelles technologies, il se consacre maintenant à l’écriture. Il vit actuellement dans le Pas-de-Calais. Il est membre de La Ligue de l’Imaginaire. Il est l’auteur de 17 romans, parmi lesquels Atomka, Le Syndrome E et, plus récemment, Pandemia Rêver et Sharko. Lauréat du prix Étoiles du Parisien-Aujourd’hui en France pour le meilleur polar 2014 avec Angor, il confirme sa place de pilier du thriller français et continue d’alterner one shots et enquêtes menées par son couple phare, Lucie Henebelle/Franck Sharko. Après Sharko où on retrouvait le duo de flics, il revient avec un one shot Le manuscrit inachevé. Adapté au cinéma pour La Chambre des morts (prix SNCF du polar français), Franck Thilliez est aussi scénariste. Ses livres sont traduits dans le monde entier.

 

Extrait :
« Le temps meurtrier, briseur de volonté et tueur d’espoir, même des plus robustes. Au fil des mois, des années, sa fille se résumerait peut-être à un prénom crié un jour au cœur des montagnes.
Après avoir noirci trois pages, la fatigue le gagna. Il tenta de résister, en vain, alors il s’allongea sur le couvre-lit. Puis il pleura, comme presque tous les soirs, parfois serré contre sa femme, d’autres fois recroquevillé dans un coin.
Pense-t-on autant à son enfant, lorsqu’il est toujours là ? L’aime-t-on autant que dans l’absence ? Gabriel ne savait pas, sa vie d’avant n’existait déjà plus. Celle à venir ne serait que calvaire. Quel que soit l’issue de leurs recherches, leurs vies seraient à jamais transformées, broyées, asséchées par trop de larmes versées ».

 

 

Les P’tits Papiers de So

 Il était deux fois de Franck Thilliez.

La sortie d’un roman de Franck Thilliez est toujours un moment particulier. J’ai mes petits rituels, dont je ne vous parlerais pas ici. Je compte les semaines, les jours, les heures. Cette année la sortie en fût bouleversée, pour les raisons que vous connaissez. La lecture eut donc une saveur bien particulière.

L’auteur n’est plus à présenter, le Maestro.

Franck Thilliez, au fil de ses romans, n’a jamais cessé de nous surprendre, à un point tel qu’à chaque fin de lecture, je me demande ce qu’il va pouvoir trouver pour me surprendre la fois suivante.

Eh bien il était (au moins) deux fois.

En 2018 il a surpris bon nombre de ses lecteurs par son Manuscrit Inachevé (qui ne l’était point !) suscitant étonnement, engouement, incompréhensions parfois. Soyez assurés qu’il en sera de même pour ce dernier roman.

Il va sans dire que l’auteur cisèle ses personnages, on (re)sent qu’il en est proche, qu’ils sont tout autant importants pour lui que l’intrigue. Il était deux fois (ra)conte l’histoire de Gabriel flic écorché par la disparation de sa fille. Cette quête de vérité nous entraînera dans de bien sombres univers, tantôt asphyxiant, tantôt déroutant, mais avec toujours et encore beaucoup d’humanité.  Car un roman de Franck Thilliez c’est avant tout cela, de la noirceur mais avec un profond respect de l’humain.

Le scénario est sans faille, précis, nous tenant en haleine sans interruption. Lorsqu’on pense en avoir la mécanique, on s’en trouve d’avantage perturbé, pour le plus grand plaisir. Tout s’imbrique, tout s’emboîte, pour nous perdre dans les méandres du mal tout en semant sur notre chemin les cailloux du petit poucet.

Pour qui connait ses écrits, la mémoire est une thématique récurrente de ses romans. Particulièrement dans celui-ci. Et vous, qu’en est-il de votre mémoire ? Pouvez-vous lui faire confiance ?

Il était deux fois est un roman singulier, dont il est difficile de parler sans en gâcher sa lecture. Pour le savourer, il faut s’en saisir et s’y plonger sans réfléchir, sans en connaître les grandes lignes. Il était deux fois, n’est pas un roman dont on raconte l’histoire, c’est un roman que l’on vit, ressent, intime.

Il était deux fois est un roman particulièrement sombre, le maître du genre nous gâte depuis quelques années, il ose aller de plus en plus loin pour le plus grand bonheur de ses lecteurs. Et ce roman est un véritable cadeau à ses lecteurs. S’il est un one shot, je ne peux que fortement vous recommander d’avoir lu ses précédents romans pour réellement l’apprécier(en particulier le Manuscrit inachevé).

Il était deux fois est EXCEPTIONNEL et aura sans aucun doute, une place de choix dans la bibliothèque, particulièrement dans celle des lecteurs qui connaissent bien son œuvre. Un grand merci Mr Thilliez de nous offrir un tel bijou, un précieux cadeau !

12 réflexions sur “Il était deux fois de Franck Thilliez

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s