Regarder le noir sous la direction d’Yvan Fauth

La double Chronique

Aujourd’hui est un jour important pour nous au Collectif Polar. Aussi 2 Flingueuses vont venir vous parler de leur lecture commune

En effet aujourd’hui sort le recueil de nouvelles « Regarder le noir ». Et c’est notre ami Yvan Fauth qui tient la baguette de chef d’orchestre de cet ouvrage de douze nouvelles noires réunies par le thème de la vision.

Alors aujourd’hui ce sera double plaisir, à point c’est tout !

Le livre :  Regarder le noir sous la direction d’Yvan Fauth Paru le 11 juin 2020  aux éditions Belfond. 19€50. (288 pages) ; 14cm x 22cm

4ème de couverture :

LES GRANDS NOMS DU THRILLER METTENT NOS SENS EN EVEIL

Barbara Abel, Amélie Antoine, R.J. Ellory, Julie Ewa, Claire Favan, Karine Giebel, Johana Gustawsson, René Manzor, Fred Mars, Olivier Norek, Fabrice Papillon, Gaëlle Perrin-Guillet.
Douze auteurs prestigieux de noir sont ici réunis et, si chacun a son mode opératoire, le mot d’ordre est le même pour tous : nous faire ouvrir grand les yeux au fil de récits qui jouent avec les différentes interprétations de la vision.
Dans ces nouvelles, ils ont donné libre cours à leur noire imagination pour créer une atmosphère, des personnages inoubliables et une tension qui vous happeront dès les premiers mots… et jusqu’à la chute. Éclectique et suprenant, ce recueil renferme onze expériences exceptionnelles de lecture.

N’ayez pas froid aux yeux, venez Regarder le noir.

Les auteurs : Barbara Abel, Amélie Antoine, R.J. Ellory, Julie Ewa, Claire Favan, Karine Giebel, Johana Gustawsson, René Manzor, Fred Mars, Olivier Norek, Fabrice Papillon, Gaëlle Perrin-Guillet nous proposent douze nouvelles noires réunies par le thème de la vision et tout cela sous la baguette de l’ami Yvan Fauth.

 

Extrait 1
« Des guerres ont éclaté sur tout le globe pour déterminer qui possèderait les terres encore disponibles, les ressources agricoles restantes et les femelles. Car l’homme est ainsi fait : confronté à la menace de sa propre extinction, il garde toujours à l’esprit la notion de pouvoir et de profits. Durant ces conflits, la population mondiale a drastiquement chuté, passant à deux milliards d’individus en l’espace d’une vingtaine d’années, à peine. »
 Extrait2
« Les sensations demeureront pures, exemptes de tout a priori. Beaux et laids, jeunes et vieux, riches ou pauvres, tous plongés dans un même bain de jouissance. »
 Extrait 3
« Parce qu’Hélène est toujours, quoiqu’il arrive, polie. Calme, mesurée, aimable. Certains diraient transparente, sans doute.
Alors elle préfère faire le dos rond, courber l’échine, taire son amertume et sa déception, quand bien même elle sent une lassitude de plus en plus profonde s’emparer d’elle comme si de gigantesques tentacules l’enserraient sournoisement. »

 

Les P’tits Papiers de So

REGARDER LE NOIR

Les sens en éveil, j’ai regardé le noir.

Quelle bien drôle d’idée.

Regarder le noir….comment serait-ce possible. Le noir, profond, opaque, troublant déroutant. On ne peut que voir « clair » ou pas,  comment pourrait-il en être autrement ?

Et pourtant !

Après Ecouter le noir, les éditions Belfond, sous la direction d’Yvan Fauth, continuent à titiller nos sens.

Second ouvrage consacré à la nouvelle, 12 grands noms du noir ( Barbara Abel, Amélie Antoine, R.J. Ellory, Julie Ewa, Claire Favan, Karine Giebel, Johana Gustawsson, René Manzor, Fred Mars, Olivier Norek, Fabrice Papillon, Gaëlle Perrin-Guillet) viennent nous réjouir autour de la vue.

J’ai vu clair, ça je peux vous le dire, il n’y a pas de doutes, ce second recueil est excellent.

Chacun y va de son interprétation, s’approprie la thématique et nous offre une nouvelle exceptionnelle.

C’est avec plaisir qu’on se laisse porter, emporter par ces histoires tantôt curieuses, tantôt émouvantes. Noires toujours.

Ce qui est fascinant, c’est que l’appropriation de ce sens (la vision) diffère selon l’auteur, nous avons tous un rapport différent aux sens, particulièrement quand nous les possédons tous. Ces nouvelles, si elles nous divertissent, nous rappellent également que nos sens déterminent notre façon de vivre, et surtout de voir le monde sous un autre spectre. Et cela est magique, être installé dans son fauteuil, sur son poste d’observation, et regarder le monde, à la nouvelle suivante, on change d’objectif, d’angle et il nous apparaît différemment. .

Le noir on le regarde, en profondeur, pour y percer ses mystères.

L’occasion de (re)découvrir une plume, il va sans dire que comme son grand frère (Ecouter le noir) ce recueil sera votre meilleur compagnon pour les vacances, un trajet, une petite pause.

L’avantage de la nouvelle, c’est qu’elle peut se lire partout, sans avoir la frustration de devoir interrompre sa lecture au beau milieu du roman.

C’est un excellent cru que nous avons là, les sens en éveil, reste à espérer que d’autres recueils suivront !

Regardez, regardez bien, le noir est bien là, et il vous emportera.

9 réflexions sur “Regarder le noir sous la direction d’Yvan Fauth

  1. Merci Sofia pour ton enthousiasme et ta manière de montrer que ce recueil peut être lu par tous, même ceux qui ne lisent pas de nouvelles habituellement 🙂
    Merci pour les auteurs qui ont fait preuve d’un même enthousiasme et d’une créativité incroyable. C’est ça le talent et il explose ici en pleine lumière !

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s