Urbex sed lex de Christian Guillerme

Le livre : Urbex sed lex de Christian Guillerme. Paru le 18 juin 2020 chez Taurnada dans la collection Le tourbillon des mots. 9€99. (256 p.) ; 18 x 11 cm

4e de couv : 

Contre une belle somme d’argent, quatre jeunes passionnés d’urbex sont mis au défi de passer une nuit dans un sanatorium désaffecté.
Ils vont relever le challenge, mais, une fois sur place, ils vont se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls dans cet immense endroit abandonné…
Et très vite comprendre qu’ils n’auraient jamais dû accepter cette proposition.
JAMAIS !

 

 

 

 

L’auteur :  Né à Clichy-la-Garenne en 1963, Christian Guillerme est nouvelliste et romancier.
Ancien musicien de studio et bassiste dans des groupes de rock, il est informaticien de formation.
Il exerce la profession de concepteur fonctionnel au sein d’une grande entreprise du tertiaire sur le quartier d’affaires de La Défense.
Il est l’auteur de nombreuses nouvelles à l’ambiance noire et inquiétante sur la plateforme Short Edition, et a participé également à plusieurs recueils (Tous pour Boilt, Le refuge…).
« La corde de Mi » (2018), son premier roman, visuel et haletant, s’inscrit d’emblée dans la grande tradition des thrillers qui mettent en scène des personnages ordinaires confrontés à quelque chose de terrifiant.
Christian Guillerme vit actuellement en Seine-et-Marne.
Citation :
« L’avantage du gibier humain, c’est qu’il peut comprendre ce qu’on lui dit, il peut imaginer tout un tas de choses toutes plus désagréables les unes que les autres à ce stade.

 

Chronique de Flingueuse, l’Avis d’Isa

Chronique URBEX SED LEX

J’ai choisi de vous parler aujourd’hui du dernier roman de Christian Guillerme « Urbex sed lex » sorti le 18 juin aux éditions Taurnada.

J’ai rencontré Christian Guillerme en 2019 au salon du livre de Paris lors d’un déjeuner auteurs lecteurs. J’ai découvert l’écriture de Christian peu après avec son premier roman « la corde de Mi ». J’avais à l’époque émis quelques petites réserves sur le côté un peu trop « gore » de certaines scènes. J’attendais donc avec impatience ce nouveau thriller. Et je peux vous dire pour abréger cet insoutenable suspense que j’ai adoré.

J’ai adoré la couverture : Elle résume à elle seule l’ambiance angoissante du livre.

J’ai adoré la thématique de l’Urbex : une thématique originale et très peu utilisée dans le thriller. Et je peux vous assurer que pour un auteur de polars, c’est de plus en plus difficile d’être innovant !

J’ai enfin adoré l’histoire. Un prologue qui vous plonge dès les premières lignes dans le vif du sujet. Puis les chapitres s’enchainent à la vitesse de l’éclair. On retient son souffle. On est en apnée du début à la fin. L’ambiance de ce sanatorium est décrite à la perfection. Cette chasse au trésor entre potes se transforme peu à peu en une implacable chasse à l’homme. Prenante. Angoissante. Terriblement réaliste. L’auteur ne nous laisse pas le moindre répit. J’éprouvais parfois presque le besoin de me cacher pour échapper à mes poursuivants. Le style est efficace. Les chapitres courts. Les descriptions justes. Quant au final, il est à la hauteur de tout le roman. Surprenant et glaçant.

Ne boudez pas votre plaisir et plongez directement en enfer grâce à Christian Guillerme.

5 réflexions sur “Urbex sed lex de Christian Guillerme

  1. La thématique de l’urbex n’est pas du tout exploité, elle ne sert que de prétexte à l’intrigue. C’est en tout cas, un sujet largement utilisé au cinéma. Pour ma part, je n’ai pas du tout adhérer, non pas tant à l’intrigue, dont le ressenti reste subjectif, mais la construction aurait mérité plus de travail.

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s