Sauve-la de Sylvain Forge

Le livre : Sauve-la de Sylvain Forge – Paru le 24/06/2020 chez Fayard – collection Fayard noir –  17 €. (400 pages) ; 13 x 21 cm

4ème de couverture :

Alexis Lepage, modeste employé d’assurances, est sur le point de se marier avec la fille de son patron lorsqu’il reçoit un message de Clara, son amour de jeunesse, qui refait surface après des années.
Alors qu’elle le supplie de l’aider à retrouver sa fille disparue, Alexis hésite. Que dissimule cette demande impromptue, si longtemps après leur séparation ? Et pourquoi Clara refuse-t-elle de le rencontrer ?

Replongé dans un passé dont il n’a jamais fait le deuil, Alexis va partir à la recherche d’une fille dont il ignore tout.
Son enquête le conduira droit en enfer.

Un thriller haletant sur l’intrusion du numérique dans nos vies,
son impact sur nos représentations du monde et de la mort.

Spécialiste en cybersécurité et conférencier en dramaturgie, lauréat du Prix du Quai des Orfèvres 2018 avec Tension extrême (Fayard), Sylvain Forge est notamment l’auteur de Parasite (Mazarine, 2019) et d’Un parfum de soufre (Prix Plume d’argent 2016 du thriller francophone).
Il parvient à associer des recherches scientifiques fouillées à un sens aigu du suspense. Ses ouvrages ont déjà conquis plus de 200 000 lecteurs.

L’auteur : Né à Vichy en 1971, après une enfance en Auvergne, des études de droit et un passage à Paris, Sylvain Forge voyage et s’imprègne de multiples ambiances, de l’Afrique du Sud au Canada. Il vit désormais à Nantes.
Un premier roman – resté dans un tiroir – plante en lui les germes d’une passion future pour l’écriture. Durant plusieurs années, il bâtit des scénarios de jeux de rôle qui lui donnent le goût de raconter des histoires. Élaborer une intrigue bien ficelée : voilà son plaisir.
Son premier livre, La ligne des rats, paru en mai 2009 aux éditions Odin (Nantes), est un thriller écologique sur les pesticides.
Sylvain Forge est aussi amateur d’histoire ; ancien guide touristique, il a signé avec Le vallon des Parques (éditions du Toucan) un deuxième opus dont les péripéties se déroulent à Vichy en 1943. Il serait en train de préparer une suite …
L’auteur a bouclé un troisième roman paru fin 2013 La trace du silure dont l’intrigue se déroule à Nantes.
Il a reçu le Prix 2018 du quai des Orfèvres au nouveau siège de la PJ parisienne pour son roman Tension extrême. Il a enchainé avec Parasite en 2018
Extraits :
« En cas de doute sur la disparition d’un rentier, commencer par chercher le congélateur. C’était là que, parfois, on gardait un vieux parent pour continuer de percevoir sa retraite. Une température à -18 degrés pouvait conserver un cadavre pendant des décennies, à condition de payer les factures d’électricité. Pas de corps à transporter, brûler ou enterrer. Zéro trace : impunité totale. Dans l’enquête qu’Alexis venait de boucler, le descendant avait entassé ses géniteurs dans l’appareil frigorifique et empoché près d’un million d’euros en vingt ans. Il avait même installé un dispositif de minuteries pour que les lumières et la télévision s’allument de façon régulière, donnant l’illusion que l’appartement était habité. »
« Mon père a ouvert la station après vingt ans au fond de la mine de tungstène. Quand il est tombé malade, il s’est mis en retraite et ce commerce lui a permis de tenir un moment. Elle chassa des miettes de la table. Ça fait quelques années qu’il est mort. On l’a enterré à Sainte-Albane, au milieu de ses copains ouvriers. La plupart sont morts du cancer et des autres saloperies vomies par la mine. À une époque, on logeait des saisonniers dans les baraquements qui sont derrière. C’était avant que les problèmes de la mine s’accumulent et qu’elle ferme. Quand c’est arrivé, trois cents types se sont retrouvés sur le carreau : un désastre pour la commune. »

 

 

La chronique jubilatoire de Dany

Sauve-la de Sylvain Forge 

Il voulait écrire une romance, son éditeur lui a dit : Chiche ! Mais, chassez ce pro de la cybersécurité par la porte et Sylvain Forge revient de belle manière par la petite lucarne du smartphone de son héros. Alexis, ce « costard-cravate » chasseur de fraudeurs aux assurances, promis à un bel avenir, confronté au surréalisme virtuel, doit alors changer de cible pour tenter de retrouver les traces de sa fille Olivia, dont il ignorait l’existence.

Il nous fait peur Sylvain Forge … après Tension extrême où il créait un avatar plus vrai que nature, Parasite où il abordait l’impact de l’intelligence artificielle sur les investigations policières et les déviances de la génétique. En s’inspirant d’un douloureux souvenir de jeunesse, il nous fait entrer dans le futur très proche, à moins que ça ne soit déjà le présent, en faisant communiquer au-delà du temps son héros avec Clara, son premier amour, dont il a été séparé par l’océan Atlantique. Il n’a jamais été (très) courageux, préférant le confort à l’inconnu : il va devoir se surpasser, jusqu’à risquer de perdre Clémence son actuelle amoureuse.

Les Pyrénées Ariégeoises, c’est grandiose et cependant l’ambiance étouffante de huis clos plombe l’action dans ce petit village où les intérêts commerciaux s’opposent à la santé de ses habitants. Oui Sainte-Albane, qui a connu un passé florissant pour certains de ses habitants et douloureux pour d’autres avec sa mine de tungstène, aurait voulu redorer son blason en devenant le fleuron de la chimie du jeunisme… à quel prix ?

La maîtrise du suspense est une constante chez l’auteur et un délice pour le lecteur. Sa vision de notre avenir connecté n’en est que plus angoissante. Ne boudez pas ce plaisir de déconfinement total au bout du bout de la France, où l’intelligence artificielle se confronte à l’intérêt public et vous rendra dépendant.

En fin d’ouvrage vous trouverez une mine (sans jeu de mots) d’informations sur des sujets que vous n’imaginiez même pas comme notamment la gestion des conversations avec des défunts sur le net, par des sociétés commerciales qui y voient un intérêt juteux ! Flippant n’est-il pas l’immortalité à ce prix ? Qui a dit super-documenté ?

Je remercie les éditions Fayard et l’auteur pour leur confiance.

#Sauvela #NetGalleyFrance – epub 11.99 €

 

Autre extrait :
« Un magazine régional consacrait tout un dossier au camp de Mastoia, en Catalogne, le plus grand d’Europe. Il se trouvait à vingt kilomètres à vol d’oiseaux de Sainte-Albane. Situé au pied des Pyrénées et improprement nommé « refuge humanitaire », il accueillait tous les migrants débarqués en Espagne que les centres de détention ne pouvaient plus héberger. Certains attendaient là, parfois depuis des années, que l’administration espagnole statue sur leur sort.
Des réseaux criminels avaient tôt fait d’exploiter cette marée humaine, avec leur lot de faux passeurs et de miroirs aux alouettes. Toutes sortes de légendes circulaient autour de ces chemins de la liberté. »

9 réflexions sur “Sauve-la de Sylvain Forge

  1. J’ai adoré Parasite. Y a plus qu’à…..l’ajouter dans ma liste. 😉 j’ai lu l’interview de l’auteur chez Yvan. Un sujet intéressant à lire et l’auteur est prolixe. A moins que cela soit chez toi gente dame ? Je ne sais plus, zut j’ai oublié 😅

    Aimé par 2 personnes

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s