Sériale lectrice : Ge papote avec Catherine Arrieutort Rechenmann

Sériale lectrice :

Ge papote avec Catherine Arrieutort Rechenmann

Vous ne le savez peut-être pas, mais Catherine, a répondu à mon appel à candidature. Cat le chat a ainsi intégré la team Collectif Polar, elle est une de nos nouvelles indics

Aussi aujourd’hui, Cat a bien voulu nous confier quelles petites confidences sur la lectrice qu’elle est en réalité.

Alors pour en savoir un peu plus sur Cat et ses goûts littéraires je vous propose  pour commencer une interview

« Seriale Lectrice »


ITW Sériale Lectrices spéciale Indics

Ge : Bonjour, es tu prêt(e) à être soumise à la question ?

Cat : Bonjour Ge , on va essayer 😉

 

 Ge : Alors, , peux-tu te présenter ? je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, ta vie… 

Cat : Ma formation : lettres, philo , latin …et ensuite bifurcation radicale pour épauler mon père dans son entreprise donc diplômée de Sup de Co Bordeaux où j’ai rencontré celui qui partage ma vie depuis 40 ans , et pour lequel maintenant je suis correctrice , attachée de presse …. après l’avoir secondé pendant des années dans le golf ⛳️ . Lorsque nos 3 enfants ont été grands j’en ai profité pour suivre le cursus Histoire de l’Art ( ce que j’aurais tant aimé faire, particulièrement archéologie 😉)

Actuellement arrivée à la petite soixantaine j’ai  le plaisir d’animer l’Apéritif littéraire du Cap-Ferret car il me  tenait à cœur de créer un lien social autour des livres , rôle que la lecture remplit à merveille.

Ge : Là c’est pas moi qui te dirai le contraire. Mais, dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

Cat : Ma mère avait toujours le nez dans un livre plutôt type roman… bien entendu je les récupérais et il n’y avait pas vraiment de contrôle sur ce que je lisais… Super !

Ge : Comment abordait-on le livre chez toi ?

Cat : D’une façon simple et normale comme allant de soi … une sorte

d’évasion au même titre que le cinéma , en revanche toujours bien traités jamais cornés, horreur malheur !

Ge : Veux-tu bien me montrer ta/tes bibliothéque (s) :

Cat : J’ai plusieurs bibliothèques dans différents endroits car je

n’aime pas classer les livres mais d’un autre côté je ne veux pas être encombrée par des textes formatés sans intérêt, donc je les mets sur d’autres étagères en attente d’un départ vers la boîte à livres. Essentiellement de littérature blanche qui finalement me surprend souvent plus que la noire , même si cette façon de catégoriser les livres ne me plaît pas vraiment , car la frontière est souvent bien mince et artificielle. M’adressant à une bibliothécaire tu dois voir ce que je veux dire😉

Voici mes livres du Cap-Ferret mais j’ai la fâcheuse tendance d’en mettre un peu dans chaque pièce … après bien sûr c’est beaucoup plus compliqué de les retrouver 😂 Quant aux livres plus anciens je les garde à Bordeaux

Ge : Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont rangées ?

Cat: En fait j’ai un peu répondu à cette question précédemment, c’est

du fonctionnement aléatoire dans les j’aime « un peu » , « beaucoup » et certains

« pas vraiment » mais que je n’arrive pas à donner je ne sais guère pourquoi 😉 

 

Ge : Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?

Cat : Essentiel, que la vie serait triste sans les livres … Entrer dans l’univers d’un auteur , se glisser dans la peau d’un autre, j’adore ❤

Ge : Es-tu papier ou numérique ?

Cat : Mon fils m’a offert une liseuse , mais je n’y arrive pas … comme s’il y avait une vitre entre l’auteur et moi , ce qui n’est pas faux en fait 😉

Ge : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?

Cat : Je ne vais pas en bibliothèque si ce n’est pour des rencontres avec les auteurs car je suis un peu maniaque et possessive avec les livres , d’autre part à l’Apéritif littéraire nous nous prêtons les livres donc j’ai toujours une sacrée pal entre ceux-là et ceux que j’achète ou que je reçois de maisons d’édition.

Ge : Si oui qu’y as-tu trouvé, que t’ont-elles apporté ? 

Cat: Comme je le disais précédemment, les rencontres avec auteurs et lecteurs, être avec des personnes qui ont le même centre d’intérêt. Et c’est à la fois reposant et énergisant. Bref j’aime beaucoup!

Ge : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une ou tu achètes tes bouquins ?

Cat : J’aime  vraiment  La Machine à Lire à Bordeaux , qui fait  vraiment un travail de libraire, à savoir dénicher de beaux textes. Il y a  une grande table au milieu de la librairie regroupant leurs conseils de  lecture et tandis que je m’étonnais de n’y voir aucun best-seller,  Hélène Des Ligneris m’a répondu « Ils n’ont pas besoin de moi » . Si  tous les libraires pouvaient faire la même chose quel bonheur !👍

Ge : Où achètes-tu principalement tes bouquins?  ça peut-être dans différents lieux, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairie où je vais voir des auteurs, des librairie que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs…mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour l’occasion)

Cat : en fait si je dois commander c’est à la Machine à Lire en général, sinon plutôt au gré des occasions et des envies, une sorte de chasse au trésor (salons, festivals, rencontre auteur..) rien de systématique

Ge : Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prêt(e) ? 

Cat : Je tiens le coup 😉

Ge : Combien de livres lis-tu par semaine, par mois, par ans ?

Cat : En fait comme pour tout ce qu’on aime je ne compte pas , nous

dirons environ 2 à 3 par semaine que je lis en même temps d’ailleurs

Ge : Tiens-tu décompte précis de tes lectures ?

Cat : Depuis quelques temps seulement, car ainsi je conserve les petites

 chroniques que j’en fait pour les sites de lecteurs

GVL : As-tu une PAL ?

Cat : Oui mais en bazar et dans plusieurs endroits

GVL : Combien de livre dans ta PAL ?

Cat: Avec le confinement elle a bien baissé , à vue de nez je dirai une vingtaine maintenant.

 

GVL : Pour toi c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?

Cat : Le plaisir de la pêche miraculeuse à portée de main!

GVL : Alors…..Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? as-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

Cat : Je m’intéresse au roman noir qui offre des facettes diverses

et variées, tant sur le plan humain qu’historique  … les thrillers et les

procédures m’ennuient car c’est répétitif et finalement fort peu

imaginatif, le but étant de choquer le lecteur par une surenchère de

violence.

GVL :, dis-nous, quels sont tes auteurs favoris ?

Cat : Dans la noire 🕵️‍ Déjà l’ami Didier Daeninckx, Henning Mankell , Robert J. Harris  Fred Vargas ( ceux qu’elle publiait chez Viviane Hamy ) Stieg Larsson, RJ Ellory , Peter May , Dominique Manotti , Hervé Le Corre , les amis Gildas Girodeau, Christian Blanchard dont je vais parler prochainement , François Darnaudet, Yves Carchon , Alain Roumagnac , Serguei Dounovetz, Pascal Millet et l’élu de mon ❤️  Guy Rechenmann

Après dans la blanche j’adore Laurent Gaudé , Romain Gary mon chouchou , Sorj Chalandon  Gaëlle Josse , Philippe Claudel, Claudie Gallay, Éric Fottorino Thomas Reverdy,  Boualem Sansal , Éric Holder , Hubert Hassad, les amis Alain Cadéo, Sylvie Yvert, Stéphane Chamak…

GVL : Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marqué ces dernières années

Cat :

– ️Le quatrième mur Sorj Chalandon

Superbe roman , profondément humaniste ! Le texte va bien au-delà de cette tentative  généreuse de réconciliation le temps d’une représentation d’Antigone, l’auteur s’attache à dire les choses au plus près des effarantes réalités…Ce livre fait partie des textes essentiels qui devraient aider à guider les consciences et combattre les certitudes.

 

-️Le bureau des jardins et des étangs de Didier Decoin:

Ce livre est un ravissement, un voyage initiatique au pays des parfums et des senteurs … j’ai d’ailleurs plusieurs fois pensé au Parfum de Suskind lors de certains passages , ouvrage que je mets également dans les livres dont je garde un souvenir vivace.

 

️-La terre qui penche de Carole Martinez :

Nous retrouvons son univers si singulier, où la magie et le songe côtoient la violence. Après Du domaine des murmures … Toujours une merveille l’écriture de Carole Martinez ! Quelle façon magique d’envelopper le sordide de merveilleux atours pour le rendre supportable !

-️Le dernier hiver du Cid de Jérôme Garcin:

Un bel hommage que celui de Jérôme Garcin qui ne peut laisser indifférents ceux qui se souviennent de Gerard Philipe personnage fantasque hors norme plein de vie , indissociable du bonheur , une émotion certaine liée à nos jeunes années … une belle écriture Nous l’avons tant aimé …

 

-Salina de Laurent Gaudé

Une fois de plus l’écriture de Laurent Gaudé nous emporte dans un quête hallucinante aux confins du réel …dépaysement assuré … hymne à l’amour et au pardon! pour moi Laurent Gaudé est notre tragédien contemporain à l’image d’un Corneille ou d’un Racine, la modernité en plus… son écriture a le rythme des vagues qui nous emportent, puis nous  ramènent sur le rivage dans un rythme crescendo

et un petit 6ème 😉

-️Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur Harper Lee poche

Un très beau roman qui traite avec délicatesse et fraîcheur d’un sujet difficile, une immersion dans l’Amérique profonde de l’époque, un style fluide…Un livre à lire ABSOLUMENT !Pour mieux comprendre l’évolution de la culture américaine des années 30 à ce qu’elle est aujourd’hui.Une très belle évocation de l’enfance et du passage à l’adolescence.Un message fort sur la tolérance, sur l’éducation à la différence.

GVL : Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis quand ?

Cat : Oui bien sûr mais essentiellement depuis une douzaine d’années car j’ai du temps et surtout j’accompagne Guy. Il s’ennuierait tout seul 😉

GVL : Que t’apportent ces salons, ces rencontres ?

Cat : la surprise de la découverte d’auteurs non médiatisés et souvent bien plus intéressants.

GVL : Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi !

Cat : Une histoire assez étonnante , c’était il y a quelques années,  je reçois un locataire accompagné de son épouse et de son épagneul ( un peu comme le notre) au Canon (Cap-Ferret) et à la fin du séjour il me dit avoir lu certains livres à disposition dans la villa , et que K. Pancoll qu’il n’avait jamais lu ça ne valait pas grand chose! en revanche il dit avoir beaucoup apprécié « Des fourmis dans les doigts » le premier roman de Guy et lui lance ex abrupto qu’il devrait être édité au Seuil ! Ce à quoi je souris et lui réponds vous écrivez? il me répond Un peu 😉 d’ailleurs je vais vous envoyer une nouvelle. Ce dont je le remercie, bien évidemment ( genre que j’adore) et après son départ je file voir sur internet. En fait il s’agissait de Didier Daeninckx !!! que je ne connaissais pas, ne lisant pas de noir … depuis nous avons noué des liens d’amitié et il conseille Guy lui disant que certains de ses livres auront du succès lorsqu’il sera connu…

GVL : Sinon…rien à ajouter ?

Cat : Pas grand chose, ce n’est pas mal déjà 😉 si ce n’est que je suis ravie de pouvoir mettre avant des « borderline »

GVL : Tu es certaine que c’est ton dernier mot ?

Cat : Il me semble quoique …😂

GVL : Allez un petit coup de gueule. ET Un gros coup de cœur… ?

Cat : Ce qui m’énerve vraiment , c’est la « bestsellerisation » de l’édition , littérature qui phagocyte tant de beaux textes qui repartent au pilon … quel gâchis artistique et écologique !

Quant au coup de ❤ c’est le travail de tous ceux, libraires , bibliothécaires, éditeurs, organisateurs de festivals qui justement essaient de combattre ce tsunami en attirant les lecteurs vers autre chose de moins insipide et formaté … et ce n’est pas facile !

GVL :  Merci pour ces petites confidences, et à très vite sur collectif Polar

Cat : Yes! prochaine chronique Iboga de Christian Blanchard 👍

Ge : Ravie je suis car je suis fan de Christian Blanchard depuis bien longtemps, si, si une vingtaine d’année. Alors hâte de lire ta chronique dans nos pages chère Catherine et encore merci à toi pour tout cela.

Mais saches que je n’en ais pas fini avec toi. J’aimerai qu’une prochaine fois tu me parles de tes apéritifs littéraire mais aussi de Polar à l’ancre au Cap-ferret

 

7 réflexions sur “Sériale lectrice : Ge papote avec Catherine Arrieutort Rechenmann

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s