Doigt donneur de Louis Langlois

Couv Doigt donneur 2018 immat epubLe livre : Doigt donneur de Louis Langlois – Paru le chez Évidence éditions – collection Clair Obscur – Le prix broché 16.99 €.  (336 pages) ; 14 x 22 cm

 4ème de couverture :

Un procureur de renom est retrouvé égorgé, dans son appartement bordelais, par son concierge. Le Commissaire Lagardère, chargé de l’enquête, découvre, non loin du cadavre, un fragment d’auriculaire appartenant probablement à l’agresseur. Le policier se heurte très vite aux hommes de loi qui aimeraient bien laver leur linge sale en famille. Il est écarté et envoyé en Asie du Sud-est avant d’être placé dans un placard doré. C’est sans compter avec son obstination et les révélations d’un jeune généticien… Quand le grand banditisme s’acoquine avec des magistrats et des politiciens corrompus et pervers, les victimes ont peu de chances de voir leur sort s’améliorer.

 

AVT_Louis-Langlois_8848L’auteur : Louis Langlois se présente :  » Le vétérinaire rural, puis canin et industriel que j’étais a abandonné ses seringues et ses bistouris pour aiguiser sa plume. Écrire est devenu une addiction, que dis-je une jouissance, celle de promener mon lecteur dans les méandres de mon imagination en espérant qu’il s’y égare pour mieux le surprendre. Croisiériste, je m’installe souvent contre une large baie vitrée du navire pour chercher, sur l’immensité des mers du globe, l’escale qui saura donner au récit l’exotisme que je souhaite lui confier. Lorsque je quitte le bateau, c’est pour fixer l’action dans une grande ville et m’attarder sur l’originalité de mes personnages. Mais je cesse là mon propos, car ils hantent déjà le sommeil de mes nuits. »

J’écris des thrillers qui peuvent être des policiers classiques ou bien des romans dans lesquels l’intrigue se situe à bord de navires de croisières, milieu que je connais très bien pour l’avoir beaucoup pratiqué. Le prochain, qui est à la correction, se situe entre ciel et terre, entre croyance et réalité, entre la politique et ma critique très ironique.

 

Extraits :

« Son verre terminé, il gagna sa salle de bain, une grande pièce dans laquelle une baignoire émaillée, juchée sur des pieds torsadés, s’était égarée. Il ouvrit les deux robinets, vint s’installer devant le lavabo et entreprit de se raser. Deux fois dans la même journée c’était exceptionnel, il ne ferait pas ça tous les jours. Avant d’appliquer la mousse sur son visage, il se contempla quelques instants dans le miroir. Il caressa légèrement le haut de son front. Il lui semblait que sa chevelure brune, d’habitude si dense, avait tendance à se raréfier et il devina un premier intrus blanc, puis un second. « Pas déjà ! », pensa-t-il, « j’ai à peine trente-deux ans ». Il s’approcha de son reflet. De fines rides s’installaient maintenant aux bords et au-dessous de ses paupières. C’était bien la peine qu’il utilise tous ces produits anti-âge que lui vantaient les spots télévisés. À la réflexion, il devait posséder un gène « vieillissement » un peu trop dominant. Il décida de chasser ce cauchemar de son esprit et étala largement la crème sur ses joues et son cou. »

 

« — Gilbert ! Rentre te coucher, tu termineras demain.

— Mais, Patron, j’ai presque fini… c’est pour retranscrire le film porno que ça m’a pris du temps. Au début, Ahmed choisissait les termes qu’il employait, mais au fur et à mesure qu’il me décrivait l’action, il se lâchait.

— Il était grossier ?

— L’expression est faible. C’était… comment vous dire, je ne sais pas moi, oui c’est ça ! Pornographique, c’est le mot pornographique.

— Comme le film qu’il avait vu, quoi ?

— C’est ça ! Pornographique.

— Et alors ?

— On ne m’a jamais appris à faire des rapports de ce genre. Il y a des substantifs que je n’ose pas taper. Le cul, ça se dit, mais ça ne s’écrit pas. »

 

« Le meurtre du procureur, il le sentait bien, allait prendre une dimension considérable. Que l’on soit riche ou misérable, le dicton aurait pu ajouter notable, on n’est pas tous égaux devant l’attention que les humains portent à notre disparition. L’assassinat du magistrat ferait demain matin la une des journaux. La centaine d’Afghans ayant succombé à un attentat serait à peine mentionnée, dans un entrefilet, en cinquième page… mais on ne les connaît même pas, ces gens-là ! La mort était devenue une marchandise médiatique à intérêt variable : il y avait dorénavant nos chers disparus, sans grande valeur, sinon dans les rubriques nécrologiques, et les décès des célébrités, les seuls rentables. »

 

 

La chronique jubilatoire de Dany

langlois in situ

Pour un premier roman, l’auteur nous propose d’accompagner le commissaire Lagardère, un trentenaire désabusé. Un vrai polar que cette aventure qui mêle les notables provinciaux au sexe et à l’argent, dans un microcosme bordelais que Louis Langlois aurait tout à fait pu situer dans n’importe quelle grande ville de province. L’auteur adopte un ton décalé, plutôt plaisant et fait de son intrigue somme toute assez simple, une agréable lecture. Nos neurones ne sont pas malmenés, point de fausses pistes, une quête de la vérité où le représentant de la République au local dispose de moyens suffisants pour envoyer son enquêteur en Malaisie avec son ex et future épouse, aux sources du trafic d’enfants à des fins sexuelles, pour européens argentés. Notons que la romance du petit génie de l’ADN n’apporte rien à l’action si ce n’est quelques évocations torrides sur bords de piscine par temps de canicule, au Cap-Ferret.
Bref vous l’aurez compris, ce roman est idéal pour une pause entre deux thrillers…allez donc rechercher l’auriculaire de l’assassin !

 

Je remercie les éditions Evidence pour leur confiance

7 réflexions sur “Doigt donneur de Louis Langlois

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s