Après le jour de Christophe Molmy

Le Livre : Après le jour de Christophe Molmy. Paru le 28 mai 2020 chez La Martinière dans la collection Fiction. 20€. (357 p.) ; 22 x 14 cm

4e de couv :

Un roman policier rythmé et superbe, entre Engrenages et The Wire, qui entremêle les points de vue des flics et des truands. Une course dopée à l’adrénaline où chacun veut sauver sa peau.

Détenu en quartier d’isolement depuis trop longtemps, François Legal s’apprête à prendre la plus grande décision de sa vie : trahir les siens. Il n’a plus l’âge de courir après le fric facile et rêve d’une retraite paisible aux côtés de Diane, qui l’attend dehors. Tant pis pour l’honneur : il va devenir indic. Mais la spirale du grand banditisme, les ravages de la vengeance et une affaire d’enlèvement d’enfant vont venir saccager ses espoirs.

De son côté, la jeune flic Coline Lafleur a tout à prouver dans la brigade parisienne où elle vient d’arriver. Et ce Legal, elle ne le sent pas, depuis le début. Le prix à payer sera cher pour aller au bout de leur enquête et parvenir, peut-être, à ramener un peu d’ordre et de justice dans ces vies furieuses.

 

L’auteur : Christophe Molmy est chef de la BRI de Paris (Brigade de recherche et d’intervention, dite aussi Brigade antigang). Après Les Loups blessés, sélectionné pour cinq prix littéraires, et Quelque part entre le bien et le mal, Christophe Molmy livre son troisième roman.

 

 

Extrait : 
Impossible de savoir quelle heure il était. Pas moyen de se rendormir. Juste une impression de vide, terrifiante, qui l’avait saisi. Sales et nus, les murs de la cellule s’étaient mis à danser autour de lui comme dans un manège. Ses tempes menaçaient d’exploser à chaque battement de cœur. François tenta malgré tout de se redresser, de s’asseoir dans son lit pour échapper à l’angoisse que le silence venait de convoquer. L’air, chaud et épais, peinait à remplir ses poumons, lui collait à la peau comme un chiffon moite. Une douleur aiguë lui ouvrit le crâne, l’obligea à se rallonger en s’écrasant les paupières de ses paumes. Après des années d’enfermement, l’isolement n’aurait pas dû autant l’affecter, mais ces temps-ci, il s’éveillait sans même se souvenir de l’endroit où il se trouvait. Les neuf derniers mois au quartier d’isolement l’avaient laminé. Un séjour de trop au purgatoire. Il faisait jour, c’était la seule chose dont il était certain. 

 

Alex notre indic livre son avis

Après le jour par Christophe Molmy

Christophe Molmy est le patron de la BRI (Antigang) du 36 quai des orfèvres. Son quotidien c’est le braqueur, la filature. Il est flic et il parle flic.

Dans son premier livre, « les loups blessés », dans son deuxième « quelque part entre le bien et le mal » on avait déjà cette justesse, cette humanité, ce « parlé vrai ».  Et il confirme tout son talent d’auteur avec son dernier livre Après le jour.

Ce livre est un polar comme je les aime. Un régal à lire. Une intrigue hyper réaliste, des policiers humains, du rythme, des dialogues percutants. Et c’est là qu’on sent que ça a été écrit par un flic, quelqu’un qui parle de ce qu’il vit. Combien d’auteurs de polars ont la tentation de la surenchère, du cliché pour écrire ce qu’ils pensent que les lecteurs attendent ? Combien vont se lâcher avec leurs « inspecteurs » dépressifs divorcés alcooliques à qui on demande des mandats et privilégier la facilité au détriment de la crédibilité et du réalisme.

Oubliez tout ça avec Christophe Molmy. Ici on est dans le vrai, dans la justesse, souvent sordide et injuste. Les flics font leur job du mieux qu’ils peuvent. Ils maitrisent les procédures. On les sent investis. Au départ pour coincer une bande de braqueurs qui s’attaquent à des bijouteries en province proche de Paris. Mais quand la vie d’une gamine disparue entre en jeu tout s’accélère. On croise un ex taulard qui devient indic et joue sur plusieurs tableaux, un flic qui va dépendre de ce tonton pour résoudre son enquête. Cette relation ambigüe entre flic et tonton est très bien rendue et supporte tout le livre. Jusqu’où ira François le tonton ? A quelles concessions sera prêt Philippe le flic ? À ce jeu du chat et de la souris entre les policiers et les braqueurs, vient s’ajouter le grain de sable François, sa combine financière avec un ex compagnon de taule, Samuel. Les braqueurs semblent toujours avoir un coup d’avance et on a parfois l’impression que Philippe est dépassé par les événements.

Jusqu’à ce que la machine bien huilée de la vengeance de François se grippe, que tout dérape.

La tension est bien présente, l’écriture ciselée visuelle, on suit tout en temps réel. Le groupe de flics est soudé, efficace. Sans trop en raconter, on les sent unis dans les coups durs, ils se soutiennent. Ils sont à l’écoute les uns des autres. La relation entre chacun est humaine et crédible. Philippe et le chef de ce groupe et ne l’oublie jamais mais les autres ont tout autant leur place. C’est toujours un régal de lire leurs échanges lors d’une filature, le jargon policier qui claque à chaque ligne. On est avec eux dans la voiture, on est suspendu à l’instant, on est frustré quand les cibles leur échappent ou qu’ils ont planqué de longues heures pour rien…. Mention spéciale au personnage de Coline, la petite dernière du groupe. Elle doit faire ses preuves, trouver sa place, apprendre à se faire confiance.

La psychologie de tous les personnages même secondaire est travaillée avec un grand souci du réalisme. François qui est prêt à tout pour obtenir sa libération, ses décisions qui vont le faire jouer sur plusieurs tableaux, les braqueurs qu’on suit dans leur escalade et le pourquoi ils en sont là…

J’avais adoré ses précédents livres, celui-ci vient confirmer son talent ! Je recommande !

 

 

 

6 réflexions sur “Après le jour de Christophe Molmy

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s