Blog à part : Portrait de blogueur : Charlotte de Topoblioteca

Blog à part : Portrait de blogueur

Blog à part : Portrait de blogueur : Charlotte de Topoblioteca

Salut mes polardeux , Aujourd’hui je reviens avec « mes ITW Blogueur »

une nouvelle rubrique sur notre blog que vous devez commencer à connaître

Blog à part : Portrait de blogueur

 

La neuvième blogueuse à être interrogé aujourd’hui c’est

 Charlotte de Topoblioteca

 

Topoblioteca est un blog totalement différent du notre, on y trouve peu de littératures policières. Et ce qui fait son charme.

 

ITW Blogueur

Blog à part : Portrait de blogueur :

Charlotte de Topoblioteca

Ge : Bonjour Charlotte, as-tu déjà participé à des interviews ?

C’est la première fois chef ! 

 

1ère Partie

Ge : Alors, es-tu prêt(e) à être soumise à la question ?

 Charlotte : Je suis impatiente !

 

Ge: Alors ici on va, je vais essayer de comprendre comment on en arrive à créer un blog et comment on anime celui-ci.

Mais avant cela je sais que mes lecteurs et lectrices sont curieux

Alors, peux-tu te présenter ? je veux tout savoir, ta scolarité, ton parcours pro, ton âge, oui je le demande même aux dames ! Surtout quand elle aime le noir !

J’ai 26 ans et toutes mes dents ! Après un BAC L, je me suis orientée vers une licence art du spectacle, centrée sur le théâtre et le cinéma avec des cours pratiques et théoriques. J’avais pour but d’entrer dans le milieu de la culture même si je ne savais pas encore quelle forme cette envie allait prendre.

Après ma licence j’ai postulé sur un coup de tête pour l’ouverture d’une petite librairie de déstockage de livres neufs. J’ai été retenue et j’ai fait mes premières armes et ce pour trois ans dans ce magasin. Malheureusement, des problèmes internes à l’entreprise ont forcés les gérants à fermer boutique.

Désormais, je suis en remplacement dans une FNAC rayon littérature, polar et SF. J’adore mon boulot c’est véritablement le métier que je souhaite exercer. C’est un vrai plaisir de conseiller et mettre en avant mes coups de cœur.

 

Ge : Dis-moi : Quelle place avait la lecture dans ton milieu familial ?

Dans ma famille, la lecture est une affaire sérieuse. J’ai toujours vu mon grand-père lire mais c’est surtout ma maman qui a toujours un livre dans les mains. Petite, je voulais faire comme elle et c’est ainsi que j’ai eu envie de lire mes propres livres toute seule. On ce faisaient souvent des cessions lecture sur le canapé, chacune plongées dans un bouquin… Un moment de complicité cher à mon cœur.

 

Ge : Comment abordait-on le livre chez toi ?

Le livre n’était pas quelque chose de figé sur une étagère. Ma maman prêtait beaucoup ses livres à des amis ou voisins. J’ai moi même prêtée mes livres étant ado. Désormais, c’est avec ma maman que je partage le plus autour du livre.

 

Ge : Veux-tu bien me montrer ta/tes bibliothéque (s) :

Et m’expliquer comment elles fonctionnent, comment elles sont rangées ?

Je ne vie plus chez mes parents depuis quelques années déjà mais une grande partie de ma bibliothèque est restée chez eux, par manque de place chez moi. Je n’ai donc actuellement qu’une partie de mes bibliothèques, celle de mes livres anciens et certains de mes livres d’art, agrémenté de petits objets qui me tiennent à coeur. C’est une bibliothèque ancienne, chinée dans une brocante. Je n’ai pas de rangement particulier pour celle-ci. Celle de chez mes parents est classée par genre et par auteur.

Ge : Et le livre et la lecture pour toi c’est quoi ?

La lecture est pour moi une forme de culture très importante, c’est par elle que le savoir nous arrive. C’est un vrai luxe de savoir lire et de pouvoir apprendre. Le livre est un formidable objet qui nous vient de loin et sera là encore bien après nous.

 

Ge : Es-tu papier ou numérique ?

J’ai une liseuse achetée il y a presque une dizaine d’années maintenant et je ne m’en suis servie qu’en de rares occasions. Je n’apprécie pas ce mode de lecture, je suis une inconditionnelle du papier, j’aime l’objet, le tenir, tourner les pages… C’est tout ce rituel qui participe également à mon amour de la lecture. Je pense sincèrement que le livre papier résistera encore longtemps aux autres formes de lecture. Nous aurons toujours du papier, car celui-ci reste…

Ge : En parlant de bibliothèque, vas-tu ou es-tu allée en bibliothèque ?

Je suis allée en bibliothèque étant enfant avec l’école. Une bibliothèque de campagne, froide et austère qui ne mettait pas d’étoiles dans mes yeux de petite fille qui ne pensait qu’à jouer avec ses copines entre les rayons. Des années après j’ai fréquenté celle de mon collège et plus rarement celle de mon lycée mais sans m’y sentir vraiment à l’aise.

 

Ge : Si oui qui as-tu trouvé, que t’ont-elles apportée ?

Je préférais nettement l’ambiance des librairies. Et encore aujourd’hui, je ne fréquente d’ailleurs plus de bibliothèque faute d’en avoir trouvée une à mon goût. C’est pourtant un moyen économique et écologique mais je n’habite pas dans un centre ville et c’est plus une contrainte qu’une facilité. Peut-être, un jour, trouverais-je ce que je cherche, un endroit simple et chaleureux où échanger.

 

Ge : As-tu une librairie attitrée ? Une ou plusieurs d’abord. Une ou tu achètes tes bouquins ?

Je n’ai pas de librairies attitrée. J’ai longtemps fréquenté deux librairies près de chez mes parents étant ado, tenus par deux libraires passionné et passionnant. J’ai déménagé pour mes études et la seule librairie indépendante de la ville est tenue par une libraire pour qui le mot  »amabilité » n’entre pas dans son vocabulaire. Quel dommage mais depuis je vais dans des FNAC ou Cultura. On a tendance à penser trop souvent, et à tors, que dans ses chaînes les gens ne savent pas de quoi ils parlent. Pour y travailler désormais, je sais que c’est tout le contraire !

 

Ge : Où achètes-tu principalement tes bouquins. (Ça peut-être dans différent lieu, par exemple, moi c’est dans ma librairie de quartier, dans les librairies où je vais voir des auteurs, des librairies que je visite en vacances. Et aussi énormément sur les festivals et les salons où je vais. Parfois même c’est dans ma bibliothèque quand je reçois des auteurs…mais là c’est une libraire qui vient vendre les bouquins à la biblio pour l’occasion)

J’achète principalement mes livres dans des chaînes comme dit plus haut. Depuis que je travail en librairie, c’est d’ailleurs très difficile de mettre en rayon toutes ces nouveautés, sans craquer et noter pleins de titres ! Mais lorsque je suis en vacances ou dans un lieu que je ne connais pas,  je ne résiste pas à découvrir les librairies tant j’aime entrer dans de nouveaux lieux. Jamais elles ne se ressemblent, c’est toujours un moment de joie ! Mes plus gros craquages se font dans les salons, entre les recommandations des auteurs et les livres vus sur les blogs, je ne sais plus où donner de la tête !

 

2ième Partie

 

Ge :  Bon passons aux choses sérieux, tu es toujours prêt(e) ?

Charlotte : Et comment !

 

Ge : Combien de livre lis-tu par semaine, par mois, par ans ?

Cela dépends des années, du travail et de mon planning mais je lis entre 60 et 90 livres par ans, si je prend le compte de ses dernières années. Je lis entre 4 et 10 livres par mois. C’est totalement aléatoire entre les obligations professionnelles et personnelles, je me ménage toujours des plages de lecture. C’est ma passion, je ne peux vivre sans lire aux moins quelques lignes par jour.

 

Ge : Tiens-tu décompte précis de tes lectures ?

Il y a encore quelques mois, je publiais un bilan chaque fin de mois sur le blog avec les livres que je lisais et ceux que j’avais achetés. Désormais, même si je sais combien de livres je lis, car je tiens un compte sur un fichier dans mon ordinateur, je ne veux plus mettre cela en avant sur le blog. Je veux qu’il reste dans le partage et l’échange et ne pas mettre en avant ma consommation de livres. Je veux que mon blog me ressemble vraiment, je suis dans une optique de consommation raisonnée désormais et je souhaite que cela apparaisse sur le blog. Cela est passé par la suppression du bilan du mois et je réfléchis encore à d’autres formes d’engagements.

 

Ge : As-tu une PAL ?

Oui j’en ai une pour mon plus grand bonheur.

 

Ge : Combien de livre dans ta PAL ?

Je n’ose pas vous dire le nombre exact mais plus d’une centaine…

 

Ge: Pour toi c’est quoi ta PAL, quelles relations entretiens-tu avec elle ? Comment la vis-tu ?

Ma PAL c’est tous les livres que j’ai achetés et que je n’ai pas lus. Je l’allège parfois en vendant ou donnant les livres que je ne lirai jamais. J’aime me mettre devant ma PAL, prendre un livre, le reposer, me demander de quoi j’ai envie, me souvenir d’une recommandation… Je n’ai pas de relation parasite avec elle, au contraire. Si elle me mettait mal à l’aise je n’achèterai plus autant, c’est aussi simple que cela.

J’ai débuté avec une toute petite PAL ma vie de blogueuse littéraire et j’ai fais comme beaucoup d’entre nous, j’ai acheté en masse tout ce que l’on me recommandait sans me poser de questions. J’aurais dut, je regrette désormais certains achats et cette façon de faire ne rentre plus du tout dans mes envies. Désormais je me pose beaucoup de questions avant d’acheter un livre, le lirais-je bientôt, en ai-je vraiment envie, pourquoi lui et pas un autre ?

 

Ge : Alors…. Et le polar dans tout ça ? Pourquoi tu en lis ? as-tu un rapport particulier avec le genre. (J’entends par polar tout ce qui a attrait aux littératures policières, du roman de procédure, au roman noir en passant par tous les types de thrillers…)

J’aime lire du polar car j’aime me plonger dans une enquête. Etant ado je voulais être policière alors je comble cette envie par la lecture car je sais que je n’ai pas le mental assez fort pour ce métier. Libraire est bien plus reposant de ce côté là !

 

Ge : dis-nous, quels sont tes auteurs favoris ?

J’aime beaucoup Gilian Flynn et Karine Giebel pour le polar justement. Delphine De Vigan pour la littérature contemporaine. Edouard Louis également m’a beaucoup remuée… J’aime lire des auteurs en particuliers, certains reviennent d’ailleurs beaucoup dans mes lectures mais j’aime par dessus tout les premiers romans. Découvrir de nouvelles plumes, de nouveaux univers…

 

Ge : Peux-tu nous parler de 5 livres qui t’auraient marqué ces dernières années

La compassion du diable de Fabio M. Mitchelli : un polar qui des années après me reste en mémoire. Il met en scène la folie jusqu’à son point de non retour !

 

Curriculum Vitae de Christian Blanchard : Encore un polar d’une redoutable efficacité : l’auteur nous expose une œuvre puissante, fait d’ambiguïté et d’empathie là où nous ne pensions trouver que dégoût.

 

Le malheur du bas de Inès Bayard : Un texte d’une rare intensité dont on ressort le souffle coupé, l’impression d’avoir échoué sur un ring de boxe après avoir reçu un uppercut en plein visage.

 

King Kong Théorie de Virginie Despentes : un essai, une autobiographie de l’auteure et une biographie de l’histoire de la femme, sont réunis dans ce livre qui nous ouvre des portes sur le passé et le devenir de la femme, mais également où l’homme peut se placer par rapport à elle.

4.48 Psychose de Sarah Kane : Une pièce bouleversante dans laquelle l’auteur nous délivre son intériorité avant de mettre fin à ses jours…

 

Ge : Merci pour ces conseils de lectures. Dis-moi…Fréquentes-tu les festivals et autres salons…Si oui depuis quand ?

Je fréquente les salons depuis 2013 l’année suivant l’ouverture du blog où je suis allée pour la première fois au Salon du livre de Paris Porte de Versailles. Avant d’arriver sur la blogosphère je n’aurais jamais eu l’idée d’aller sur un salon et de voir les gens y aller, m’a donner moi aussi envie de pousser plus loin ma passion.

 

Ge : Que t’apportent ces salons, ces rencontres ?

J’aime les salons pour les conférences et les rencontres avec les auteurs, ceux que j’ai déjà lu comme ceux que je souhaite découvrir. J’aime aller à des conférences qui vont me faire connaître de nouveaux horizons littéraires. C’est un moyen de me tenir informé de l’actualité littéraire et j’adore ça. De plus, il y a toujours une ambiance magique pour qui aime les livres…

 

3ième Partie Un blog ? Pourquoi un blog ?

 

Ge : Nous voilà dans le dur, on va sans doute enfin comment pourquoi, et comment on en vient à créer un blog.

Charlotte : Youpi j’ai hâte de vous révéler pleins de choses sur moi et mon blog !

 

Ge : Alors dis-moi :  qu’elles ont été la motivation à la création de ton blog ? Qu’est-ce qui t’a poussé à te lancer dans la création d’un blog

J’ai créé mon blog en juillet 2012 suite à une année particulièrement difficile. Après le BAC je voulais entrer dans la police et j’ai passé un an chez mes parents à préparer le concours d’entrée à l’école. Je me suis posée beaucoup de questions sur mon avenir professionnel, je n’ai finalement pas passé le concours mais que faire ? Au milieu de toutes ces questions, seule la lecture m’apportait du réconfort. J’ai découvert à ce moment là les chaînes booktube qui n’avaient pas encore de nom et les blogs littéraires. J’ai eu envie moi aussi de mettre ma pierre à l’édifice, de créer mon coin sur lequel partager et échanger avec des passionnés. Ce blog à été un grand pas en avant, moi qui n’avait jamais eu de blog.

  

Ge : Comment ont choisi le nom de son blog ?

Pour moi il faut que le thème du blog se retrouve dans le nom. Quelque chose de simple qui puisse se retenir facilement.

 

Ge : Quelle est la date de création et l’origine du nom de ton blog ?

J’aimerai une brève histoire pour expliquer comment a débuté son blog ?

Mon blog est donc né en juillet 2012. Topobiblioteca signifie petit rat de bibliothèque en italien.

Mon tout premier article a été une présentation sur mon parcours et sur ce qu’allait contenir le blog. Je voulais que les visiteurs puissent savoir ce qu’ils allaient trouver et découvre un peu ma personnalité. J’ai ensuite publier mon premier avis. Quel moment, je me revois tâtonner sur l’application WordPress !

 

Ge : Pourquoi l’avoir nommé ainsi 

Je voulais un nom en italien en référence à mon grand-père venu en France très jeune pour travailler et en lien avec la lecture. Je voulais remercier mon grand-père d’avoir toujours été là pour moi et surtout lui prouver ma fierté devant son courage…

 

Ge : Quel est le but de ton blog ?

Le but de mon blog est de partager mes avis lectures avec d’autres, échanger autour de cette passion qui nous lies. J’aime discuter avec vous de mes lectures, des vôtres également, j’aime faire le tour de mon fil d’actualité et parcourir vos blogs. C’est très enrichissant…

 

  Ge : Comment fonctionne celui-ci ?

Mon fonctionnement est très simple, il y a deux articles par semaine, le mercredi et le samedi idéalement. J’ai voulu un blog simple et fonctionnel, moi qui ne suis pas portée sur l’informatique et le graphisme. WordPress est idéal pour cela ! Vous trouvez à droite un menu avec un index par auteur si vous voulez retrouver une chronique et un classement par genre et mot clé, par exemple  »littérature contemporaine » ou  »thriller ».

 

Ge : Où trouves-tu ton inspiration pour écrire tes articles ?

J’ai toujours aimé écrire. Je vais vous avouer d’ailleurs que je tiens, depuis des années, un carnet dans lequel j’écris tout, de mes pensées à des textes. Un mélange entre un journal intime et un roman.

Il est rare que je ne trouve pas l’inspiration. Je me pose simplement devant mon ordinateur ou sur mon téléphone et je laisse mes pensées et mes doigts retracer ce que j’ai retenu du livre. Malgré tout, certains sont plus difficiles à chroniquer que d’autres, mes coups de cœur, ceux immenses qui m’ont chamboulés ou au contraire, un livre que je n’ai pas aimé. Je souhaite rester suffisamment neutre pour ne rebuter personne mais j’aime que l’on comprenne le fond de ma pensée quand même. J’aime énoncer ce que le lecteur va trouver dans le livre, sans spoiler, en exposant le contexte, le style, le développement…

 

Ge : Comment les prépares-tu ?

Ma méthode a changé. Désormais je me fais plus confiance. Il y a quelques années, je prenais des notes pendant ma lecture en vue de mon avis. Maintenant je ne le fais plus et je rédige ma chronique après. Ce que vous retrouvez dedans est ce qui m’est resté après la lecture.

 

Ge : À quelle fréquence postes-tu et comment tu t’organises ?

J’aime poster deux articles par semaine bien qu’en ce moment, cela soit plus souvent un seul que deux.

Je fais en sorte d’avoir un article de prêt en avance afin de ne pas me laisser déborder et de ne pas laisser le blog sans activité trop longtemps. Je me ménage des plages d’écriture à mes pauses déjeuner ou lors de mes trajets en transport en commun afin de rentabiliser le temps qui peu être perdu à ne rien faire.

 

Ge : Comment fais-tu la promotion de ton blog et de tes posts ?

Je ne fais pas particulièrement de promotion. Je ne suis pas dans l’optique de course aux abonnés. Je préfère avoir peu de personnes qui me suivent mais avec lesquelles je partage vraiment en commentaires et sur nos blogs respectifs.

Je relayent mes avis sur Babelio et Livraddict mais je n’ai pas de pages sur les réseaux sociaux.

J’ai également créée des cartes de visites pour le blog que je distribue aux auteurs lors des salons afin qu’ils viennent lire mes avis sur leurs livres. J’en ai également mis à disposition à la caisse de la librairie dans laquelle j’ai travaillée pendant 3 ans. Cela m’a beaucoup servis et apportée quelques nouveaux visiteurs et abonnés.

 

Ge : Combien de temps consacres-tu à ton blog par jour ?

Cela dépends totalement de mon planning et du temps que j’ai pour moi. Mes horaires changent tous les jours, je ne rentre pas à la même heure tous les soirs alors j’ai parfois moins de temps à consacrer au blog. Malgré tout, je me fais un point d’honneur à faire quotidiennement, au moins deux fois par semaine, tous les jours si je peux, le tour de mon fil d’actualité. Cela me prend environ une petite heure par jour, le soir, devant ma télévision, sur mon canapé.

Ensuite, au fil de ma journée, lors de mes pauses au boulot, j’aime prendre mon téléphone et me donner du temps pour rédiger mes articles. Le plus souvent, je le fais sur mon jour de repos.

 

Ge : Que t’a-t-il apporté depuis sa création ?

Tellement de choses ! A commencer par une certaine confiance en moi. Avoir réussi à tenir depuis des années le blog, malgré mes études, mon travail et mon planning plus qu’aléatoire est une petite victoire. Le blog m’apporte quotidiennement, dans mon travail de libraire. Les avis que je vous poste, les informations que je trouve sur vos blogs et vos avis m’aident à conseiller les clients. Me tenir informé de l’actualité littéraire tient une grande part dans mon métier afin de pouvoir aider les clients à trouver ce qu’ils cherchent.

 

Ge : Qu’est-ce que ton blog a changé dans ta vie ?

Quelques petites choses à commencer par mon planning de loisirs. En effet, avant je lisais un livre, puis je le reposais et j’en prenais un autre. Désormais, je consacre du temps à la rédaction d’articles et d’avis. Je suis également abonnés à quelques blogs, dont je fais quotidiennement le tour. Cela à changé ma vision de la lecture, je ne pratique plus cette passion seule dans mon coin, je la partage désormais avec vous.

 

Ge : Quel est ton meilleur souvenir de blogueur ?

J’en ai plusieurs ! Je me souviens encore de la joie ressentie lors de la réception de mon premier commentaire ou de mon premier Service Presse ! Le blog m’apporte tant, je suis si heureuse de faire partie de cette communauté, je me sens si bien dans cet espace…

 

Ge : Peux-tu partager une anecdote avec nous, un truc rien qu’à toi ! sur toi ou ton blog ?

Une petite anecdote de lecture… Je lisais Shining de Stephen King dans un train, un vieux RER qui grinçait sur ses railles. La pluie s’est mis à tomber sur les vitres, la lumière s’est assombris. Tout à coup, une ombre surgit devant moi, je pousse un cris…. devant le contrôleur du train ! Celui-ci à bien ris et m’a avoué n’avoir jamais réussi à lire Shining jusqu’au bout tant cela lui à donné des frissons !

 

Ge :  Dirais-tu que tes habitudes de lecture ont changé depuis que tu tiens celui-ci

Je ne lis plus comme avant c’est certain. Je me pose désormais des questions sur ma lecture, je fais plus attention au style, à la façon dont l’auteur développe son histoire. Je ne lis plus pour moi seule, je lis pour ceux qui viennent sur mon blog. Malgré tout, je ne me met pas la pression et si je n’ai pas de contenu à présenter tant pis. Je lis toujours au rythme qui me convient et ce que je veux, quand je veux. En cela, rien n’a changé. Je me tiens plus informé de l’actualité littéraire et des dernières sorties mise à part cela, je reste fidèle à moi-même.

 

Ge : Dis-moi quand on a un blog, on est beaucoup sollicité(e) ? On a beaucoup de propositions ? D’ailleurs quel genre de propositions ? Et les SP, comment on les gère

Je ne fais pas partie de la sphère Booktube qui génère plus de visibilité qu’un simple blog, donc en cela je suis beaucoup moins sollicité que d’autres. Je vais d’ailleurs dire que je ne suis presque jamais sollicité, mes seuls SP, je les demande ou je les reçois par la masse critique de Babelio. Les SP passent en premier dans mes lectures lorsque j’en reçois. Je n’aime pas faire attendre la maison et le livre est généralement une sortie récente, donc il est nécessaire d’en parler à ce moment là. Cela ne sert à rien de le laisser attendre dans sa PAL des années.

 

Ge : Te considères-tu comme un influenceur ? Pourquoi ?

Absolument pas ! Je ne suis pas une influenceuse, car je ne dis à personne de lire tel ou tel livre. Je suis une simple blogueuse, qui partage sa vie de lectrice avec les autres. Je déteste d’ailleurs ce terme qui me fait penser à un mauvais coup marketing. Comme si tout le monde devait penser et avoir les mêmes choses parce que certaines personnalités en parlent pour gagner leur vie… très peu pour moi…

Ge : Quelle est pour toi la définition du bon blogueur ?

Un blogueur ce doit d’être sincère avec ses abonnés, il se doit de répondre aux commentaires et de s’intéresser à ses lecteurs comme eux s’intéressent de son avis. C’est un échange de bons procédés. Je pense qu’il faut rester soi-même…

 

Ge : A ton avis : Quel est l’avenir des blogs dans l’avenir du livre ?

Je pense que les blogs littéraires ont encore de beaux jours devant eux. Les maisons d’éditions et le monde du journalisme littéraire commencent, petit à petit, à prendre conscience de notre visibilité. Je pense que nous allons au devant de changements à notre avantage. J’espère fortement que nous allons être pris un peu plus au sérieux.

 

Ge : Ne penses-tu pas que la blogosphère livresque sera saturée un jour

Je pense que nous ne serons plus là bien avant la saturation…

 

Ge : Peux-tu donner deux conseils aux nouveaux blogueurs ?

Laissez vous du temps pour le blog et ne vous lancez pas dans cette aventure pour de mauvaises raisons.

 

 Ge : A par la lecture et ton blog, quelles sont tes autres passions dans la vie ?

J’aime tout ce qui à attrait à l’art et la culture dans toutes ses formes. J’aime le cinéma et les séries TV, j’aime énormément la peinture et l’histoire.

J’aime apprendre de nouvelles choses et je me rend compte qu’avec les années je m’intéresse à des sujets très divers.

  

Ge : Pour terminer, y a-t-il d’autres questions que tu aurais aimé que je te pose sur ton blog ?

Et si oui, lesquelles, et peux-tu y répondre du coup !

Je pense que tu a fait le tour et j’ai trouvé tes questions pertinentes autant pour ceux qui auraient envie de se lancer que pour ceux qui me suivent ou qui voudrait le faire.

 

Ge : Sinon…rien à ajouter ?

J’ai tout dit !

 

Ge : Tu es certain(e) que c’est ton dernier mot ?

C’est mon dernier mot, Jean-Pierre !

 

 Ge : Alors un petit coup de gueule. ET Un gros coup de cœur… ? (Mais pas des livres, hein !)

Coup de gueule contre les gens qui créent eux-même une pénurie de carburant… Je ne vais pas m’étendre sur le sujet…

Et coup de cœur pour mon amoureux qui est toujours présent, quoi qu’il arrive…

 

 

Ge :  Ah et comme tu as un blog qui parle aussi de polars, peux-tu répondre à cette dernière question : Que pensez-vous de l’évolution du roman noir-policier et thrillers en ce moment ?

En ce qui concerne l’évolution du genre polar, je pense qu’on entre dans une nouvelle ère depuis quelque temps déjà et cela me plaît beaucoup. Le genre se complexifie et se diversifie avec des histoires toujours plus fortes…

Ge : Pour conclure : Que penses-tu de ces questions ?

Je te remercie pour cette interview, je suis ravie d’avoir répondue à tes questions qui sont pertinentes et font découvrir l’envers du décors aux abonnés !

 

Ge :  Merci à toi Charlotte pour ces petites confidences, et à très vite sur collectif Polar et sur Topobibliotéca

26 réflexions sur “Blog à part : Portrait de blogueur : Charlotte de Topoblioteca

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s