Exquis Cadavre exquis Saison 2 Episode 52

Exquis Cadavre exquis Saison 2 Episode 52

L’idée avait le mérite d’être simple : liquider son auteur-vedette pour transformer en best seller son dernier manuscrit totalement délirant.

Geneviève V. n’avait plus qu’à trouver le bon tueur. Mais à jouer avec le feu on risque de se cramer les doigts, et tout le reste. L’éditrice n’avait pas prévu de croiser la route de son ancien tortionnaire ni de réveiller le Jaguar. Dans l’ombre un concurrent sadique attend son heure…


Exquis Cadavre exquis Saison 2 Episode 52

par Odile Villois

Une seule carte à jouer… celle du Joker

Odile Villois

 

Elle s’était assise à cette terrasse tout à fait par hasard. Elle avait acheté le journal, histoire de s’occuper et elle était abasourdie par ce qu’elle lisait… Un attentat dans une librairie… Elle n’en revenait pas… Qui était capable d’un tel acte ? L’article parlait de groupuscules qui existaient dans le monde de l’édition… La L.I.S., le KGB, non le KFC, là où l’on ne mangeait que du poulet… Elle hallucinait en parcourant le texte dont les caractères dégoulinaient du sang d’innocents. Nicolas L. mort, éparpillé, lui qu’elle connaissait un peu et qui lui apparaissait tellement… entier. Il y avait déjà eu ce naufrage, ces disparitions inquiétantes. Est-ce que tout ceci était lié ? Elle n’aurait jamais imaginé qu’être auteur puisse être aussi dangereux, elle qui l’était devenue il n’y avait pas si longtemps et qui s’en réjouissait.

Un homme était assis juste à la table de devant. De dos, il paraissait impressionnant. Nombre de journaux étaient étalés, tous pliés de sorte à ne laisser voir que ce qui l’intéressait, enfin c’est ce qu’elle en déduisit. Un maniaque, sûrement… Dans la main, il tenait, bah tiens, le même journal qu’elle ! Il sortit un PC portable d’une sacoche posée à ses pieds, qu’il déposa sans chichi sur la petite table de bistrot. Il leva la main et le serveur lui fit un signe de la tête. Dans la minute, un café-cognac lui fut apporté. Un habitué des lieux, à ne pas en douter… Elle observa le reflet du visage de l’inconnu sur l’écran du PC. Un visage carré, des yeux bizarres, noirs… enfin de ce qu’elle pouvait plus imaginer que voir. Elle prit sur elle de se décaler, intriguée, mais elle ne savait pas pourquoi… Sa chaise racla le sol, l’homme se retourna… Elle sourit, mais se figea au vu du regard que celui-ci lui lança. Elle bredouilla un « désolée », mais l’homme s’était déjà retourné. Elle ressentit comme un mal-être et le naturel reprit le dessus. Cet homme cachait quelque chose. Le journal… Un cercle rouge entourait une des photos de l’attentat. Un individu avec un bonnet… Un suspect ? Et cet homme, un flic ?

Soudain, elle l’entendit bredouiller comme une liste de noms dont elle capta quelques bribes… Sharko, Tomar, Rebecca… Cela lui rappela quelque chose… Puis, à l’écran, apparurent nombre de visages… Une téléconférence… Elle se pencha encore pour en voir plus… Il lui sembla que deux des conviés manquaient à l’appel… Ce qui s’ensuivit, elle ne put se l’expliquer… Un coup de folie sans doute, diront les moins téméraires… Elle se leva et s’entendit prononcer ces quelques mots…

« Pardon, mais je crois que je peux vous aider… »

L’homme eut un moment de recul, ferma le PC, et se leva, lâchant son journal. Un géant… Ou alors elle avait peut-être rapetissé…

« Qui êtes-vous ? Je ne vous permets pas.

 – Oh, ça va, il n’y a pas mort d’homme, enfin si, mais non… J’ai quelque peu entendu et suivi votre conversation, monologue somme toute, et si j’ai tout compris, je crois que je peux vous aider.

 – Comment ça m’aider ? Vous êtes gonflée, je ne vous connais même pas ! Vous écoutez mes conversations et rien que pour ça, je peux vous casser la gueule !

 – Moi non plus, il y a cinq minutes, je ne vous connaissais pas, mais il n’est pas trop tard pour pallier ce problème. Alors, on se détend, on respire fort. D’après ce que j’ai vu, vous avez contacté un certain nombre de personnes pour… Allez, avouez, votre journal parle pour vous, avec la tête que vous avez, vous montez une équipe pour traquer les auteurs de l’attentat. »

Elle savait qu’elle y était allée au bluff et elle n’en revenait pas elle-même d’avoir lancé cette phrase. Quand elle vit l’homme se rasseoir, comme anéanti, ramasser son journal, elle sut qu’elle avait vu juste… L’instinct… L’homme la regarda avec insistance une dernière fois et dit :

« Mais qui êtes-vous ?

 – Je suis Od… Je suis le Joker, votre Joker !

 – Mon Joker, mais…

 – Je vous propose mes services, contre quoi, je ne vous demande rien ! Votre équipe est au complet maintenant, alors faites le nécessaire pour que ce que vous vouliez entreprendre, aboutisse…

Il fallait qu’elle s’asseye pour ne pas défaillir… Dans quel guêpier s’était-elle fourrée ? Trop tard… L’homme ralluma son PC et dit :

 – Bernard M., asseyez-vous… OK, vous serez mon Joker…

4 réflexions sur “Exquis Cadavre exquis Saison 2 Episode 52

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s