De nouveaux indics chez Collectif Polar

De nouveaux indics chez Collectif Polar

Souvenez vous il y a deux mois je vous présentais nos nouvelles indics.

C’est drôles de dames qui avaient répondu à mon appel afin de trouver quelques nouvelle voix de chroniqueuses.

Aussi 6 indics

Fanny Haquette,

Alexandra Guerreiro

Catherine Rechenmann Arrieutort

 Jeanne Faivre d’Arcier

Marianne Dubuisson

Sabine Bolzan

Et une nouvelle Flingueuse

Isabelle Villain

sont venues renforcer la team Collectif Polar pour mon plus grand plaisir et le vôtre aussi, j’espère.

Elles se présentaient à vous  ICI

Aujourd’hui 3 nouveaux indics viennent se joindre à nous.

Alors, les nouveaux  indics de Collectif Polar : qui sont-ils ?

 

Il y a là Jimmy

Jimmy est le premier à se présenter

Je me présente je m’appelle Henry je voudrai bien réussir ma vie …

Non je suis Jimmy, je suis un créateur.de jeux de société (en passion, pas en profession), je fais de la radiesthésie ====> gagner les 143 millions d’€ du mardi 7 juillet avec le pendule ça m’intéresse, j’ai un meuble à acheter pour y mettre ma P.A.L, les numéros du pendule pour les 130 millions d’hier (3 juillet) me firent perdre ma mise, je suis si doué dans ce domaine.

Je lis sur le développement personnel : « Réveillez le millionnaire qui est en vous » de Mark Victor Hansen et Robert Allen (je l’ai en 3 exemplaires), … Mes autres lectures sont variantes, cela va d’un roman sur une aventure du Docteur (Doctor Who) à un livre raconté avec enthousiasme par son auteur aux Bouquinales (le salon du livre d’Hazebrouck), en passant par les BD (Donald, Gunnm, Largo Winch ; …).

Je lisais « Miss Peregrine et les enfants particuliers » de Ransom Riggs et « Le cercle des amateurs d’épluchures de patates » de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows avant de voir leurs adaptations en films.

J’ai adoré le roman de Michael Crichton : « Prisonniers du Temps » qui était devenu un long-métrage..

Il y a une librairie indépendante où j’aime aller à Hazebrouck, dans le 59 : « Le Marais du livre », j’y étais ce jeudi 18 juin avec l’indic Fanny à la soirée de l’auteur Francis Campagne. Fanny qui me conseilla auparavant de devenir indic en y mettant de l’humour dans mes textes. Humour qui se fit entendre en radioweb lors d’une rubrique d’une minute sur l’actualité. J’ai suggéré à Fanny d’aller à Id Stock où j’y avais vu des polars à bas prix, en état neuf.

Ma P.A.L augmente quand la bibliothèque municipale vend ses livres à 1 € l’unité pour s’en acheter des nouveaux.

Je prends le temps de lire, ma lecture actuelle c’est : « Histoires d’amour de l’Histoire de France, à l’aube du moyen âge » de Guy Breton, un ouvrage publié en 1979, republié en 1998 (j’ai eu la 2ème version) offert par une animatrice d’un groupe de parents qui propose aux familles de voir un film par mois (avant le confinement) au cinéma et de parler du thème de la soirée.

C’est un livre sur l’amour et la mort parce qu’au Temps du Clovis ça se poignardait dans le dos sans être une métaphore, vu ce qui est écrit dedans les belles-mères n’étaient pas tendres à l’époque, je relativise avec la mienne

(ma belle-mère ou mon époque ?).

Les histoires policières et le 7ème art ça me plaît depuis que j’ai vu la série télé : « Remington Steele ».

Je vais vous laisser pour aller cesser la punition du pendule, il est au coin pour ne pas m’avoir fait riche hier soir, il y retournera s’il se trompe encore pour les 143 millions de mardi.

Bonne lecture à tertous (ça veut dire »tout le monde » en Ch’timi).

 

 

La seconde a se présenter à vous c’est Simone

Simone Gelin qui nous avait déjà gratifiés d’une super nouvelle durant le confinement, Gabrielle

Alors Simone qui es-tu ?

Auteur de romans noirs, je vis à Lège-Cap-Ferret, près du bassin d’Arcachon. J’ai retrouvé ici mes racines profondes, et sans doute est-ce ce qui m’a poussée à franchir le premier pas de l’écriture de romans.

J’aime marcher sur la plage, nager, pêcher, rêver et apprivoiser les mots.

Le roman policier ou roman noir est pour moi un formidable support pour parler du monde d’aujourd’hui (ou de celui d’hier comme dans le Journal de Julia ou l’Affaire Jane de Boy) et pour explorer l’éventail des émotions humaines.

J’aime construire des histoires comme des puzzles, souvent, partir de plusieurs endroits, comme des points éloignés qui vont converger au fil des pages et amener le lecteur à échafauder ses propres suppositions, livrer un à un les indices, les vrais, les faux, tisser lentement cette toile.

Je m’efforce d’être authentique, crédible, je vérifie que les situations, les agissements des policiers par exemple, ou de la justice, soient conformes à la réalité. Je m’informe pour cela auprès de personnes compétentes. J’examine chaque détail technique à la loupe et j’épluche la documentation lorsqu’il s’agit d’événements historiques.

J’aime changer d’univers, d’horizon, de milieu, mais j’aime me référer à des lieux que je connais. Mon imagination fonctionne de cette manière : je peux inventer des personnages et des situations, même rocambolesques, mais je les visualise toujours dans des décors qui me sont familiers.

Enfin, surtout, j’aime faire entrer le lecteur dans la tête, dans la peau des personnages, comme lui présenter un miroir de lui-même, et lui faire toucher l’humain.

La dernière recrue est libraire, vous la connaissez déjà un peu car elle a répondu à une interview de Mamie Danièle.

C’est Sophie Odin

Alors Sophie peux-tu toi aussi nous dire rapidement qui tu es ?

Bonjour Geneviève

Je suis Sophie Odin , j’ai 54 ans et j’ai repris il y a maintenant 4 ans presque jour pour jour (le 21 juillet 2016) la librairie emblématique de ma ville Blaye où j’ai travaillé 13 ans de 1988 à 2000 date à laquelle les propriétaires originels ont vendu pour partir à la retraite. Apres mon bac en 1984 j’ai fait des études d’histoire à Bordeaux et par hasard j’ai appris que la librairie de ma ville cherchait quelqu’un. Je me sus présentée et mon profil leur correspondant ,j’y suis restée . Ma passion du livre était déjà là mais eux m’ont appris mon métier de libraire qui pour moi consiste à écouter et conseiller les futurs lecteurs . Cette librairie est emblématique de ma ville car elle existe depuis 1958 et je ne pouvais la laisser mourir donc pour mes 50 ans je me suis faite  » ce cadeau ».

Depuis 4 ans , j’ai noué de belles relations grâce notamment au milieu du polar genre que j’affectionne tout particulièrement et notamment Danièle qui m’a parlé de Collectif polar que je suis via les réseaux sociaux.Collectif polar est pou rmoi une grande aide notamment pour me faire découvrir des auteurs que je connais pas forcément et ainsi de les mettre en place dans la librairie et en faire profiter  mes clients friands de polar. C’est pour ça aussi que j’ai souhaité rejoindre le collectif afin de faire bénéficier à mon petit niveau de mes coups de coeur et autre avant première qu’en tant que librairie je peux voir passer.

 

Et bien voilà chers zamis lecteurs, vous connaissez maintenant toute l’équipe.

Mais bientôt certaines d’entre elles viendront se dévoiler un peu plus à vous avec une interview seriale lectrice.

Alors à tout vite.

16 réflexions sur “De nouveaux indics chez Collectif Polar

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s