L’affaire Mina Marten, Bob Garcia

Le livre : L’affaire Mina Marten : Sherlock Holmes contre Conan Doyle de Bob Garcia. Paru le 9 novembre 2017 chez La mécanique générale dans la collection Ring noir. 11€90. (702 p.) ; 17 x 11 cm

4e de couv :

L’histoire véridique d’une affaire criminelle monstrueuse qui a bouleversé l’Angleterre victorienne

Lors d’une expérience extrême et dangereuse, Arthur Conan Doyle – l’agent littéraire du docteur Watson – exhorte la médium Mina Marten à résoudre des affaires criminelles.

Londres retient son souffle au fil des révélations.

Dans un terrible affrontement avec Doyle, Sherlock Holmes tente en vain de prouver la mystification.

Un récit hypnotique et terrifiant, où la tension croît au fil des pages jusqu’à la chute inouïe, au-delà de la raison.

Inspiré de l’authentique « crime de la grange rouge » relaté par Conan Doyle lui-même dans ses mémoires.

L’auteur : Bob Garcia est né en 1954 à Casablanca, il vit à Chelles en France. Ingénieur diplômé de l’École centrale (promo 79), Bob Garcia, de son vrai prénom Robert, a travaillé dans les télécoms.

Passionné de littérature populaire et de romans policiers et spécialiste d’Hergé et de Tintin, il a écrit plusieurs essais tintinophiles, dont Jules Verne et Hergé, d’un mythe à l’autre pour lequel il a obtenu le prix Jeunes Lecteurs des médiathèques de Paris.

Il est aussi l’auteur de plusieurs romans, dont L’Ipotrak noir et Le Testament de Sherlock Holmes (2005), qui a été récompensé par le premier Prix Intramuros décerné par des détenus lors du festival Polar & Co de Cognac en 2005.

Il est membre de 813 (l’association des amis de la littérature policière), de l’ADH (Association des Amis d’Hergé) et de la SSHF (Société Sherlock Holmes de France).

Musicien de jazz et compositeur, il joue de plusieurs instruments (contrebasse, guitare et banjo notamment) et, bien qu’il affirme lui même : « J’ai toujours préféré le « live » à la musique en boite !! », a enregistré quatre ou cinq albums avec différentes formations.

Bob Garcia est aussi chroniqueur et anime notamment, en 2009, la chronique hebdomadaire « Jazz et Polar », le mercredi matin sur la radio TSF Jazz.

 Bref, Bob Garcia est auteur de polars, conférencier, intervenant et organisateur de plusieurs salons littéraires. Il tient une chronique littéraire régulière sur France 3.

 

Extrait : 
— Des Penny Blood, dites-vous ?
— Je veux parler de ces petits magazines qui étaient imprimés de façon désastreuse sur du papier de mauvaise qualité, dans les années cinquante, et vendus un penny. On les appelait aussi Penny Dreadful, ou Penny Horrible. Je me souviens que la jeunesse raffolait de ces histoires épouvantables… 

L’accroche de Miss Aline

L’affaire Mina Marten, Bob Garcia

 

L’affaire Mina Marten, Bob Garcia
Editions Ring, La mécanique générale.

Conan Doyle contre Sherlock Holmes… il fallait oser et Monsieur Garcia s’y est essayé avec …

Mme Marten retrouve une fillette disparue rien qu’en touchant une boucle perdue par le kidnappeur. Conan Doyle se fait le porte parole des spirites en voulant prouver qu’ils peuvent apporter une aide précieuse à la police dans la résolution de certains crimes. On ne pouvait pas juste se contenter de sa parole, il faut prouver et nous voilà embarqué dans une aventure folle.
Il faut des témoins à cette expérience et qui mieux qu’un célèbre détective privé réfractaire pour accréditer la chose ? Oui mais Sherlock ne fait rien comme les autres, au grand désespoir de ce pauvre Watson qui ne va pas dormir beaucoup, ni même mangé d’ailleurs !
Mme Marten va faire le récit, au cours de séances, de crimes plus sordides les uns que les autres. Lecteur, tu te retrouves dans un Londres embrumé, sale, dépravé, sombre. Un objet revient dans chaque récit. Pourquoi ? Un fil conducteur ? Holmes n’en fini pas de vouloir infirmer ou confirmer les dires de la spirite.
Au fil des pages, tu vis l’horreur de ce Londres crasseux, des victimes plus ou moins jeunes, des destins qui basculent. Il te manque un assassin célèbre… ah ben non lui aussi est là.

J’avoue avoir eu du mal à entrer dans le livre. Sherlock Holmes tout de même faut pas toucher !! Et puis le premier récit (la première vision) arrive et  » un long silence suivit…. suspendu aux lèvres de Mme Marten, à mi-chemin entre l’instant présent et le passé ». Lecteur tu as vu ton temps suspendu et tu ne peux que vouloir la suite. Sherlock est fidèle à lui même, Watson aussi (le pauvre !).

Une sorte d’annexe suit le roman où l’auteur apporte des précisions sur les faits, les personnages de chaque vision de Mme Marten.

Est-ce que tu liras encore du Sherlock Holmes version Bob Garcia ? Moi oui et vous ?

Bonne lecture.

8 réflexions sur “L’affaire Mina Marten, Bob Garcia

  1. Lu deux fois, la première sous le titre « Penny Blood » (belle édition) et acheté en format poche, sans penser que c’était le même puisque titre différent !! Je commence à lire et bardaf, je me rends compte que… merde, je l’avais acheté alors je l’ai relu pour le rentabiliser, na ! 😀

    Bob Garcia, lui, a eu des soucis avec l’enfoiré dont nous parlions l’autre jour, mille sabords… :/

    Aimé par 1 personne

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s