Chien de Guerre – Jérémy Bouquin

Le livre  :Chien de Guerre de Jérémy Bouquin. Paru le 21 novembre 2019 aux Éditions Le Caïman dans la collection Roman Noir. 13€ ; (229 p.) ; 19 x 12 cm

4e de couv :

Chien de guerre

De retour d’Afghanistan, viré de l’armée, Franck se retrouve chez sa mère avec sa copine et son fils nouveau né.

Cet ancien bidasse va devoir réapprendre à vivre parmi les siens, dans son quartier pourri, hanté par le traumatisme de la guerre.

D’insomnies en désillusions, les virées enragées avec d’anciennes fréquentations ne vont que précipiter sa chute.

 

 

L’auteur : Du polar, un peu de radio, un peu de vidéo, un peu de scénario de BD… Un Berrichon devenu Tourangeau qui raconte des histoires souvent très courtes.
Auto-éduqué à grands coups de néo-polar, de « hard boiled ».
Bercé « un peu trop près du mur » par l’ambiance polar avec des auteurs comme Ellroy, Hammet, J.P. Manchette, la SF cyberpunk de Gibson Sterling et les comic books d’Alan Moore, Miller, Warren Ellis et Ed Brubaker. Jérémy Bouquin trouve donc naturel de se consacrer à la description très subjective de cette vie de tous les jours qui tourne en vrille.

 

 

 

Extrait : 
« Papa ? Il est papa maintenant. Il est ici sur un quai de gare, papa. Loin du bruit, de la peur, de la poussière. Il est là. Un bébé. Un petit homme. Léon. Les deux femmes tentent de capter ses réactions, elles attendent, surexcitées comme des poules, à l’idée de voir la première réaction de l’heureux « papa ». Comme si donner un bébé pouvait attendrir Grand Franck. »

Le petit avis de Kris

CHIEN DE GUERRE

Franck, de retour d’Afghanistan, a été renvoyé de l’armée. Il revient vivre chez sa mère avec sa copine et son fils nouveau-né. Traumatisé par la guerre, il doit réapprendre à vivre avec les siens. Bientôt, ses anciennes fréquentations réapparaissent.

Moi qui aime le noir, ben j’ai été servie …

Un état des lieux d’un ancien soldat revenu d’Afghanistan, contre son gré, et qui a du mal à s’adapter à la vie civile.
La guerre, ah la guerre, qui détruit tout sur son passage, ceux qui la subissent mais aussi ceux qui la font…
Bien sûr, ceux qui ordonnent se regardent dans leur miroir en se rasant et sont sans doute fiers d’eux !
Formaté, par ces si admirés corps d’armée, on voit bien que le retour à la vie normale n’est point prévu dans le formatage.
Un roman noir, tout à fait dans l’air du temps, qui ne laisse pas indifférent.
Triste de réalité !

 

18 réflexions sur “Chien de Guerre – Jérémy Bouquin

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s