Je pleurerai plus tard de Mathieu Bertrand

Le livre : Je pleurerai plus tard de Mathieu Bertrand. Paru le 2 Octobre 2017 en AutoEdition – 16 Juin 2020 Aux M+ Editions –9.99€. 213 pages. 

4ème de couverture :

Ils sont morts. Tous les deux. Ce jour-là, j’ai tout perdu. Mais pire encore… j’ai perdu mon âme. Couché dans ma cellule, j’observe le mouvement de balancier d’un nœud de pendu. Dans quelques minutes, mon cou s’y brisera. Quand plus rien ne vous raccroche à la vie, la mort devient une échappatoire plutôt acceptable. Huit semaines. Huit putains de semaines qui m’ont fait basculer dans une haine qui dictait mes pensées autant que mes actes. Impossible de s’extirper de ce carcan que représente l’envie de vengeance. Ça part d’une promesse, ça se transforme en rage et ça s’installe dans votre tête pour n’en sortir que lorsque vous êtes un meurtrier…

L’auteur : Mathieu Bertrand est né en 1969 en région parisienne et a grandi en Corse. Titulaire d’une licence universitaire à Avignon, et ancien élève des instituts régionaux d’Administration, il est Cadre de la Fonction Publique Française. Il est passionné par la visite des lieux chargés d’histoire avec une passion particulière pour le Moyen Âge.

 

 

 

 

 

Extraits :
« Je n’aspirait plus qu’à une chose : m’asseoir dans les escaliers qui nous faisaient face et comme cette nuit dans la forêt, me mettre à hurler mon désespoir et ma détresse. Mais non, je ne pouvais pas pleurer, je ne devais pas m’effondrer !
Il fallait être là, présent, alerte, prêt à réfléchir, prêt à chercher. Non, je ne craquerai pas ! »

Les Lectures de Maud :

 Je pleurerai plus tard de Mathieu Bertrand

Un livre qui m’a beaucoup émue, touchée. La construction d’abord, le narrateur commence par la fin et nous remontons le temps. Un homme au bout de sa vie, ancien directeur de prison qui se retrouve à son tour en cellule.

Il aura tout fait avant, depuis la disparition de sa fille, un virage à 180 degrés s’opère. Le monde va s’écrouler, le temps s’arrêter. Quoi de plus déchirant pour un couple que la perte d’un enfant ? Il va justement nous expliquer comment lui et sa femme ont réagi, géré ce deuil impossible. Mais comme un drame n’arrive pas seul… Il va de nouveau se confronter à la dureté des événements qui vont finir par le faire basculer de l’autre côté.

Un personnage très attachant. Les émotions sont très bien décrites et le lecteur ressent de suite de l’empathie vis-à-vis de cette famille qui va sombrer, de plus en plus bas. Les pensées, les ressentis, l’auteur nous livre tout. Mais aussi sont très bien dépeints les moments de bascules. Et quand la machine est enclenchée, plus rien ne va pouvoir enrayer le processus. Plus rien ne compte que le résultat, quitte à mettre en œuvre des actions qui l’amèneront au fil des pages vers un point de non-retour.

Livre addictif qui se lit d’une traite, un style dynamique clair et vivant. Le narrateur au centre, le lecteur le suit pas à pas pendant ces quelques semaines qui pourraient remplir une vie. Les différents sentiments sont très bien en lumière, l’amour, la haine, la colère, la passion, le deuil. Tout comme les différents personnages, nous sommes nous aussi emportés dans cet enchevêtrement d’événements qui mèneront à cette vengeance qui n’aura pas de prix, que celui du sang.

L’auteur décrit également le milieu pénitentiaire et carcéral, ainsi que la vie et la routine entre ces murs. Ce point est une originalité que j’ai également aussi beaucoup appréciée.

J’ai été ravie de découvrir l’auteur !!! Je suis ravie de bientôt retrouver sa plume dans d’autres registres !! Je recommande ce livre sans hésitation !!!

Version lue : Numérique

 

25 réflexions sur “ Je pleurerai plus tard de Mathieu Bertrand

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s