Tra@que sur le Web, Didier Fossey

 La double Chronique

Une fois encore sur collectif polar deux flingueuses ont lu un même livre, mais cette fois à 10 ans d’intervalle. Aussi on trouvait sympa de vous proposer ses deux retours de lecture.

Ce matin c’est Dany qui nous parle de ce bouquin

Ce soir il se pourrait bien que ce soit notre porte flingue


Le livre : Tra@que sur le Web de Didier Fossey  –  Paru le 16 juin 2010 chez Les 2 encres dans la collection Sang d’Encre. Réédité le 15 décembre 2017. chez Flamant Noir Editions.  19€50.  (358 p.) ; 22 x 14 cm.

 

4ème de couverture :

Sur Internet, les sites de rencontres se sont multipliés et, pour des millions d’internautes, sont devenus aujourd’hui un moyen de communication…
Mais aussi un formidable vivier pour des prédateurs en recherche d’une proie. Quand le premier cadavre d’une femme atrocement mutilée est découvert dans le 13e arrondissement à Paris, le commandant Boris Le Guenn est loin d’imaginer où va le conduire cette affaire.
Très vite, il comprend qu’il est confronté à un tueur en série organisé, méthodique, et qui ne laisse aucune trace derrière lui. Et Internet semble être le lien entre les victimes.
C’est une enquête d’un genre nouveau qui se présente à Le Guenn et à son équipe qui vont apprendre qu’il ne faut pas se laisser piéger par les apparences.
Un thriller haletant qui vous fera passer une nuit blanche à coup sûr !

La série des trois premières enquêtes est disponible en format numérique pour 9.99 €

L’auteur : Né en 1954 à Paris. Il fréquente ensuite un lycée hôtelier en Normandie. Il travaillera ensuite sur le paquebot France puis dans différents établissements parisiens avant s’ouvrir son propre restaurant. En 1984, il laisse tout tomber pour entrer dans la police à Paris. Ses années de service à la BAC de nuit du 13ème arrondissement lui fournissent quelques anecdotes croustillantes qui lui serviront quelques années plus tard.

 

 

 

 

 

 

 

Extrait :
La lumière émanant de l’écran de l’ordinateur éclairait Danièle, lui faisant un visage blafard. Ses doigts couraient fébrilement sur le clavier. L’oeil fixe, un sourire nerveux figé sur les lèvres, elle répondait à son correspondant du moment.
Divorcée depuis cinq ans, élevant seule, dans un petit F3 rue de la Glacière, un fils de dix-huit ans qui poursuivait ses études, actuellement en vacances chez son père à Toulouse, Danièle avait la cinquantaine gracieuse. Petite, bien faite, brune frisée avec de grands yeux bleu vert et une bouche pulpeuse, elle était ce que l’on peut appeler une belle femme.
Cela faisait maintenant un mois qu’elle chattait tous les soirs, où plutôt toutes les nuits sur le web. C’étaient ses collègues de travail féminines qui lui en avaient parlé, surtout Odette. Ah, Odette ! Cinquante ans comme elle, divorcée également mais complètement libérée, à l’inverse de Danièle qui se trouvait introvertie et timide.
– Tu verras, c’est chouette, le chat, y’a plein de mecs de tous les âges. Tu discutes, tu rencontres éventuellement, et puis, si ça le fait, tu peux aller plus loin. Moi, en ce moment, je sors avec un type de trente ans rencontré sur un site. Un sacré coup.

 

Le post-it de Ge

Tra@que sur le Web:  thriller, Didier Fossey

Il y a 10 ans je découvrais ce premier polar de Didier Fossey. Il était arrivé par hasard sur la table des premiers romans que j’avais à lire pour le comité de lecture polar des bibliothèque de la ville de Paris. Enfin par hasard pas tout à fait car j’en avais fait une demande de service de presse (SP comme on dit dans le jargon) afin et de découvrir l’auteur et de redécouvrir cette petite maison d’édition « les 2 encres » et sa collection sang d’encre… J’avais lu déjà quelques années auparavant deux-trois polars de celle-ci et j’étais restée sur ma faim. Aussi j’avais quelques appréhensions avant d’entamer ma lecture de Tr@que sur le web. Appréhensions qui sont vite retombées à la lectures des première page. J’ai tout de suite compris que j’avais affaire à un flic, un de ceux qui connaissent le terrain. Tout de suite on est dans l’ambiance, on fait la rencontre de commandant Boris le Guenn, chef de la BAC au 36 quai des Orfèvres. Très vite on nous présente son équipe, sa brigade… Ils enquêtent sur le cadavre d’une femme retrouvée atrocement mutilée dans le 13e arrondissement de Paris. Très vite, nos flics comprennent qu’ils ont affaire à un tueur en série méthodique et organisé. Et… Internet semble être le lien entre les victimes. On va suivre pas à pas cette enquête. On va y être immergé. L’intrigue est vachement bien ficelé, les protagoniste bien campé, l’écriture sans fioriture est directe, les dialogues donnent du rythme à l’histoire. C’est très réaliste et surtout très crédible. On ne lâche pas ce roman. On sent bien que l’auteur sait de quoi il parle. On a là un solide premier roman, un polar de terrain, une enquête policière comme on les aime. Et surtout Didier Fossey nous entraîne bien là où il veut et avec lui on apprend que parfois les apparences sont parfois trompeuses ! Alors pas d’hésitation, on lit ce titre et on lit Didier Fossey.

12 réflexions sur “Tra@que sur le Web, Didier Fossey

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s