Armelle Carbonel à l’honneur : 38 # août 2020

Armelle Carbonel à l’honneur : 38 # août 2020

Le Trente huitième « Auteur à l’honneur » sur collectif polar sera une auteure française.

Et c’est Armelle Carbonel que j’ai choisi de mettre en avant.

Mais avant de vous expliquer pourquoi c’est Armel qui poursuit cette nouvelle rubrique sur notre blog, je vous en rappelle le principe.

L’idée est que chaque mois, on se fasse découvrir un auteur qui nous tient à cœur. Étant tous des lecteurs d’horizons différents, cela permet aux uns et aux autres d’explorer d’autres univers qui nous tentent ! 
  • une photo de l’auteur
  • une bref biographie de lui
  • Et enfin, deux ou trois livres que vous avez aimés et pourquoi !

Mais revenant à notre auteure ou préférez-vous autrice à l’honneur

J’ai choisi cet auteur car comme les précédents, j’ai eu la chance de la recevoir dans ma bibliothèque pour un de mes fameux Apéro Polar. Et ce fut un moment riche. J’ai ri, j’ai tremblé et appris énormément de choses. Et je n’étais pas la seule. Mes lecteurs ont été eux aussi conquis. Ce fut une nouvelle fois un exceptionnel moment d’échanges et de partage.

Son parcours, ses bouquins

Biographie

Notre auteur
Armelle Carbonel

Armelle Carbonel est une jeune auteure née née le 16 juillet 1975 à Paris à Paris.

En parallèle de son activité littéraire, elle travaille pour le Ministère de la défense.

Elle commence à écrire dès son plus jeune âge. A 8 ans, elle rédige des poèmes, puis à 11 ans, un roman fantastique. A 15 ans, elle se tourne vers le théâtre avec la composition de 3 pièces de théâtre, avant de revenir au roman à 20 ans. Elle remporte de nombreux prix Littéraires (Art et Lettre de France, Concours littéraire des Armées, concours de poésie de la ville de Rambouillet, Prix Calliope.)

Le thriller va suivre rapidement, exutoire de ses propres démons et blessures d’enfance.

Sous le pseudonyme de Rebecca Arque pour son roman Criminal Loft (publié en auto-édition en 2011) et devient membre du Collectif de la Plume Noire. Elle retravaille son thriller Criminal Loft dans une nouvelle version en 2015. Elle est également l’auteur de Les Marais funèbres et La Maison de l’ombre.

En 2013, elle participe au recueil de nouvelles Santé, au profit de la fondation Maladies Rares et elle a récidivé pour d’autres bonnes causes avec d’autres participations à d’autres recueils de nouvelles

Surnommée la « nécromancière », Armelle Carbonel voue une affection particulière aux huis-clos. Cette grande fan de Stephen King dissèque les pulsions criminelles d’une plume glaçante et brosse le portrait du voyeur qui sommeille en chacun de nous. Criminal Loft, son premier roman publié, a conquis plusieurs dizaines de milliers de lecteurs. Depuis ont suivi Majestic murder et Sinistra

Passons à sa … Bibliographie

Les livres

Le dernier en date : Sinistra

Suisse. 1942.

Le Val Sinestra, refuge isolé au coeur de la vallée des Grisons entouré de monumentales montagnes, accueille un convoi de réfugiés fuyant les horreurs de la guerre. Des mères brisées au bras de leur progéniture, des orphelins meurtris et atteints de désordres psychiques. Mais là où ils croyaient avoir trouvé la paix, les résidents vont réaliser que le Mal a franchi la frontière avec eux.

Surnommée la « nécromancière », Armelle Carbonel est avec son style viscéral et son extrême maîtrise du suspense en huis clos, l’une des voix les plus captivantes du thriller contemporain. Récompensée à onze reprises, experte en manipulation et rebondissements, la nouvelle référence française du thriller psychologique entraîne le lecteur au coeur d’une véritable symphonie paranoïaque, dont l’intensité suscite une angoisse quasi inédite dans le monde du thriller.

Avant cela il y avait eu :

Criminal Loft

Criminal Loft de Armelle Carbonel. Paru le 18 novembre 2016 chez Milady Thriller poche.  7€90 ; (476 p.) ; 18 x 11 cm. Préface de Laurent Scalese.

Huit condamnés à mort ont été sélectionnés pour un show de télé-réalité. Chaque semaine, en direct, vous avez le pouvoir de les éliminer.
Un lieu : le sanatorium de Waverly Hills, aux États-Unis.
Entre ses murs doit se dérouler le jeu de télé-réalité le plus extrême de l’histoire.
Huit criminels y sont enfermés. Surveillés nuit et jour, ils sont prêts à tout, surtout au pire, pour convaincre des millions de téléspectateurs qu’ils méritent de vivre. Leur sort est entre vos mains…

Notre petit avis sur : Criminal Loft

Majestic murder

Majestic murder de Armelle Carbonel. Paru le 17 janvier 2018 chez Bragelonne Poche thriller. 7€90 ; (278 p.) ; 18 x 11 cm

Un spectacle angoissant.
Un casting exceptionnel.
Une mise à mort en direct.

Bienvenue au Majestic, East Saint Louis, Illinois.

Lillian a toujours rêvé de brûler les planches, mais son destin lui a joué bien des tours, avec les hommes, avec la came, avec la gloire. Quand l’étrange Seamus lui propose une audition au Majestic, elle saisit sa chance. Laissé presque à l’abandon, le théâtre abrite les répétitions d’une unique représentation, donnée tous les trois ans en souvenir de Peg Entwistle, une actrice des années 1930 qui se suicida en sautant du panneau « Hollywood », dans la cité des anges. En intégrant la troupe, Lillian abandonne toute espérance. Car tous les trois ans, quelqu’un doit mourir sur scène.

L’auteure de Criminal Loft revient avec un thriller à huis clos où il faut se méfier de tout, surtout des apparences.

Notre petit avis sur Majestic Murder

Et encore avant

Les Marais Funebres

Quand Andy est invitée à séjourner dans un manoir isolé des Borders afin d’écrire la biographie de Caroliane Becker, elle imagine que ce projet est un tremplin vers le succès.
Une actrice au passé trouble, une gouvernante acariâtre, un couple endeuillé et la sensation récurrente d’une présence hostile la plongent progressivement dans les eaux sombres de
l’angoisse. D’étranges évènements se succèdent et avec eux, l’arrivée de six invités très particuliers. Loin de rompre l’isolement qui la ronge, Andy prend conscience que le cauchemar ne fait que
commencer …
Certains secrets ne devraient jamais être déterrés.
Andy l’apprendra au péril de sa vie.

« Les marais funèbres », un enfer à huis clos, né des plaines ensanglantées de l’Ecosse.

La Maison de l’ombre

Il existe des jeux dangereux malgré leur apparente innocence. Emilie sourit dans sa course effrénée pour échapper à son poursuivant. La morsure du soleil fait perler des gouttes de sueur sur sa peau hâlée rehaussée par l’éclat de sa robe blanche. L’excitation est à son comble lorsqu’elle atteint l’édifice en ruine, perdu au milieu des bois où règne la pénombre. Les ombres dansent, silencieuses, au rythme d’un bruissement de feuilles. Une branche craque, là, juste derrière elle. Le jeu va bientôt prendre fin. Elle fait volte-face et son regard se voile d’incompréhension tandis que l’homme plaque une main sur sa bouche et l’enserre de l’autre, pour l’entrainer, loin dans l’horreur.

Armelle participe à ces recueils

Les auteurs du noir face à la maladie. Près de vingt auteurs de noir ont répondu présent à l’appel de Fabien Hérisson pour l’écriture du recueil 2013 du collectif des auteurs du noir. Cette année, le thème est la santé, la maladie, sous toutes ses formes. Une fois de plus, tous ont mis leur talent à contribution ! Comme le précédent opus, les droits sont intégralement reversés à une association caritative. Cette année c’est la Fondation maladies rares qui a été choisi.

Claire Favan Maxime Gillio Luc Doyelle Jean-Luc Bizien Bérengère de Bodinat Armelle Carbonel…

D’organe, de tissu, de plaquette, de sang, le don est le plus beau cadeau que l’on puisse faire. Il est la vie. Combien de vies sont sauvées chaque année par un don. Peu par rapport aux nombres de patients en attente d’un greffon. Pour cette quatrième saison les Auteurs du noir ont décidé de mettre en avant ce geste. Écrire sur les transplantations, pour ces malades en attente, pour ces vies sauvées, pour faire changer d’avis, pour être tous donneur. Les droits d’auteurs sont majorés de 50 % et reversés intégralement à France ADOT.
Cru 2017 par ordre alphabétique :
Armelle CARBONEL, Jeanne DESAUBRY, Claire FAVAN, Bob GARCIA, Jess KAAN, François LEGAY, Eric MARAVELIAS, Ian MANOOK, Olivier NOREK, Max OBIONE, Stanislas PETROSKY, Jacques SAUSSEY, et Franck THILLIEZ
Les 14 auteurs de polars impliqués dans ce projet ont tous des parcours différents mais un point commun : se rassembler pour donner naissance à Phobia.

Dans ce recueil de nouvelles inédites, nos phobies sont disséquées – peur du noir, de la mort, des araignées et même des cons… – et nous lecteurs, sommes malmenés, certes, mais pour la bonne cause.

Auteurs : Nicolas Beuglet, Jean-Luc Bizien, Armelle Carbonel, Sonja Delzongle, Damien Eleonori, Johana Gustawsson, Nicolas Koch, Mickaël Koudero, Chris Loseus, Ian Manook, Eric Maravélias, Maud Mayeras, Olivier Norek, Niko Tackian.

Voilà vous en savez déjà un peu plus sur notre trente-huitième auteure à l’honneur.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir l’univers d’Armelle, amateurs de thrillers vous ne devriez pas être déçus

10 réflexions sur “Armelle Carbonel à l’honneur : 38 # août 2020

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s